AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 nothing but trouble ✗ ft. lee do jin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: nothing but trouble ✗ ft. lee do jin   Mer 22 Juil - 21:57

nothing but trouble.
Mercredi. Soir de patrouille, comme à l’habitude. Il avait passé l’avant-midi en réunion avec ses collègues, histoire de planifier avec eux une opération qu’ils souhaitaient bientôt mettre en marche et qui leur permettrait de mettre le grappin sur l’une des têtes fortes de l’organisation terroriste. Le succès de cette frappe était primordial et ils y travaillaient depuis bien avant que la guerre ne soit officiellement déclarée. Avec les récents événements, son importance n’était, évidemment, allée qu’en grandissant. Les autorités souhaitaient mettre fin au conflit le plus vite possible, se sentant incapable de gérer encore longtemps les multiples crises qui éclataient continuellement. C’était une des raisons pour lesquelles il investissait fréquemment une bonne partie de ses journées à peaufiner le tout. L’après-midi, quant à lui, était soit réservé à ses visites à l’Académie, soit à d’autres activités concernant la Brigade. Il travaillait des jours durant, patrouillait le soir, puis sortait prendre un verre après le service, avant de rentrer chez lui, souvent avec une invitée. Telle était la routine du colonel Kim, qui s’y plaisait très bien.  

Donc oui, retour à la patrouille. Gangnam, le quartier des riches, bien sûr. C’était ceux qu’on cherchait à protéger, et c’était donc là qu’étaient déployés le plus grand nombre d’effectifs. Évidemment, la présence d’une foule d’hommes armés changeait considérablement le paysage de l’arrondissement, mais les habitants de l’endroit vaquaient tout de même à leurs occupations habituelles, comme si toute l’armée de la Corée du Sud leur était invisible. C’était drôle, tout de même, cette façon qu’avaient les gens de réagir à la guerre. La majorité faisait l'autruche et s’enfouissait la tête dans le sable, n’osant pas regarder la réalité en face. Beaucoup d’entre eux évitaient même soigneusement de mentionner les conflits, comme si, de cette façon, ils allaient disparaître, vexés de ne pas attirer l’attention.

Un grésillement provenant de son appareil de communication ramena Seung Hwan à la réalité, lui qui s’était bêtement perdu dans ses pensées en regardant passer un groupe de jeunes gens fort bien vêtus et qui se dirigeaient probablement vers l’un des bars du coin. Il attrapa l’engin, accroché à sa ceinture, et appuya sur le bouton d’écoute. La voix rauque d’un de ses agents lui parvint. « Green à Chicago. Y’a un des chiens dans ton secteur, personne d’important, mais bon, on sait jamais. » Son collègue lui transmis les coordonnées de l’endroit où il avait été aperçu, ainsi qu’une brève description, et le voilà à traquer un nabot de l'Organisation, qui, effectivement, rôdait tout près de lui. Le colonel n’eut pas de mal à le repérer, n’était-ce que par son allure un peu nerveuse. Un nouveau, probablement. Il ne semblait pas dangereux, et intervenir serait un jeu d’enfant.

Sauf qu’il fut pris de court par une silhouette qui s’adressa à son futur captif, et qui disparut avec presque aussitôt. Un froncement de sourcil déforma le visage de Seung Hwan, alors qu’il s’emparait à nouveau de son appareil. « Chicago à Green. Il était bien seul, right ? » Confirmation que oui. Bon. Soit un de ses connards de potes s’était ramené, soit il avait un autre pseudo-justicier dans les pattes. En soupirant, il se dirigea vers la direction où s’était éclipsé le duo, qu’il finit par repérer de nouveau. À première vue, ils ne semblaient pas se connaître, ce qui écarta l’hypothèse d’un deuxième terroriste. Le Brigadier, à la distance où il se trouvait, n’arrivait pas à entendre leur discussion… Mais peu importe, il n’aurait qu’à les interroger plus tard : comme ils n’étaient visiblement pas potes, ils n’auraient sans doute aucun scrupule à vendre l’autre. Ainsi, il fit glisser son arme hors de sa ceinture et s’approcha des deux hommes. « On bouge pas, les gars. » Lança-t-il, un peu surpris par l’inconnu en les voyant se retourner.
 
Revenir en haut Aller en bas
▼ Messages : 83
▼ Points : 2
▼ Date d'inscription : 07/03/2015
avatar
MessageSujet: Re: nothing but trouble ✗ ft. lee do jin   Sam 25 Juil - 15:40

NOTHING BUT TROUBLE ★ FEAT. SEUNG HWAN

Do Jin ne s’accordait guère plus de repos, ces derniers temps. Sitôt levé, il s’empressait de traiter les dossiers de la veille, avant de filer faire des tournées chez de nouveaux potentiels clients. Il rentrait rarement avant les coups de dix-huit heures, et le seul court temps de pause qu’il s’accordait était le temps d’un déjeuner pris sur le pouce, entre midi et une heure de l’après-midi. Le jeune homme ne s’en plaignait pas ; il se languissait toujours que le soir tombe. Mais comme la plupart des gens en ville, ce n’était pas pour s’accorder une soirée paisible après une longue journée de travail. Non. Dès la nuit tombait, il redescendait dans les rues, rejoignant son appartement sur les coups de une heure, deux heures, trois heures du matin.

Il semblait au jeune homme que ses affaires nocturnes avaient le vent en poupe, ces derniers temps. Depuis qu’il avait été confronté à un dénommé Spider dans les rues d’Itaewon, il n’avait eu de cesses de faire ses rondes, quitte à ce qu’elles soient peu fructueuses. Ses efforts avaient portés leur fruit. Sa main s’était longtemps resserré sur du vide, chassant tout espoir qu’il puisse un jour remonter jusqu’à l’organisation terroriste. Mais maintenant qu’il lui semblait tenir une des extrémités de la corde, il entendait bien remonter jusqu’au cœur du nœud.

Rendez-vous à Gangnam, ce soir. Un informateur qu’il avait payé grassement lui avait indiqué qu’un sous-fifre traînait régulièrement dans cet arrondissement, profitant du nouveau désordre des rues pour faire ses magouilles. L’homme avait tout juste désigné une silhouette d’un signe de tête, avant de filer sans plus en dire à Do Jin. Repassant son masque, ce dernier n’avait pas tardé à filer l’individu, aussi discrètement que possible.

Tête baissée, mais regard perçant le dos de sa filature, Do Jin avait profité d’une rue un peu moins fréquentée pour accélérer le pas, saisissant l’inconnu par l’encolure. L’entraînant à quelques mètres de là, il le plaqua contre un haut mur d’enceinte, annonçant de but en blanc qu’il le savait des terroristes. L’inconnu bafouilla, tenta de contredire. Plus menaçant, Do Jin affermit sa prise, secouant au passage, lui sommant de ne pas bluffer. Rien à faire. Ce type devait être un newbie dans les rangs de l’organisation, il fut tout juste bon à se mélanger dans ses mots.

Une interpellation à quelques mètres de là attira l’attention de Do Jin. Le regard en coin, il reconnut un brigadier, arme en main. « Bordel. » marmonna le jeune homme, les yeux levés au ciel. Agacé, il lâcha sa proie, non sans bousculer au passage. Son regard revint vers l’autre homme. Il le reconnaissait, celui-là. Il aurait bien été incapable de donner son nom, mais il était convaincu que c’était ce même brigadier qui été intervenu sur cette même scène d’attentat où ses parents avaient rendu l’âme. Les talons tournés pour fulminer et ressasser la haine qu’il entretenait encore envers les forces de l’ordre, Do Jin se retourna finalement, désignant le terroriste du doigt, le regard braqué vers le colonel. « Cet homme est un terroriste. Faîtes votre boulot et coffrez le. » annonça-t-il, amer au possible. Il avait conscience qu’il n’avait pas vraiment de chance de plaider sa cause ; et c’était probablement la raison pour laquelle il ne ferait aucun effort pour être un tant soit peu aimable, en plus d’autres raisons plus personnelles. « Ca aura au moins le mérite de faire croire que vous arrêtez au moins des sous-fifres. » ajouta-t-il en marmonnant, bien plus pour lui-même.

Hors Jeu:
 


KIND INSIDE, HARD OUTSIDE
new world order leaves nothing, but chains. wash the blood of your hands, think for your self. it's time to do away with the betrayal and become the inventor of human happiness. damp down the fire of wars, but if they want war, let them beat each other. go against a wind, after all its the only way to expand your flag. just be yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: nothing but trouble ✗ ft. lee do jin   Mar 28 Juil - 0:19

nothing but trouble.
Étrange portrait qu’il avait sous les yeux, tout de même. Un terroriste pris en grippe par un homme masqué, il avait rarement vu ça dans sa carrière au sein des forces armées. Et par rarement, il voulait dire jamais, bien entendu. Habituellement, c’était les terroristes qui s’en prenaient aux gens. Des gens sans masque, qui plus est. Bref. Singulier moment, donc, auquel il assistait, notre Seung Hwan, planté devant ses captifs stupéfaits – du moins, il présageait qu’ils l’étaient tous les deux, comme il n’arrivait évidemment pas à deviner les traits de l’autre sous son déguisement. Pistolet en main, il e leva pour le pointer en leur direction, histoire d’être prêt à tirer si l’un des deux avait l’excellente idée de tenter de lui fausser compagnie. Bien sûr, il s’abstiendrait de leur porter un coup mortel, mais une bonne balle dans le mollet vous remettait vite les idées en place tout en vous ôtant l’envie – et la capacité, d’ailleurs – de fuir.

L’espace d’un instant suivant son intervention, le masque s’adressa à lui avec une voix gorgée d’arrogance. Ah, donc, un illustre inconnu qui se prenait pour quelqu’un… encore un. Ça en devenait lassant, à la longue. D’un ton agacé, il rétorqua. « Évidemment que c’est un terroriste, t’as cru que j’interrompais vos petits câlins par simple plaisir ? Et puis, t’as vu cette tête de con qu’il a, c’est très caractéristique de l’organisation. ». Alors là, jamais il ne se priverait de descendre, de salir, d’insulter les terroristes. Il aurait beau se trouver devant l’homme le plus brillant, le plus puissant, le plus riche, le mieux foutu de tout le pays, il lui trouverait forcément un défaut, et il taperait dessus. Ces gens ne méritaient aucun égard, de toute façon, et c’est ce qu’il s’appliquait à leur laisser comprendre dès qu’il en croisait un.

Plissant les yeux, le colonel Kim les regarda à tour de rôle, puis s’empara de son walkie-talkie. En temps normal, il aurait ramené le terro, remercié le brave citoyen pour l’aide apporté à la Brigade, puis foutu le camp. Seulement, ce dit brave citoyen dissimulait son visage, et semblait avoir des intentions qui lui échappaient. Changement de plan, donc. « Chicago à Green, ramène-toi avec une voiture, j’ai un nouveau pote et je sens qu’il a terriblement envie de me causer un peu. ». Puis, son regard se posa de nouveau sur le vilain de service, dont les mains commençaient à descendre un peu trop à son goût : « Tu sors ce flingue et je te jure que ce sera bien la dernière chose que tu auras eu le loisir de faire. ». Le truc, avec cette bande de crevards, c’était les menaces. Les menaces étaient à la base même de leur hiérarchie, ils ne vivaient que de ça. Encore une fois, inutile de les épargner.

L’agent Green et son acolyte se pointèrent donc un bref moment plus tard pour embarquer avec eux le pauvre terroriste, qui vivrait sans doute des heures de pur plaisir, gracieuseté des spécialistes de la torture œuvrant au sein de la Brigade. Seung Hwan sourit, son regard planté sur celui de l’inconnu. « Les gars, vous croyez qu’on a affaire à Batman ? ». Ses collègues lui répondirent par quelques commentaires railleurs accompagnés de rires, puis les laissèrent tous deux, emmenant le captif. Le Brigadier retrouva son sérieux et rangea finalement son pistolet. « J’te veux pas de mal. Explique-moi seulement ce que tu viens faire ici, ça m’intrigue, tu vois. » Puis un autre sourire, d’apparence plus chaleureuse cette fois, quoiqu’il restait perplexe, méfiant. « On va prendre un verre, si tu veux. » Haussement d’épaules. « Enfin, je veux juste que tu parles. Tu décides si tu es sympa ou si je dois forcer le jeu un peu. »

pouet:
 
Revenir en haut Aller en bas
▼ Messages : 83
▼ Points : 2
▼ Date d'inscription : 07/03/2015
avatar
MessageSujet: Re: nothing but trouble ✗ ft. lee do jin   Sam 15 Aoû - 0:59

NOTHING BUT TROUBLE ★ FEAT. SEUNG HWAN

Quelle coïncidence, hein… Le brigadier tomba comme un cheveu sur la soupe, prenant en joue les deux jeunes hommes en pleine altercation. Un petit regard de Do Jin suffit pour reconnaître l’homme armé. Presque aussitôt, il lâcha sa proie, la désignant d’un ton empreint d’arrogance. Non, il ne ferait pas même semblant d’être agréable, ce soir. Pas même mielleux. Le garçon était énervé. Enervé de n’avoir mis la patte que sur un bleu de l’organisation, énervé de voir un brigadier arriver pile au bon moment, énervé d’identifier ce même homme comme l’incapacité même au sein de la brigade, énervé d’être pris en flagrant délit, énervé à l’idée de devoir rendre des comptes. Mais ce soir, Do Jin ne ferait pas l’effort de se justifier. Il n’avait jamais eu l’intention de demander de l’aide à la brigade, ni même de se serrer les coudes avec elle face à l’ennemi commun. Ça serait fausser toute sa façon d’appréhender cette guerre, sa guerre. Alors, il ne ferait pas en sorte d’être agréable, quitte à passer la nuit en garde à vue.

L’homme apparut comme agacé à la remarque empreinte d’arrogance offerte par le garçon. Ce dernier garda le regard droit, la mâchoire serrée. « Et l’incapacité, c’est propre à votre profession, aussi ? » marmonna-t-il. Pas qu’il souhaite prendre la défense du terroriste, hein… A dire vrai, il partageait un peu le même point de vue que le brigadier à ce sujet, mais soit. Là n’était pas la question. Pour l’heure, Do Jin était bien plus prompt à cracher sa haine au visage du brigadier qu’à se trouver des atomes crochus avec lui.

Le brigadier resta silencieux quelques courtes secondes, avant d’élever un talkie-walkie pour demander à ses collègues de venir. A percevoir quelques-uns de ces mots, Do Jin leva les yeux au ciel. La soirée allait être longue. Vraiment longue. Il n’avait aucune sorte d’envie d’être confronté à ce type, à se faire tirer les vers du nez. La seule raison valable qu’il puisse avoir pour accepter de parler, c’était pour lui rafraîchir la mémoire, et lui rappeler à quel point lui et ses collègues étaient des incapables selon lui. C’était tout.

Trop concentré à fusiller l’homme du regard, Do Jin ne remarqua pas que le terroriste avait tenté de profiter de ce moment d’inattention pour tenter de récupérer une arme. Le brigadier interpella immédiatement, ce qui laissa le bleu figé sur place. Puis rapidement, arrivèrent les renforts que « Chicago » avait demandé. Les types vinrent empoigner le terroriste, pourtant un peu distraits par la remarque de leur collègue. Les regards railleurs se tournèrent vers Do Jin, tandis que des ricanements firent échos à ses oreilles. Le sang du garçon masqué ne fit qu’un tour. La colère montant à ses tempes, son cœur battant un rythme effréné contre ses côtes, il vociféra à s’en déchirer la gorge ; « Fermez-là ! » Il amorça un pas en avant, mais se raisonna ; se confronter physiquement à des brigadiers armés n’était peut-être pas une idée si brillante que ça, même si l’envie de leur en coller une commençait sérieusement à lui démanger les phalanges. Il détestait être raillé de la sorte. Il ne cachait que peu ses inspirations pour The Chaser. Et pourtant, même si ça pouvait paraître très puéril, comme manière de faire, il attachait toute une symbolique à ce costume qu’il portait tous les soirs. Aussi, s’attaquer à son masque, c’était s’attaquer à des valeurs chères. Et ça, Do Jin ne le supportait pas.

Laissant seul le brigadier et le jeune homme, les deux autres hommes partirent, emmenant avec eux le terroriste. Toujours furieux, Do Jin ne bougea pas. En revanche, il était largement préparé à cracher sa haine sitôt lui en donnerait-on l’occasion. Son vis-à-vis sembla retrouver de son sérieux, et son arme retrouva sa ceinture. Ce fut pour essayer de comprendre les motivations du jeune homme qu’il reprit la parole. « Vous l’avez très bien dit vous-même : je suis Batman. » railla à son tour Do Jin, amer au possible. Et si l’homme en face de lui sembla prompt à faire des efforts pour faciliter leur échange, le garçon n’en fit rien. Lui, il n’avait aucune sorte d’envie de se faire agréable. « Non. » répondit-il sèchement à la proposition faîte. Un haussement d’épaules plus tard, quelques paroles lui furent à nouveau soufflées. « Des menaces maintenant ? Elles sont belles, les forces de l’ordre. » ricana le plus jeune. « Qu’est-ce que ça peut vous faire ? J’ai suivi et dénoncé un terroriste, ça devrait bien vous suffire, non ? » répliqua-t-il, hargneux. Evidemment que non, il s’en doutait. Tôt ou tard, il allait bien devoir expliquer pourquoi il se baladait avec un masque en pleine nuit pour chopper des suspects et leur tirer les vers du nez. Un soupir fut lâché, histoire de se calmer un peu. S’il se faisait trop virulent, il n’y gagnerait rien. De fait ; « The Chaser. » annonça-t-il, sur un ton toujours sec. « Et ce que je fais me semble assez évident. Je traque l’organisation terroriste, à ma manière. »


KIND INSIDE, HARD OUTSIDE
new world order leaves nothing, but chains. wash the blood of your hands, think for your self. it's time to do away with the betrayal and become the inventor of human happiness. damp down the fire of wars, but if they want war, let them beat each other. go against a wind, after all its the only way to expand your flag. just be yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: nothing but trouble ✗ ft. lee do jin   

Revenir en haut Aller en bas
 

nothing but trouble ✗ ft. lee do jin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» L'Histoire de Trouble or Misery .
» Trouble mnémonique ou mnémotechnique,la methodologie du mensonge politique
» Quand la neige éclatante trouble les esprits... [PV Yuko]
» Libre ♣ Oh dear, we're in trouble. | abandonné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  ::  :: En ville ~ En guerre :: Gangnam-