AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Articles Précedents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▼ Messages : 3
▼ Points : 7
▼ Date d'inscription : 01/07/2015
avatar
MessageSujet: Articles Précedents    Mer 1 Juil - 17:50




SOW
Séoul, 20 Septembre 2014


Triangle dans les académies?
Il paraît qu'en temps de guerre, le temps pour l'amour n'est pas permis! Mais ne pensez-vous pas que c'est justement une période où les sentiments sont décuplés et se transmettent plus vite? On vit au jour le jour avec la peur de ne pas voir le lendemain venir alors se déclarer nous deviens une nécessité. Ne vous inquiétez pas, le temps des sérénades n'est pas encore venu mais celui des suspicions si! N'avez vous pas remarqué certains regards enflammés, d'autres plus haineux? Surtout entre trois personnes? N'avez vous pas vu le sergent Chae Da Hye zieuter bien des fois le lieutenant Seo Je Hun? Et entre ces deux là, la belle Moon Mee Yon et ses regards à la fois perçants et noirs? Que se passe-t-il entre ces trois individus? Nous ne le savons pas encore mais nous nous engageons à vous tenir informés!
SOW

On ne plaisante pas avec le travail!
Et c'est pour dire que Kwak Suk Hee ne nous contredirait pas! Le colonel Kwak est très actif à la brigade. En effet, après avoir commencé un interrogatoire avec une présumée terroriste répondant au nom d'Itô Ming Zhu elle en entame un autre avec un élève de l'académie Arès qualifié d'instable et de dangereux. Mais pourquoi me demanderiez-vous?
Premièrement, la demoiselle interrogée par le colonel a été aperçue lors de la réception du ministre allemand, seulement, rien ne prouve qu'elle soit impliquée dans le meurtre de ce dernier. Il ne reste plus qu'à prouver ses suspicions pour la brigadière!
Deuxièmement, elle cherche à prouver ou désapprouver les dires au sujet du soldat. Quant au dénouement de l'interrogatoire avec le soldat nommé Kan Ley, nous ne le connaissons pas encore: le jugera t-elle réellement d'instable ou d'après elle sera t-il apte au combat ?
SOW

La guerre est déclarée!

Le ministre allemand avant sa mort.

Hier soir le 19 septembre 2014 se déroulait une réception organisée par le gouvernement sud-coréen pour la venue de Monsieur le Ministre des affaires étrangères Allemand en visite au pays du matin calme. Des gardes, des agents de polices ainsi que des militaires et des brigadiers de l'agence anti-terrorismes ont été conviés à protéger l'arrivant allemand. Arrivée du ministre à 21 heures. Et c'est dans les environs de 22 heures qu'un individu s'est jeté sur lui pour l'assassiner et disparaître par la suite dans la foule. En poursuivant l'ennemi, l'un des soldats employés dans cette mission a été blessé au dessous de la clavicule par coup de feu. Il s'avère que la vraie raison de la venue du ministre allemand était la transmission confidentielle de documents sur un projet nucléaire au gouvernement sud-coréen et que l'assassin fait parti d'un organisation terroriste nommée Kérès. Ce matin, le président de la république sud-coréenne a affirmé que la guerre entre la Corée du Sud - l'Allemagne en tant qu'alliée - et cette organisation est déclarée! Cependant aucun autre détail n'a été communiqué mais le bruit cours qu'il s'agit d'une affaire plus importante qu'un simple projet nucléaire. Rien ne va plus, le tour est joué & affaire à suivre !
SOW

Découverte d'un trafic d'armes!
Nous avons appris récemment qu'un homme a été retrouvé assassiné dans un hangar, dans une rue miteuse de la capitale. Il se prénommait Im No Ah. Etant de nationalité américaine mais d'origine coréenne, celui-ci vivait en Corée du Sud sans avoir l'obligation d'intégrer l'armée. Son corps a été retrouvé par Astrée, un agent de la brigade antiterrorisme qui enquêtait sur lui. Il s'avère que ses doutes étaient fondés puisqu'elle a pu découvrir que ce jeune homme d'à peine 26 ans était à la tête d'un grand réseau de trafic d'armes qui s'étendait sur la capitale et toute sa périphérie! Seulement, quelques doutes persistent quant à une possible liaison avec l'organisation Kérès! Faisait-il parti du réseau terroriste, était-il simplement en marchandage avec eux, ou bien n'avait-il rien à voir avec tout cela? Néanmoins, nous ne pouvons oublier que son assassin est encore en liberté. Qu'il court toujours les rues et donc qu'il faut le retrouver. Peut-être ainsi auront nous les réponses à nos questions? Mais n'oublions pas non plus qu'il reste tout un réseau à démanteler! Bon courage aux forces de l'ordre pour accomplir ce travail!
SOW

Ce n'est que partie remise!
Et sachez que vous êtes aussi les yeux et les oreilles de SOW alors n'hésitez pas à nous informez de vos recherches de liens, de vos potins, de ce que vous désirez voir dans le journal par mp!
SOW
© Méphi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 3
▼ Points : 7
▼ Date d'inscription : 01/07/2015
avatar
MessageSujet: Re: Articles Précedents    Mer 1 Juil - 17:56




SOW
Séoul, 21 janvier 2015


Et rebelote!
Côté amour, la guerre ne semble pas arrêter l’évolution de nos très chers couples. Il y a quelques jours de cela, l’un de nos informateurs aurait vu le sergent Seo Je Hun, académicien à l’école Arès, se retrouve dans la célèbre demeure des Chae. Tous étaient présents, le général, le colonel, le soldat ainsi que le sergent. Nous pouvons alors nous demander la raison de cette visite. Est-ce que c’est le Général même qui l’aurait fait venir ou bien aurait-ce un lien avec le fait que la jeune Chae Da Hye se rendait souvent à l’hôpital durant la période où le Lieutenant était alité dans cette même structure ? Affaire à suivre.

Parlons Brigade. De son côté, le capitaine Baek Soo Mee semble s’être entichée d’un simple barman au nom de Yang Ga Ram, au sourire agréable et à la tchatch plus qu’intéressante. Alors qu’on l’aurait vu embrasser un autre homme dont on ne connaît l’identité dans un autre bar, nous pouvons nous questionner là-dessus : Baek Soo Mee est-elle indécise ou bien une chasseuse d’homme ? Dans les deux cas, voilà une histoire intéressante que nous prendrons plaisir à suivre et à vous conter.

Finalement, on a pu observer un petit comportement guimauve au sein d’arès. En effet, un académicien du nom de Choi Sun Min a été aperçu nombre de fois avec un autre homme. Leurs accolades ainsi que leurs gestes tendres dénaturent une quelconque relation d’amitié. Alors ce Choi Sun Min est-il homosexuel et quand bien même l’est-il, qui est cette personne qu’il fréquente ? Quel est son métier et même son nom. Nous enquêterons avec minutie sur ce cas.

/ !\ Nous rappelons que cette partie est faite de pottins, et est donc moins sérieuse que les autres. Ne prenez pas la mouche si on parle de vos penchants ou de votre chéri, on veut juste que ça intéresse les gens éè
SOW

Témoignages sur l'attentat.
Nous expliquions plus tôt les lignes directrices de la catastrophe du 22 décembre dernier. Désormais, nous recueillons quelques témoignages de personnes présentes lors de l’explosion. Hyeri, une jeune lycéenne de 17 ans nous explique avoir vu un groupe de jeune personne se disputer violemment avant les faits. « Il y avait une fille, blonde et quatre hommes. Ils semblaient se disputer pour cette femme. Enfin, j’étais de loin, je n’entendais pas tout. Parfois j’avais l’impression d’entendre des mots en japonais. Mais je ne suis sûre de rien, je suis tellement perturbée depuis, j’ai peur d’un rien… » Une autre personne, un homme âge de 67 ans qui souhaite garder l’anonymat et qu’on nommera donc Mr.Choi déclare qu’ « Ils se sont battus. Deux d’entre eux se sont battus. Je ne portais pas mes lunettes, il m’est impossible de dire concrètement à quoi il ressemblait. Mais ce que je sais c’est que l’un d’eux défendait une jeune femme. Enfin, c’est ce que j’en ai déduit, rien n’est certain. Celui qui semblait attaqué à un moment fouiller dans son sac, c’est peu après que ça a fait boum. Peut-être était-ce lui le terroriste, ou bien l’étaient-ils tous. Dans ce cas, je m’en veux d’être un vieillard presque aveugle. » Nous pouvons alors constater que ce groupe de personnes, décrites comme ayant entre la vingtaine et la trentaine parait suspect. Nous recherchons encore plus de témoignages. Donc si vous souhaitez nous livrer des informations, n’hésitez surtout pas à nous contacter par courrier, mail, fax ou téléphone.
SOW

Attentat à la bombe lors du marché de Noël.

C'était beau, avant que ça n'explose.

Nous qui croyions que les terroristes s’étaient endormis en mode hibernation depuis quelques mois, nous nous trompions monumentalement. Malgré le fait que la guerre soit déclenchée depuis l’assassinat du ministre allemand en septembre, le gouvernement, en décembre dernier a décidé de respecter les traditions de fin d’année et de tout de même organiser un marché de Noël. Quand bien même cela semblait être une mauvaise idée pour un bon tiers de la population, les deux autres tiers paraissaient bien plus enthousiastes. C’est ainsi que le marché de Noël est mis en place et qu’une surveillance de haut niveau est dépêchée par les autorités pour veiller au bon fonctionnement de la journée. Néanmoins, même avec toutes ces dispositions prises, les terroristes ont su taper fort. Nous sommes donc, depuis quelques jours avant Noël en deuil (au jour de la rédaction de l'article). Une dizaine de blessés et deux morts dus à une explosion de bombe très certainement posée par un terroriste dont on ne connait rien et qui court toujours les rues à l'heure qu'il est. La population sud-coréenne est désormais apeurée et affolée et les rues deviennent de plus en plus désertes. Nous voyons beaucoup de brigadiers accompagnés d’académiciens patrouiller en ville et en banlieue et d’associations ouvrir leurs portes pour offrir protections et alimentations aux plus démunis et sans-abris. Le climat de guerre s’est extrêmement bien installé et la menace terroriste est de plus en plus pesante. Le peuple réclame justice et paix et attend que le gouvernement prenne des mesures strictes et effectives dès à présent. Mais pour cela, les terroristes doivent-être retrouvés. Sont-ils si bien cachés qu’ils ne le laissent paraître ? Certains pensent que non. Certains pensent qu’ils sont bels et biens présents à nos côtés et ceci est d’autant plus effrayant puisque la paranoïa grandit dans l’opinion publique. Si l’un des objectifs de cette organisation terroriste est d’effrayer la communauté, nous pouvons aisément confirmer qu’il est atteint.
SOW

Et chez les terroristes? Que se passe-t-il?
Il y a quelques temps, nous vous parlions d’une présumée terroriste interrogée par une brigadière. Itô Ming Zhu. Sino-japonaise de trente ans, mesurant 1m58 et sûrement pesant dans les cinquante de kilogrammes, cheveux désormais courts, yeux débridés en amandes, visage petit et en v. Voilà, sa description physique. Il s’avère que cette femme est désormais introuvable et recherchée par la brigade anti-terroriste. La dernière fois qu’elle a été vue était dans un café en compagnie d’un académicien d’arès qui tentait de déjouer son piratage. Elle a fui, et l’a frappé. Depuis, plus personne n’a réussi à obtenir de ses nouvelles. Ce comportement est jugé suspect par le gouvernement et celui-ci a ordonné aux autorités d’enquêter sur la demoiselle et de la retrouver coûte que coûte. Son appartement a été fouillé mais rien n’a été trouvé. Propre comme un sous neuf et décorée de façon impersonnelle, voilà qui augmente les soupçons. Ses fréquentations vont donc être interrogée et sa vie passée au chinois. Nous vous donnerons des nouvelles dès que nous en obtiendrons.

Du côté des terroristes en général, nous est parvenue une nouvelle inquiétante. « Dans les prochains jours, nous frapperont fort. » Voilà ce qu’un anonyme nous a envoyé. Que cela veut-il bien dire ? Et pourquoi à la presse directement ? Beaucoup de questions que ne nous posons risqueront d’avoir leur réponse bientôt. Devons-nous attendre de voir un nouvel attentat se produire ou bien les autorités sauront agir à temps ? Mais agir où ? Nous n’avons aucun indice, aucune ligne de conduite ou du moins, les autorités ne nous les prodiguent pas. Prenez garde et restez chez vous, c’est le seul conseil et la seule information que nous pouvons vous donner en cet instant.
SOW

Hommage aux victimes
Déjà quatre mois que la guerre est déclenchée et malgré le calme du côté des terroristes des victimes et portés disparus sont à déplorés. Personne n'en parle réellement alors nous avons décidé de consacrer quelques lignes dans notre journal pour honorer leur mémoire. D'après une enquête nous pouvons affirmer que 9 académiciens d'Ares et 5 académiciennes d'Athena ont perdu la vie ou ont déserté. La brigade a perdu 9 de ses collègues. Malheureusement 7 civils ont perdu la vie. Nous ne pouvons pas finir cet article sur une note si négative donc pour terminer 10 terroristes ne sont plus parmi nous.  

Et sachez que vous êtes aussi les yeux et les oreilles de SOW alors n'hésitez pas à nous informez de vos recherches de liens, de vos potins, de ce que vous désirez voir dans le journal par mp!
SOW
© Méphi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Articles Précedents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelques articles un peu déjantés...
» Code Pénal Ayisyen an demode.
» Au revoir Monsieur.
» Articles AAP 1456
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  ::  :: Presse :: Journal-