AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 (flashback) li hua ★ male tears

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▼ Messages : 493
▼ Points : 0
▼ Date d'inscription : 01/03/2015
avatar
MessageSujet: (flashback) li hua ★ male tears   Mar 18 Aoû - 22:44

MALE TEARS ★ FEAT. XU LI HUA

Ga Ram patientait, assis sur un lit d’hôpital. Mains jointes posées sur ses jambes ballantes dans le vide, dos voûté. Ses yeux, rivé en direction du bandage de fortune enroulé autour de sa plaie, ne semblait pourtant pas regarder grand-chose. Le jeune homme n’arrivait pas à penser à grand-chose… Et il n’aurait su trop dire si c’était quelque chose de reposant. Ces dernières heures, ses pensées n’avaient eu de cesses de fuser à cent à l’heure. Il avait eu le réflexe de se rendre chez Min Guk, dès que Soo Mee lui avait tiré dessus. L’infiltré l’y avait accueilli, on lui avait fait un bandage pour stopper temporairement l’hémorragie, ils avaient parlé. Longuement. Le temps de donner à Ga Ram l’illusion que les choses pourraient rapidement se régler, qu’elles n’étaient peut-être pas aussi pires qu’elles en avaient l’air et que surtout, il s’en remettrait. Le nord-Coréen y avait cru, l’espace d’un moment. Suffisamment pour qu’il ne reste pas à pleurer sur son sort, terré dans le silence et l’immobilité. Alors, quand son ami lui avait dit de se rendre aux urgences pour faire soigner sa main en bonne et due forme, Ga Ram n’avait pas protesté. Parce que c’était effectivement la chose à régler en priorité. Il imaginait bien que plus tard, il subirait un coup de moral. Mais il y avait tellement plus important à faire en premier. Soigner ses blessures, faire en sorte que son fiasco ne remonte pas de trop aux oreilles de ses semblables, réfléchir à des parades. Il ne pouvait pas se donner le temps de pleurer sur son sort. Et qui sait, peut-être qu’il n’en éprouverait même pas le besoin, tant le temps passerait. Peut-être même n’éprouverait-il plus le moindre regret, et qu’il se rendrait compte qu’il n’avait pas forcément envie de se faire pardonner par la brigadière.

Quand il se présenta à l’accueil avec son bandage ensanglanté, l’infirmière ne manqua pas de le dévisager. Pas que Ga Ram était arrivé tout sourire. Mais disons que sa mine figée avait de quoi mettre la puce à l’oreille, dans ce décor-là. On le prit rapidement en charge, lui indiquant une pièce où il pourrait patienter. Une infirmière arriverait sous peu pour s’occuper de son cas, lui avait-on expliqué. Le jeune homme avait remercié, adressant un petit sourire crispé – la faute à la douleur encore lancinante et sourde de sa main – à l’employée. Il avait rapidement inspecté la pièce, s’était installé sur le lit médical, dos droit, regard rivé sur un poster où était dessiné un squelette dont les os étaient nommés… Il avait commencé à lire les caractères. Crâne, mandibule, vertèbres, clavicule, manubrium. Et là, il fondit en larmes.

Quand la poignée de la porte s’actionna, ses joues étaient sèches. La tête vide. Il se redressa un peu, tournant le visage en direction de la jeune femme qui venait de rentrer. « Bonjour. » salua-t-il d’une voix faiblarde. Un coup d’œil rapide sur le badge fixé à sa blouse l’informa de son nom. Xu Li Hua. Quand elle lui demanda confirmation sur le nom qu’on lui avait donné à l’accueil, le jeune homme acquiesça d’un signe de tête. Il éleva tout doucement sa main droite, défit maladroitement la bande gorgée de sang. Les chaires encore piquées à vif par le frôlement du tissu le firent geindre, mais il parvint à dégager entièrement la plaie. Quand elle fut entièrement à l’air libre, il tendit la main à la jeune femme, pour que celle-ci l’inspecte. Il observa rapidement le visage de sa vis-à-vis, avant de demander, par rhétorique et pour tenter de penser à autre chose : « Vous allez pouvoir faire quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 44
▼ Points : 2
▼ Date d'inscription : 02/03/2015
avatar
MessageSujet: Re: (flashback) li hua ★ male tears   Mer 16 Sep - 23:01

MALE TEARS ★ FEAT. YANG GA RAM

Lihua avait eu le temps de prendre une courte pause pour recharger les batteries, elle avait grignoté quelque chose, but un café bien fort et avait répondu à un sms à son petit-ami, l’informant qu’elle finirait sans doute tard, encore une fois, ce soir. Remettant son téléphone dans sa poche, elle reprenait déjà le boulot. L’hôpital avait promis des embauches, mais pour l’instant il n’y avait rien de plus que des internes qui s’ajoutaient à ceux déjà présents, suivant le peu de médecins titulaires. La chinoise n’avait rien contre eux, mais aucun d’entre eux ne semblaient vouloir prendre des initiatives, alors qu’ils étaient là pour apprendre après tout. Les urgences n’avaient que deux médecins et généralement les médecins spécialisés venaient de temps en temps faire des consultations, mais chaque jour, Lihua était quand même obligée de faire le travail de médecin et non d’infirmières, comme toutes les autres d’ailleurs. Et les aides-soignants se chargeaient de faire les tâches qui incombaient aux infirmières. Chacun tentant de trouver sa place. Si pour l’instant cela marchait sans trop d’encombres, la jeune femme redoutait une faute professionnel qui viendrait faire basculer ce fragile équilibre. Mais malheureusement c’était peut-être ça qui servirait d’électrochocs à l’administration du bâtiment hospitalier. Soupirant, la demoiselle observa l’un des médecins urgentistes regarder la pile des cas qui venaient d’arriver, analysant rapidement lesquels pouvaient être relégués aux infirmières confirmées sans qu’il y ait de dégâts. La chinoise se retrouva dans son champ de vision et accepta, le sourire aux lèvres, les dossiers qu’il lui refila.

Elle avait traité déjà quatre patients, elle s’était excusée à chaque fois pour le retard de la prise en charge, le sourire avenant aux lèvres avant de se mettre au travail. Saluant le dernier patient qu’elle avait soigné en fermant la porte, elle regarda rapidement la note mise par l’aide-soignant qui accueillait les civils. Son prochain patient semblait avoir une blessure au niveau de la main. C’était la seule indication. Rentrant dans la salle, elle regarda le garçon assis sur le lit qui venait de se tourner vers elle. La mine assez balafre, il semblait ne pas avoir dormi depuis des jours et elle remarqua sa main dont le bandage qui la recouvrait était ensanglanté. « Bonjour, vous êtes bien Yang Garam ? » demanda-t-elle avant d’avoir confirmation et de reprendre. « Je m’appelle Lihua, je vais m’occuper de vous. Montrez-moi votre main. » Elle posa la pile de dossier sur un chariot, le laissant enlever le bandage qui semblait bien imprégné. Attrapant un siège à roulette et un chariot où du matériel médicale était rangée, elle alla s’asseoir devant lui. Elle récupéra une petite tablette en hauteur à roulette où il pouvait poser sa main, elle eut un regard pour sa main découverte. Blessure par balle. Elle ne posa aucune question pour l’instant et se contenta de lui sourire tout en prenant délicatement du bout des doigts, sa main pour mieux l’examiner. « Je vais faire de mieux. Je ne vous cache pas que la rééducation pourrait être longue. Un nerf a été touché vu l’emplacement de la blessure. » Tournant doucement la main pour mieux l’observer, elle remarqua une marque au creux de sa paume, indiquant que le canon de l’arme avait été très près de sa main au moment de l’impact. Ne laissant rien paraître sur son visage, elle attrapa des compresses et plusieurs flacons qui lui permettront de nettoyer et désinfecter sa main. « Depuis combien de temps avez-vous cette blessure ? » demanda-t-elle alors qu’elle humidifia généreusement un coton avant de commencer à nettoyer doucement la plaie au niveau de la paume. « Est-ce que je dois appeler la police ? Vous avez subis une agression ou bien était-ce un accident ? » Elle ne demandait pas simplement par curiosité, mais simplement pour savoir s’il avait besoin d’aide pour une marche à suivre ou non. Certaines personnes agressées viennent généralement directement aux urgences sans penser à voir la police.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(flashback) li hua ★ male tears

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  ::  :: En ville ~ En guerre :: Gangnam :: Hôpital-