AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Serizawa Ren - « La mort des autres nous aide à vivre. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Serizawa Ren - « La mort des autres nous aide à vivre. »   Lun 2 Mar - 23:05


recrue Serizawa Ren







nom: Serizawaprénom: Renâge: 21 ansdate de naissance: 19 juillet 1993lieu de naissance: Kyoto orientation sexuelle:Faudrait déjà qu'il soit sexuellement attiré par quelque chosespécialisation:Assassinatnom de code: Arrow groupe:Terroristescélébrité choisie: Koji Moriya

histoire
13 novembre 2009

Ce n'est pas comme-ci ce qui était arrivé le 13 novembre 2009 avait réellement changé sa vie. Ce n'est pas comme-ci il s'était déjà senti vraiment heureux dans cette famille. Après tout, qu'est-ce que cela pouvait changer que son père, sa mère, son frère et sa sœur aient été assassinés cette nuit là ? Les tuer, il y avait déjà penser de nombreuses fois. Si son père et les jumeaux avaient été plutôt clément avec lui, sa mère n'avait jamais réellement montré d'attachement particulier à son fils. Elle ne l'avait pas éduqué. Elle avait simplement essayé de le faire et avait baisser les bras bien trop tôt. Ou peut-être était-ce la faute de Ren ? Peut-être était-il né avec cette mauvaise aura en lui. Quoi qu'il en soit, c'est ce soir de 13 novembre alors que tout le monde dormait que la énième menace de mort fût enfin réalisée. Deux hommes vêtus de noirs infiltrèrent la maison Serizawa. Et ensuite ce fut un carnage. Le premier homme s'occupa du père et de la mère a qui il infligea deux balles dans le coeur et même du chien. Le deuxième s'occupa des enfants. Les plus jeunes d'abord. Le frère puis la soeur. Éventrés. Treize coups de couteau pour l'un, dix pour l'autre. Il ne restait plus que Ren.  Pendant que le premier tueur prenait déjà  la fuite, le second continua de chercher s'il restait d'autres survivants pour mieux les tuer. Ren qui était insomniaque et qui quand il dormait avec un sommeil très léger n'avait pas vraiment entendu ce qu'il s'était passé. Les écouteurs dans les oreilles il cherchait simplement à trouver le sommeil en écoutant de la musique classique. La porte s'ouvrit puis tout se passa très très vite, peut-être même trop. L'homme se jeta sur Ren, armé d'un couteau qui ouvra le bras du jeune homme. Il hurla. Il hurla comme il n'avait jamais hurlé mais peut-être par instinct il réussi à prendre ce fameux couteau et le retourna contre l'assassin. Il ne fit pas le travail dans la demi-mesure et asséna à son adversaire plus d'une vingtaine de coups de couteau sur tout le corps.

Plusieurs jours plus tard, Ren s'était enfuit de chez lui. Arc et katana caché dans ses affaires. Il devait fuir. Il devait fuir s'il ne voulait pas être arrêté par la police pour homicide. puis Il devait fuir pour beaucoup trop de choses. Peut-être était-ce une chance ? Il était désormais libéré de sa prison dorée.  Il avait certes perdue sa famille mais il allait encaisser. La vie se vivait seul après tout. Il fallait désormais continuer seul.

*

2014

Désormais, Ren avait dit au revoir à son passé. A tout ce qu'il avait vécu avant la mort de sa famille. Il n'était pas devenu quelqu'un d'autre. Il avait juste grandit. Il n'avait jamais senti de remords quant au décès de sa famille toutefois il s'était promis de tuer tout ceux qui avaient plus ou moins collaboré avec celui qui a  tenté de l'assassiner. Depuis après avoir des centaines de recherches, il a trouvé le réseau terroriste qu'il cherchait et y est formé depuis plusieurs années maintenant. Ren a su se spécialiser dans trois techniques d'attaques : le katana, l'arc, et la mitraillette. Il a commis son premier meurtre seul, qu'il prévoyait depuis un an, a l'age de 19 ans. Il s'est rendu jusqu'en Chine pour mettre fin à un clan de trente personnes. Tuant, jeunes femmes, vieillards. Tous à coups de flèches. Il s'occupa même d'éventrer une femme enceinte avec son katana. A la fin de la nuit il avait quasiment terminé son massacre. Cependant il a épargné une seule personne. Luli. Oh oui, il aurait pu la tuer. Il aurait très bien pu la tuer mais monsieur n'avait plus de flèches dans son carquois. Il aurait tout aussi bien pu l’étrangler ou l'éventrer mais il n'a rien fait de cela. Elle le suppliait du regard de ne pas le tuer et Ren qui d'ordinaire n'avait que très peu de pitié accepta de lui laisser la vie. Celle-ci était surnommée la « princesse » du clan mais maintenant elle n'est plus que l'otage de Ren. Voilà deux ans qu'il la retient prisonnière. Il aurait pu demander une rançon mais il n'a pas encore entreprit de le faire. Et puis Tao a d'autres plans pour elle. Quoi qu'il en soit, Ren ne lâche pas cette fille. Il a mis du temps à lui faire comprendre qu'elle n'était plus rien au yeux du monde, à ses propres yeux; mais maintenant elle a enfin compris. Concernant Ren, sa principale motivation pour tuer des ennemis était la vengeance. Ren avait perdu toute notion d'humanité ce soir de novembre. Autant vous dire qu'il avait une certaine haine envers les chinois. Après tout sa famille avait bien été tuée par un d'eux. Sa relation avec Tao etait d'autant plus très ambiguë. Aussi proche que distant de lui. Ren ne faisait confiance à strictement personne. Il avait fini par faire confiance à Luli jusqu'au jour où celle-ci a essayé de le tuer durant la nuit. Ce n'est pas comme-ci c'était la première fois. Luli était naïve, beaucoup trop naïve. Il comptait la tuer. Tout comme il comptait tuer Tao. Il comptait tuer tous les tuer. Mais il attendait simplement le bon moment.


caractère
18 juillet 1993 :

Les élections ont eu lieu et nous avons gagné. Le parti conservateur a enfin gagné. Depuis le temps que j'attendais ça. Hiro est parti fêter ça avec ses amis. Je suis restée tranquillement à la maison à  ranger un peu. Le médecin m'a dit de me reposer mais je n'y arrive pas vraiment. Il me fait mal. Il me fait extrêmement mal. Ses coups me donnent des nausées. Heureusement que j'arrive à terme. Dans quelques jours je n'aurai plus à souffrir comme ça.


20 juillet 1993 : Hier j'ai donné naissance à un petit garçon. Il était si bruyant que je n'ai même pas voulu le garder trop longtemps dans mes bras. Je l'ai appelé Ren. Pourquoi ? Parce que c'est le nom du chef du parti des conservateurs et je pense que si cet enfant est né au lendemain de l'élection ce n'est pas pour rien. Je pense qu'il deviendra quelqu'un de grand.  

03 septembre 1998 :  Ren et moi sommes ressortis de l'hôpital. C'est le second médecin que je vois en un mois. Si le premier m'a dit que mon enfant était totalement normal, le dernier m'a dit que Ren développait un début d'autisme et que je devais l'aider et rester avec lui pour pouvoir l'aider.  Je ne sais pas s'il est vraiment autiste. Il n'a que cinq ans mais il a l'air de très bien comprendre. C'est comme s'il le faisait exprès. Comme s'il souhaitait me faire culpabiliser. Pourtant je ne sais pas ce qu'il pourrait bien me reprocher. Il vit dans une belle maison, avec ses parents, il a une chambre rien qu'à lui. Il a ses jouets, il a ses livres, il a tout ce qu'un enfant de son âge pourrait avoir et pourtant. Je ne le vois jamais jouer. Il regarde souvent par la fenêtre. Et..ah oui. Il est passionné de Robin des Bois. Il m'a dit qu'il voulait commander un arc au père noël, mais je ne suis pas sûr que Hiro accepte.

28 décembre 2005 : Ren est de plus en plus bizarre. C'est comme si j'avais raté les douze dernières années qui viennent de s'écouler. J'ai l'impression qu'il ne se plait pas chez nous. Il est dans un autre monde. Et puis j'ai remarqué qu'il est hautain avec moi. Avec les autres membres de la famille c'est potentiellement passable mais avec moi, je vois bien que notre relation -si relation il y a eu- se détériore de plus en plus. C'est comme s'il ne se sentait pas aimé. Je n'ai pourtant pas l'impression  d'être une mauvaise mère. Rien que pour Noël je lui ai offert ce qu'il m'a demandé : un nouvel arc, et le katana de mon arrière-grand-père. Il veut que je le lui donne. Je descend d'une famille de samouraï, même si cela ne m'a jamais vraiment passionné. Mais mon fils, Ren, semble s'y intéresser de plus en plus. En cours les profs disent qu'il ne parle pas. Il passe son temps à faire des plans et à dessiner. Son prof de maths m'a dit qu'il était toutefois très bon dans sa matière, comme si la logique scientifique lui venait naturellement. Hiro souhaite qu'il s'intéresse un peu plus à l'économie mais moi je le vois bien architecte plus tard. Il pourra me dessiner une maison. Plus jolie que celle dans laquelle nous vivons.

15 avril 2007 : Aujourd'hui nous avons reçu une énième menace de mort dans notre boîte aux lettres. J'ai peur. Et Hiro aussi. Tous ceux qui étaient à la manifestation contre l'immigration des populations chinoises et autres ethnies du genre ont bien du recevoir ce genre de menace. Depuis que nous faisons partie des militants actifs contre les progressistes nous recevons pas mal de menaces, on nous insulte même. Mais je sais pourquoi nous nous battons. Je suis nationaliste. Les japonais devraient simplement fermer leur frontières. Ils l'ont fait il y a encore trois cent ans. Pourquoi ne recommenceraient-ils pas ? Je suis sûre que nous pouvons vivre en autarcie. Il n'y a qu'en ne se mélangeant pas que l'être humain pourra s'entendre. Tant que chaque race reste sur son propre territoire tout ira bien. Et tant que ceci ne sera pas respecté, il faudra le combattre. C'est ce que j'essaye d'enseigner à mon fils ainé. Mais ce dernier préfère rester dans son monde rempli d'arcs,de flèches, de katana et de je ne sais quoi d'autre. Depuis peu, il s'intéresse aussi à la nouvelle technologie. Il a un portable et l'utilise beaucoup. Il a peut-être une copine.


19 juillet 2009 : J'ai adressé une lettre à Ren il y a peu,pour lui faire part de mes inquiétudes concernant ces menaces de mort qui ne cessent depuis trois ans. Il ne nous ai encore rien arrivé mais il y a eu un attentat à la bombe sur le lieu de travail de mon mari. Heureusement pour tout le monde, il y a seulement eu un blessé léger. J'ai donc demandé à mon fils de me dire ce qu'il pensait de cette obstination que nous avions pour notre pays, de cet amour que je portais à ma nation.

25 juillet 2009 : Ren m'a répondu. Il a simplement prononcé ces paroles, peut-être les plus longues qu'ils m'aient dites en seize ans d'existence d'ailleurs. «A partir du moment où tu n'as plus peur de mourir tu peux régner sur le monde. La vie n'a pas de morale. Rien n'est moral. Nous naissons, nous vivons, nous ne savons pas où nous allons, mais nous savons comment nous finissons. N'attends pas qu'elle vienne te chercher. Défie la car elle est plus proche que ce que tu peux le penser. Et rien ne l'arrêtera.». Mon fils a toujours eu cette manière de parler de la mort comme si elle était son amie. Comme s'il semblait ne pas la redouter. C'est assez effrayant. Courageux mais terriblement effrayant.


secret
Les secrets de ton personnage

► Il descend d'une grande lignée de Samouraï
► Il a une cicatrice plutôt importante à l'avant bras droit
► Il maîtrise le katana et l'arc
► Il a appris a faire du piano même si ses parents l'ont plus obligé qu'autre chose. Toutefois il sait toujours en faire.
► Il a besoin d'écouter de la musique classique pour se concentrer.

Je m'appelle orchid et j'ai 20 ans. J'ai connu la guerre grâce à un admin et je me battrai présence/ 3/7. Pour combattre je me cache derrière koji moriya qui est un inventé. Et j'ai un compte unique. Si on m'autorise à dire ce que je pense chef, je dirai que je vais tous vous tuer.

Revenir en haut Aller en bas
▼ Messages : 74
▼ Points : 1
▼ Age : 21
▼ Date d'inscription : 02/03/2015
avatar
MessageSujet: Re: Serizawa Ren - « La mort des autres nous aide à vivre. »   Lun 2 Mar - 23:12

je te prépare le terrain

Je te l'ai dit mais voilà Koji c'tellement zdojvznfvojfenvjfonsqpd que jpp et savoir qu'il va taper sur ma Luli enfozrjbeovnfv (oui oui je suis cheloue :mdr )! T'es le plus beau et j'ai hâte que tu joues ton bâtard de terroriste -même si t'arrives pas à la cheville de Tao -


JE T'AIME



I no longer live
Le monde s'est fermé. Il ne me connaît plus. Il m'a effacée. C'est ma fin.
(c)LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Serizawa Ren - « La mort des autres nous aide à vivre. »   Lun 2 Mar - 23:15

Handsowl !!!! Espèce de pyo bienvenue à toi et bon courage !!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Serizawa Ren - « La mort des autres nous aide à vivre. »   Lun 2 Mar - 23:18

ESPECE DE PYO TOI MEME merci beaucoup ♥♥♥

et oui edite vas-y Luli
Revenir en haut Aller en bas
▼ Messages : 394
▼ Points : 0
▼ Date d'inscription : 22/02/2015
avatar
Oh Shen
Admin
MessageSujet: Re: Serizawa Ren - « La mort des autres nous aide à vivre. »   Mar 3 Mar - 10:43

ALORS COMME CA ON KIDNAPPE LES GENS SI J'AI BIEN COMPRIS ?

Bienvenuuuuuuue par ici vilain terro' ta fiche hatise toute ma curiosité maintenant.



Sous un ciel écarlate
Comme la pluie qui s'abat tout au fond de mon être. La furie de ce monde me paraît éternelle. Je sens la violence et je vois le chaos. Je ressens la douleur comme je vois la torture. Sous un ciel écarlate, je veux que ma colère éclate. Qu'elle balaye tout sur son passage, tout c'qui alimente les feux de ma rage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Serizawa Ren - « La mort des autres nous aide à vivre. »   Mar 3 Mar - 14:03

TERRO COUPAIN DE SPECIALITE On va s'fighter azaeffgdsdf
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
▼ Messages : 142
▼ Points : 2
▼ Age : 77
▼ Date d'inscription : 01/03/2015
avatar
Baek Soo Mee
COMMANDANT
MessageSujet: Re: Serizawa Ren - « La mort des autres nous aide à vivre. »   Mar 3 Mar - 17:25

(han ça parle des pyo ici, étrange )

UN AUTRE VILAIN Un sacré en plus, assassin et ça kidnappe des gens en plus
Bienvenue ici et bon courage pour ta fiche, j'ai hâte de la lire ♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 493
▼ Points : 0
▼ Date d'inscription : 01/03/2015
avatar
MessageSujet: Re: Serizawa Ren - « La mort des autres nous aide à vivre. »   Mar 3 Mar - 22:13

owi, un nouveau terro Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Serizawa Ren - « La mort des autres nous aide à vivre. »   Sam 7 Mar - 3:09

J'ai écrit le caractère et les secrets qui sont pas des secrets
Je ferai l'histoire demain. En espérant que le début du caractère vous plaise. Je sais que c'est écrit sous une forme qui ne permet pas vraiment de dégager les points de caractères directement, mais je pense avoir mis l'essentiel pour comprendre le personnage. Tout réside dans son passé dans tout les cas. x)


et merci beaucoup pour l'accueil ♥♥♥♥♥♥
Revenir en haut Aller en bas
▼ Messages : 131
▼ Points : 0
▼ Age : 25
▼ Date d'inscription : 22/02/2015
avatar
MessageSujet: Re: Serizawa Ren - « La mort des autres nous aide à vivre. »   Sam 7 Mar - 16:16

Oooooh un assassin ** et terroriste en plus En tout cas l'est trop canon ton bonhomme ** Bienvenue et hwaiting pour ton histoire ♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 394
▼ Points : 0
▼ Date d'inscription : 22/02/2015
avatar
Oh Shen
Admin
MessageSujet: Re: Serizawa Ren - « La mort des autres nous aide à vivre. »   Lun 9 Mar - 18:08

t'sais qu'il est trop intéressant ton personnage je trouve ? c'est tout bon, je te valide ! Mais juste une petite chose il faudrait que tu choisisse un seul nom de code please (ça peut paraitre qu'un petit détail mais ça a toute son importance sur le forum) voilà à part ça rien à dire c'est


Tu es officiellement un terroriste



Félicitation ! Tout est en ordre tu fais désormais parti de nos rangs ! C'est ici que commence le véritable combat.

Avant toute chose sache que tu as droit à un parrain si tu te sens un peu perdu dans ce contexte. Mais si t'es un warrior et que t'en a pas besoin. Bah ... commence par te trouver des alliés puis lance toi dans la bataille en oubliant pas de répértorier toutes tes aventures, si t'es du genre organisé.

Mais n'oublie surtout pas de passer par le bureau des demandes pour que ta vie sur le territoire ait tout son sens. Puis, tu n'as pas envie de perdre ta sociabilité? Passer un coup de fil n'est pas interdit. Enfin, si soudainement tu te rends compte que tu perds un peu la mémoire, rends-toi ici pour ne pas te perdre en cours de route.

Se battre est fatiguant non ? Oh oui, alors viens te détendre dans flood & games.

Le staff te souhaite un bon jeu et te remercie encore pour ton inscription !





Sous un ciel écarlate
Comme la pluie qui s'abat tout au fond de mon être. La furie de ce monde me paraît éternelle. Je sens la violence et je vois le chaos. Je ressens la douleur comme je vois la torture. Sous un ciel écarlate, je veux que ma colère éclate. Qu'elle balaye tout sur son passage, tout c'qui alimente les feux de ma rage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Serizawa Ren - « La mort des autres nous aide à vivre. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

Serizawa Ren - « La mort des autres nous aide à vivre. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Intrigue] « Nous devrions tous songer beaucoup plus souvent à la mort. Paradoxalement, ça aide a vivre. »
» Ce n’est pas tant l’intervention de nos amis qui nous aide, mais le fait de savoir que nous pourrons toujours compter sur eux
» Je ne suis pas mort, j'ai arrêté de vivre.
» [UC] "Nous sommes si accoutumés à nous déguiser aux autres qu'à la fin, nous nous déguisons à nous même" F. de la Rochefoucauld
» Il faut rire de la mort ! Surtout quand c'est les autres |Ulrich|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  ::  :: Corbeille :: Les fiches-