AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 reimei ★ a nightmare in the corner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▼ Messages : 45
▼ Points : 1
▼ Date d'inscription : 09/07/2015
avatar
Hwang Sae Ra
LIEUTENANT
MessageSujet: reimei ★ a nightmare in the corner   Jeu 20 Aoû - 23:41

A NIGHTMARE IN THE CORNER ★ FEAT. REI MEI

Le journal fut claqué d’un coup sec sur le bureau, tandis que Sae Ra bascula sa chaise en arrière la maintenant sur deux pieds, jambes tendues en avant. Ses mains, elles, retracèrent le contour de son crâne avant de se nicher contre sa nuque. Son regard était toujours rivé en direction du bulletin, sous le rond de lumière émis par la lampe de bureau. Un nouveau crime sordide en ville : la police tentait de recoller les pièces du puzzle. La jeune femme soupira. Y’avait-il seulement quelque chose à comprendre ? C’était la deuxième fois qu’elle lisait un article dans le genre, rendant compte d’un assassinat particulièrement sanguinolent. Elle n’était pas particulièrement friande des histoires de la sorte, mais son désir de rester informée prenait souvent le pas sur le reste.

Son regard se détacha de la gazette, pour se river sur le mur en face d’elle. Le règlement du dortoir y était affiché. Bien qu’en contemplant la surface du papier, elle ne lut pas. Ses pensées étaient toujours à cet article sordide. Elle se demandait si ces meurtres pouvaient avoir un lien avec les terroristes. Puis avec un peu de réflexion, cette hypothèse lui apparut parfaitement idiote. Ils n’auraient aucun intérêt à faire des meurtres aussi visibles. Tout du moins, si elle était à leur place, elle n’agirait pas de la sorte. Ces derniers meurtres ne semblaient pas avoir une signification particulière, ni même se vouloir porteurs d’un quelconque message. Le responsable ne devait être qu’un tueur en série, songea-t-elle.

L’académicienne secoua la tête. Elle pencha à nouveau sa chaise en avant, puis se releva. Il se faisait tard, mais la fatigue ne se faisait pas encore sentir. L’envie de prendre l’air pendant quelques heures eut de quoi la séduire, en dépit des nouvelles qu’elle venait de lire. Uniforme rapidement troqué pour une tenue décontractée, elle quitta sa chambre, laissant ses pas la guider au cœur de la ville, sans trop savoir où elle pourrait aller.

Ce fut quand elle longea une des grandes avenues d’Itaewon, et qu’elle crut reconnaître quelques prostituées qu’elle eut une idée de quoi faire de sa soirée. Elle n’avait pas vu Rei Mei depuis un petit moment… Aussi, l’idée de prendre quelques nouvelles de la jeune femme lui apparut comme bonne, soudainement. A plus forte raison que les articles qu’elle avait lus récemment sur un potentiel tueur en série traînant dans le coin avaient de quoi lui faire faire du souci. L’académicienne ralentit donc le pas, observant les alentours, quitte à se faire un peu dévisager au passage. Tâchant de ne pas trop porter attention à ces regards, elle continua à parcourir les rues adjacentes de long en large, aux aguets.

Elle reconnut Rei Mei au bout d’un quart d’heures de recherche. Celle-ci était en train de déambuler au pied d’un immeuble, tournant le dos à Sae Ra. L’académicienne eut vite fait de couvrir la distance les séparant. Elle s’arrêta, se raclant la gorge pour attirer l’attention de sa vis-à-vis. Quand celle-ci se retourna, un sourire franc lui fut adressé. « Bonsoir Rei Mei. » salua Sae Ra, ajoutant un petit signe de tête. « Je ne te dérange pas trop ? » demanda-t-elle aussitôt, malgré tout un peu gênée de venir interrompre la jeune femme pendant ses heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 29
▼ Points : 0
▼ Date d'inscription : 09/08/2015
avatar
Sung Rei Mei
CHERUBIN
MessageSujet: Re: reimei ★ a nightmare in the corner   Ven 21 Aoû - 8:30




Nightmare in the Corner
Hwang Sae Ra & Sung Rei Mei



C’était une mauvaise journée. Pas si atroce ou détraquée que ça mais mauvaise assurément. Le genre de journée que Rei Mei rêvait de voir se terminer vite. Sauf que non bien sur. Elle n’était pas prête de se terminer vu que la soirée venait à peine de commencer. A peine. Et qui disait début de soirée disait prostitution. Ça ne dérangeait pas Rei Mei de vendre son corps chaque nuit ou presque pour une poignée de Won qui serait aussitôt entre les mains du propriétaire de l’immeuble dans lequel il logeait ou encore entre les mains de son maquereau. Non ça ne le dérangeait pas. Il était passé au dessus des outrages de la honte ou des remords. Tout ça était bien loin à présent. Très loin quelque part à Hong Kong dans cette cité du vice et de la nuit. Il avait oublié tout ça. Maintenant il n’avait plus que du désintérêt pour la chose. Le corps et l’âme n’avait rien à voir. De toute façon vu qu’il était tordu et bon pour la casse que son corps ait subi tant d’outrages ne changeait pas grand chose. Il était bon pour l’enfer si tout ça existait bien sur.

Sans partir dans le blasphème si il y avait un Dieu sur terre, le paradis ou quelque chose alors pourquoi avec tous les crimes qu’il avait fait n’avait-il donc pas été puni ? Ça manquait cruellement de sens. De toute façon dans ce genre d’ambiance, d’environnement il était de plus en plus difficile de croire à une quelconque religion. Être en paix avec soi-même était déjà un bon début. Et Rei Mei était en paix avec lui-même autant su il le pouvait. Il savait ce qu’il était, ce qu’il valait et ce que l’humanité ne valait pas. Elle ne valait pas grand chose. Incapable de s’occuper d’un gamin qui ne demandait qu’un peu d’amour, incapable de voir qui était ceux qui tendaient la main dans l’espoir d’avoir un peu d’aide. Bonne à jeter et lui avec. Que de temps perdu. Trop de temps perdu. Tellement que s’en était affligeant. A tel point qu’il s’était décidé à récupérer tout ce temps. A sa façon sans être un justicier, avec sa propre existence et son propre jugement au milieu. De toute façon les héros ne tuaient pas. Et le monde n’avait pas besoin de héros mais plus d’une épuration. Et Rei Mei se portait volontaire.

Et Dieu qu’aujourd’hui il aurait voulu être loin de cette ruelle fréquentée d’Itaewon. Dans une petite ruelle à régler son compte, à récupérer le temps de ce businessman qui l’avait regardé de travers alors qu'il n’avait fait que lui proposé un peu de bon temps. Tout n’ėtait qu’une histoire de temps après tout. Mais non il était dans les rues totalement découvert alors qu’il ne faisait pas si chaud pour un mois d’avril à sourire à des gens bien plus tordu et détraqué que lui. Même si dans le fond il devait quand même sacrément tordu pour s’offrir à des pervers ou des gens en manque d’amour et de chaleur. Totalement et tout bonnement détraqué. Mais pas autant que certains qui se payaient ses services, pas autant que son maquereau qui malmenait ces filles pour qu’elles soient plus aguicheuses qu’elles rapportent plus. Toujours plus. Mais cet homme laissait plus ou moins Rei Mei tranquille.

Il faut dire qu’à son arrivée en Corée alors qu’il avait tellement de mal à se trouver un toit pour dormir et qu’il avait utilisé tout l’argent qui lui restait dans un petit hôtel sordide, il avait été repéré par les hommes de main du maquereau ceux qui surveillaient le quartier et vérifiaient que les prostitués étaient tous à leur place. On l’avait emmené devant cet homme qui l’avait détaillé de haut en bas voyant en lui une mine d’or inestimable. Malheureusement pour lui Rei Mei n’était pas du genre à ce faire exploiter et une discussion sanglante avec lui, l’avait convaincu de le laisser libre de ses gestes et surtout libre. Non enchaîné. La seule autorité qu’il acceptait au dessus de sa tête était Kérès et encore. Non Rei Mei n’avait pas à se plaindre. A peine un dixième de ce qu’il gagnait finissait dans la poche du chef de ce réseau de nuit et il payait simplement une taxe pour pouvoir travailler dans le quartier voilà tout.

De toute façon il y avait des soirs où Rei Mei n’aurait pas pu payer l’homme. Des soirs comme celui-ci. Les temps étaient durs et le fait qu’on ait retrouvé le cadavre de son ancien amant, son œuvre, dans une des grandes rues marchandes du quartier n’avait pas aidé. Il fallait s’en douter qu’il n’y aurait pas grand monde au soir. De plus Rei Mei était un garçon, très joli certes, mais un garçon tout de même. Et c’était souvent difficile de plaire à tout le monde même en étant aussi efféminé que lui. Mais qu’importe il était fier de son œuvre. Fier de ce cadavre aux yeux crevés qu’on avait retrouvé, de cet homme sans vie avec un trou béant à la place du cœur et une jolie horloge gravée autour de ce trou. Il avait récupéré son temps à ce traitre alors tant pis si ce soir il n’avait personne.

Un raclement de gorge suivi d’un « Bonsoir Rei Mei » l’interrompit dans ses pensées et il se retourna, les boucles rousses de sa perruque encadrant son visage volèrent légèrement quant au mouvement. Un sourire éclaira ses lèvres finement rosées en reconnaissant la personne qui venait de l’interpeller. Sae Ra. La jeune et jolie Sae Ra. Si douce, si gentille, si innocente. Il était incapable de lui faire du mal. Pourquoi lui en faire d’ailleurs vu qu’elle lui donnait toujours toute son attention lorsqu’elles se rencontraient. Oui elles. La jeune académicienne était persuadée qu’il était une fille et il n’avait pas cœur de la décevoir. Et puis cela faisait une sûreté en plus de son côté. Personne ne pourrait relier le White Rabbit de Kérès ou encore l’assassin qui courrait dans les rues ces derniers temps avec Rei Mei la prostituée étrangère avec un joli accent chantant et des manières. Non personne. C’était comme un de doublement de personnalité sauf qu’ici tout n’était qu’une histoire de masque. Et il semblait que ce soir elle était la douce Rei Mei désenchantée de la vie mais faisant comme-ci ça ne l’atteignait pas ce qui était malheureusement le cas.

« Je ne te dérange pas trop ? Continua la jeune femme arrachant un sourire à Rei Mei, celle-ci refermant les pans de sa veste longue noire autour de sa frêle silhouette. Il faut dire qu’il ne faisait pas chaud et ce n’était pas avec un mini-short laissant voir les attaches de son porte-jarretelles et un haut tout aussi sombre  ridiculement court laissant voir son nombril qu’il allait se réchauffer.
- Ce n’est pas une bonne soirée aujourd'hui. murmura-t-elle en guise de réponse en montrant d’un signe la rue assez vide. Sa voix avait toujours cette accent chantant dû à ses origines et si Rei Mei murmurait ce n’était pas pour autant qu’il avait une voix grave. Non même en parlant normalement on arrivait à le prendre pour une fille. – Mais toi Sae Ra pourquoi es-tu là ? c’est ... Dangereux. »

Mais où était le danger ?
Sans doute bien trop près.
Juste apprivoisé pour ce soir.
Comme la bête sauvage qu’était Rei Mei.

musclor.




Désolé mon amour j'ai la bouche bien cousue de ces fils barbelés en forme de motus où s'accrochent tour à tour mes idéaux perdus, ces mensonges emboités comme des poupées Russes. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 45
▼ Points : 1
▼ Date d'inscription : 09/07/2015
avatar
Hwang Sae Ra
LIEUTENANT
MessageSujet: Re: reimei ★ a nightmare in the corner   Mar 15 Sep - 0:34

A NIGHTMARE IN THE CORNER ★ FEAT. REI MEI

Les boucles rousses rebondirent, tandis que Rei Mei reconnut l’académicienne. Cette dernière adressa un sourire chaleureux à sa vis-à-vis, alors qu’elle arrangeait la longue veste qu’elle avait revêtu. La prostituée souffla quelques mots, à peine audibles, de sa voix habituellement douce. Sae Ra jeta un coup d’œil dans la direction montrée par la jeune femme. Une rue déserte, personne. Tout juste un homme qui passait au loin, l’air pressé. Sûrement un salaryman qui revenait d’une longue journée de travail et qui n’avait comme seule hâte de rentrer chez lui. Le regard de Sae Ra en revint au visage doux de sa voisine, les lèvres légèrement pincées. « Effectivement, il n’y a pas foule ce soir… » dit-il d’un ton un peu dépité, dans un soupir, histoire d’offrir un peu de compassion. A se mettre à sa place, elle supposait effectivement que ça ne devait pas être la meilleure soirée qu’elle eut connu.

Rei Mei s’enquit alors de la présence de l’académicienne dans les parages, réputés pour être dangereux. Surtout ces derniers temps. « J’étais dans le coin, j’avais envie de venir te dire un petit bonjour. » répondit-elle avec un nouveau sourire amical. « Et justement, je voulais savoir si tu n’avais pas eu d’ennui. Aux vues des derniers billets de la presse, le quartier n’a pas l’air très sûr… » ajouta-t-elle, son regard dérivant sur le décor. Elle balaya rapidement les alentours des yeux, comme pour s’assurer qu’elles étaient bien seules. Pas qu’elle ait quelque chose de confidentiel à faire entendre. C’était davantage une question d’habitude. Et à moins que quelqu’un ne soit dissimulé au détour d’une ruelle, il n’y avait effectivement pas un chat dans le coin.

« Tu aurais un peu de temps à m’accorder ? » demanda-t-elle ensuite, revenant à la prostituée. « Juste le temps de discuter un peu et de prendre un verre. Et je ne pense pas que tu rateras grand-chose, dans le coin. » ajouta-t-elle, tentant de se faire plus complice, tout en espérant ne pas être trop déplacée dans ces propos. « Mais c’est tout de même rare que les environs soient si peu fréquentés, non ? » interrogea-t-elle ensuite. Sae Ra ne se rendait que rarement en ville. Généralement, après ses longues journées de cours et d’entraînement, elle regagnait tranquillement le dortoir pout se détendre un peu avant de dormir… Ou elle allait courir. La course à pied avait tendance à l’aider à se défouler, et à mettre de l’ordre dans ses idées. Bref. Dans ses souvenirs, le quartier d’Itaewon était généralement fréquenté le soir. Pas toujours par les personnes les mieux attentionnées du monde, malheureusement. Mais entre la guerre, les attaques terroristes et les meurtres en série… Sae Ra pouvait largement concevoir que les habitants n’étaient sûrement pas très prompts à sortir de chez eux, une fois la nuit tombée. Elle se fit à nouveau curieuse, une question lui brûlant les lèvres. « Tu n’as rien vu d’étrange, ces derniers temps ? » Et comme pour se justifier d’être très bavarde sur le sujet : « Je suis pas inspecteur, mais cette affaire m’intrigue vraiment. J’ai tenté de recouper différents articles de presse, et tout ça… »

Hors Jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: reimei ★ a nightmare in the corner   

Revenir en haut Aller en bas
 

reimei ★ a nightmare in the corner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» reimei ★ a nightmare in the corner
» Michael CORNER
» Sweet Nightmare} Manni
» Nightmare | Solitaire Sadique { nouveau perso' } | MANQUE LE KIT |
» You were my nightmare, but now, I love You... [PV:Janny ♥]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  ::  :: En ville ~ En guerre :: Itaewon-