AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Kyyya ! Il y a un rat dans la poubelle ! » Ki Kwang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▼ Messages : 145
▼ Points : 1
▼ Date d'inscription : 24/07/2015
avatar
MessageSujet: Kyyya ! Il y a un rat dans la poubelle ! » Ki Kwang   Dim 16 Aoû - 23:35


Kyyya ! Il y a un rat dans la poubelle !

.

.

Avec Lim Ki Kwang, début avril.

Cela fait quelques temps que je l’ai remarqué. Et d’abord moi j’ai toujours l’œil pour remarquer les gens comme moi. Même si lui c’est un adulte, lui aussi il vit dehors. Je sais pas trop pourquoi d’ailleurs. Enfin, au début j’ai cru qu’il vivait dehors parce qu’il y passait beaucoup de temps. Alors j’ai été curieuse, j’ai voulu comprendre pourquoi le monsieur adulte il vivait dehors alors du coup je l’ai suivi partout. Pour savoir pourquoi lui aussi il vivait dehors. Peut-être que lui aussi il a perdu sa famille et qu’il est parti d’un endroit où les gens ils étaient méchants avec lui.

Bref, du coup voilà. J’ai eu du mal à tout comprendre : là où il travaille, s’il travaille vraiment, ses amis, les gens qu’il n’aime pas, les gens dont il se cache. Même que une fois, quand des hommes allaient presque le trouver alors qu’il se cachait, moi je les ai envoyé ailleurs ! J’ai dit qu’un méchant monsieur m’avait poussé et qu’il était parti dans la rue d’à côté alors les méchants monsieurs l’ont pas trouvé ! Et comme j’ai eu peur qu’il me voit je suis allée me cacher. Et aujourd’hui je suis là où il dort. C’est un grand immeuble, tout vide, tout taggué avec des fenêtres cassées. Il n’y a pas grand monde ici, mais parfois il y a des gens qui traînent. Alors moi je dors dans l’immeuble, toujours cachée pour ne pas qu’on me trouve. D’ailleurs j’ai laissé ma valise cachée là-bas aussi, elle est très bien cachée parce que personne ne l’a trouvée encore !

Et ce matin je suis le monsieur comme d’habitude. A un moment, je profite qu’il discute avec quelqu’un pour aller voir dans une poubelle parce que j’ai vu un homme jeter une boite de pizza dedans. Et moi j’ai très faim alors j’espère qu’il restera une part. Donc je prends la boite mais elle est vide. Alors je soupire et je la jette à nouveau et d’un coup je sursaute et je crie très fort en reculant parce que le rat il a aussi eu peur et il m’a sauté dessus. Alors je cours partout en lui disant :

« Va-t’en ! Va-t’en ! Va-t’en ! ».  Mais le rat il s’accroche parce qu’il a peur vu que je cours trop vite. Alors je crie encore et je lui dis : « S’il te plaît laisse-moi tranquille ! ». J’essaie de le faire tomber en frottant un peu mon tee-shirt puis en dernier recours je lui donne des coups de Totoro et finalement le rat il saute et s’enfuit dans un trou très loin. J’ai eu très peur, je suis très essoufflée et je recule jusqu’à me cogner contre les jambes de Ki Kwang. Je relève la tête et je dis :  « Oups, pardon… ».  

.

.




HRP : Je situe le rp au début du mois, avant mes autres rps ! Au moment où ils se parlent pour la première fois du coup ! Je savais pas trop comment le situer alors j'ai opté pour la rencontre ! Ça sera mignon de le voir galérer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 49
▼ Points : 0
▼ Age : 27
▼ Date d'inscription : 20/03/2015
avatar
MessageSujet: Re: Kyyya ! Il y a un rat dans la poubelle ! » Ki Kwang   Lun 31 Aoû - 12:01


What the hell is that ??

Sae Jin & Ki Kwang



Ca faisait un moment que Ki Kwang était sur les traces de cet homme, un brigadier assez haut gradé qui devait détenir des informations précieuses pour les terroristes. C'était un gros morceau celui-là, il se faisait très discret et le suivre était assez périlleux. Il jonglait entre son apparence de Spider la nuit, sans sa grosse araignée cette fois, il valait mieux être discret, et celle d'un mec normal le jour, histoire de pas se faire repérer. La journée, il n'avait qu'un simple masque en tissu et une casquette, pas vraiment de quoi affoler les troupes. Il gardait cependant un épais sweat noir pour brouiller la silhouette. Mais bon, il attirait quand même l'attention, surtout que ce mec était très vigilant. La preuve, il a faille se faire choper une fois. Heureusement qu'une gamine les a envoyés ailleurs. D'ailleurs, ce n'était pas la première fois qu'il voyait cette petite. En fait, il l'a voyait carrément tout le temps. Elle n'arrêtait pas de rôder près de lui. C'était une espionne de la brigade ? Est-ce que ces chiens de la société se sont abaissés à envoyer une pauvre gamine innocente pour arrêter le dangereux Spider ? C'est vraiment pathétique. En attendant, elle ne l'avait pas vu se changer en Spider. Ou peut-être que si ? Serait-elle allée jusqu'à le suivre dans sa planque ? Et merde, ça sentait pas bon ça. Cette silhouette qui le suivait dans la nuit, en y prétend attention maintenant, ça ne pouvait être qu'elle. Il pouvait reconnaitre une silhouette quand il en voyait une, peu importe à quel point il faisait sombre, tant qu'il voyait à peu près les contours du corps, il savait qui s'était. L'un des nombreux avantages de sa prodigieuse mémoire.

Comme chaque jour depuis déjà un bon moment, Ki avait passé la nuit à filer le brigadier, observant chaque mouvement, chaque personne à qui il parlait, chaque endroit où il allait. Il enregistrait absolument tout, les noms, les mots qu'il entendait, tout. Bientôt, il allait avoir toutes les cartes en mains pour passer à la phase deux, encore fallait-il qu'il lui délivre l'information que Ki était venu chercher. Celle qu'il devait savoir. Du moins d'après les terroristes. Il attendait la confirmation qu'il détenait cette information depuis déjà deux jours, mais ce type restait muet comme une carpe. Est-ce qu'il l'avait déjà repéré ? Dans ce cas, il fallait passer à la phase deux très vite, peu importe s'il était bien détenteur de ce que Ki cherchait, de toute façon, il allait bien cracher le morceau une fois sur la chaise.

Un soupir quitta les lèvres du jeune homme lorsque le brigadier retourna à son QG. Bon, c'était fini pour ce matin, s'aventurer là-bas était bien trop dangereux, surtout seul. Ki tourna les talons et attrapa son téléphone, le portant à son oreille après avoir composé un numéro.
- Wrath, il est au QG, préviens-moi dès qu'il met un pied dehors, il nous a peut-être repéré.

Puis il raccrocha aussitôt. Le terroriste passa par une petite ruelle, raccourcie pour rejoindre l'un de ses acolytes. Il enleva son masque et son sweat au passage, les balançant dans une grosse benne. Il ne se faisait pas de soucie pour ses vêtements, un autre de ses acolytes allait se charger de les récupérer, si quelqu'un ne les prenait pas avant. Une fois de retour dans une grande avenue, il marcha un moment et retrouva la personne à qui il avait donné rendez-vous. Vu comme ça, ils ressemblaient juste à deux amis qui discutaient tranquillement de tout et de rien. En même temps, ils avaient pris soin d'adopter un code bien spécifique, comme s'ils parlaient d'un autre de leurs amis pour désigner leur cible.

En plein milieu de leur conversation, un crie aiguë leur perça le tympan suivi de plusieurs petits couinements qui ressemblait vaguement à des paroles. Ki Kwang se doutait bien que c'était cette petite qui le suivait depuis un moment, il avait reconnu sa voix, la même que celle qui avait envoyé les gars qui le poursuivaient ailleurs. Il fit mine de dire au revoir à son ami qui partit dans la direction opposé, tendis qu'il s'aventura dans la ruelle où était la petite. Elle se faisait littéralement agresser par un rat. Ki la regarda juste se débattre à coup de totoro comme un petit chiot apeuré. La petite vint ensuite se cogner contre les jambes du terroriste. Ce dernier lui lança un regard sans expression au début, puis il s'accroupit et lui offrit un grand sourire en lui caressant gentiment la tête.
- Bah alors, tu t'es perdue ? Où sont tes parents ?

Bien sûr, il se doutait bien que cette pauvre petite ne devait plus avoir de parents si elle le suivait depuis tout ce temps, mais il se devait de jouer le jeu jusqu'au bout. Si cette petite n'avait pas encore vu son autre visage, ce qu'il doutait fort, il devait agir comme Ki Kwang et non comme Spider. De toute façon, ce n'était pas que pour sa couverture auprès d'elle, il fallait aussi qu'il fasse bonne figure devant les passants, histoire de ne pas éveiller les soupçons.
- Où est-ce que tu habites ? Tu veux que je te raccompagne chez toi ?



HRP:
 



Related by blood, separated by revenge, united by lies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 145
▼ Points : 1
▼ Date d'inscription : 24/07/2015
avatar
MessageSujet: Re: Kyyya ! Il y a un rat dans la poubelle ! » Ki Kwang   Dim 6 Sep - 17:12


Kyyya ! Il y a un rat dans la poubelle !

.

.

Avec Lim Ki Kwang, début avril.

Lorsque le rat s’en va je me sens beaucoup mieux. J’ai moins peur, mais je me sens un peu sale. Alors je frotte un peu mon torse parce que c’est sale d’avoir un rat sur soi. Mais ça ne fait pas grand-chose. C’est toujours sale j’ai l’impression et j’ai toujours l’impression qu’il y a une bête sur moi et que je vais attraper des maladies. Alors c’est difficile pour moi et j’ai envie de pleurer un peu, parce que je sais que a maman ne pourra pas ‘aider à e laver et à me sentir mieux. Elle ne pourra pas non plus me faire un bisou. Alors je suis triste et je me demande ou elle est ma maman. Je le regarde lorsqu’il se penche vers moi pour me demander si je suis perdue et où sont mes parents. Mais moi je n’ai pas eu de papa, je n’ai jamais su où il est mon papa ni même qui il est. Et comme ma maman a disparu qu’elle m’a laissé comme ça toute seule je ne sais pas quoi lui dire moi.

Un bruit dans la poubelle me fait sursauter et je recule un peu parce que je ne veux pas qu’un autre rat me saute dessus et du coup je regarde d’un œil très attentif vers la poubelle pour être sure qu’aucun autre rat ne va en sortir parce que franchement ça serait horrible et terrifiant. Et puis le monsieur il me demande aussi où j’habite et si je veux qu’il me raccompagne chez moi. Mais je n’ai plus de maison moi, les monsieurs en noir ils ont vidé notre ancienne maison avec ma maman et après ça a été cette maison horrible où les grands ils m’embêtaient. Alors non, je ne veux pas. Du coup je secoue très très fort la tête pour lui faire un non et je lui dis : « Je ne sais pas où elle est ma maman et si je rentre chez moi, alors les grands ils vont venir me reprendre pour me faire encore du mal et me prendre toutes mes affaires… ».

J’espérais qu’il ne voudrait pas me ramener à l’orphelinat, parce que je ne suis pas orpheline moi d’abord ! J’ai une maman et un papa, même si je ne le connais pas. Mais personne n’a voulu essayer de m’aider à les retrouver. Et puis je l’ai vu lui, j’ai compris qu’il était comme moi, alors j’ai pensé que peut-être il m’aiderait mais il n’a pas l’air d’avoir envie et moi je ne veux pas qu’on me renvoie là-bas. Je serre mon totoro très fort puis je lui dis : « Et puis moi je n’ai plus de maison alors on ne peut pas me ramener chez moi ! ». Je n’y retournerais pas et s’il essaie de me forcer alors je me sauverais très vite et très loin.

.

.



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Kyyya ! Il y a un rat dans la poubelle ! » Ki Kwang   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kyyya ! Il y a un rat dans la poubelle ! » Ki Kwang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Guide] Les PNJ utiles, les évènements journaliers
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  ::  :: En ville ~ En guerre :: Itaewon-