AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 " Que la force ShaoLin soit avec toi, mon fils " Papa Hwang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: " Que la force ShaoLin soit avec toi, mon fils " Papa Hwang   Mar 21 Avr - 13:24


Recrue Hwang Joshua (ChuoShua)







nom: Hwangprénom: Joshuaâge:  24 ans date de naissance: 15 Avril 1991lieu de naissance: Jeju Islandorientation sexuelle:Hétérosexuelspécialisation: Spécialiste des arts martiaux ShaoLinnom de code: KungFu.Leo groupe: Militaire à Arès célébrité choisie: Bi ShuJin

histoire
L'âge enfantin n'est pas toujours l'âge rempli de bonheur

Enfant, tu voulais simplement t'amuser avec tes petits camarades mais ton paternel ne trouvait rien de mieux à faire que de te faire étudier les psaumes bouddhistes, les règles comptées par centaines de pages d'un bouquin pour lequel tu n'avais aucun intérêt. Lorsque tu regardais par la fenêtre, une règle en bois venait s'abattre sur tes doigts déjà meurtris. Il avait raison, tu n'écoutais pas. Tu baissais alors la tête et répétais sans cesse les phrases en sanscrit qu'il lisait comme une poésie afin qu'elles te soient bourrées dans le crâne. C'était toujours comme ça après l'école. Tes amis avaient le droit, eux, d'aller jouer au parc principal de la ville, mais toi, tu te devais de prendre rapidement le bus pour rejoindre la maison et être à l'heure. Si tu arrivais en retard, il t'arrivait de passer une nuit entière debout, la tête contre un mur, les bras derrière la tête. Ton père te surveillait, à moitié endormi sur la chaise qu'il avait posté derrière toi. Il n'était pourtant que commerçant à Jeju, mais autrefois, il avait reçu les mêmes corrections à Henan par son père afin de devenir un vrai guerrier. C'était de génération en génération, de père en fils que vous étiez amenés à être des maîtres virtuoses Shaolin, et tu ne devais pas y échapper. Ta mère ne pouvait rien dire. Une fois d'ailleurs, te rappelles-tu le nombre de coups qu'elle a prit lorsqu'elle voulut dire un mot afin que ton père cesse enfin de te maltraiter avec ses conneries ? Tu les as compté n'est-ce pas ? Tu t'en rappelles encore aujourd'hui dans ce fameux dortoir où chaque nuit, tu te dis que la vie est bien mieux en caserne qu'à la maison. Tu n'avais pourtant que sept ans lorsque ça a commencé. Ton père t'a pourri ton enfance … Et bien plus encore.

La solitude lors de ton adolescence, loin des tiens, t'a rendu sauvage

Lorsque tu eus l'âge de rentrer dans un temple Shaolin, ton père te désinscrit de l'école publique de Jeju pour t'amener à Henan, endroit où tes ancêtres ont pu se recueillir, méditer et apprendre les dures lois du combat. Te rappelles-tu de ta première séance d'entraînement ? Le lever à quatre heures pour la méditation, le petit-déjeuner à la va-vite, les différentes disciplines à acquérir si tu ne voulais pas rester seul une nuit entière dans la forêt pour méditer avec les bêtes féroces, puis le repas loupé du soir parce que tu étais trop fatigué pour manger. Les nuits où tu étais horrifié d'entendre, loin entre les arbres, les bruits des animaux sauvages tels que les loups, les ours et même les rapaces. Tu n'avais que onze ans et pourtant, tu étais seul. Seul sans les bras de ta chère maman pour te réconforter et te consoler lorsque tu pleurais entre tes draps. Longtemps tu enduras tous ces faits. Longtemps les journées furent lourdes et longues. Longtemps tu te demandais si tu n'allais pas mourir le lendemain tant les entraînements étaient de plus en plus poussés. L'armée ? Oui, on pourrait comparer ça à l'armée en Corée du Sud. D'ailleurs, la seule chose qui te faisait tenir c'est que lors de ton invitation au service militaire, tu ne pleureras plus pour de simples broutilles, car tu seras devenu fort, ne redoutant même plus les coups portés. Ton corps se sera transformé déjà en armure de fer et même une perceuse ne pourra entamer toutes les couches de ta peau. En attendant, la nuit, et ce jusqu'à tes quinze ans, tu en voulus à ton père de te faire subir des choses qui fendirent ton cœur à jamais.

Le retour parmi les tiens, un vrai moment de prise de conscience

A quinze ans et demi tu es revenu à Jeju et revu tes parents. Tu avais pris le corps d'un autre. Tu étais maintenant musclé, doté d'épaules larges, d'un poitrail gonflé et d'un abdomen développé. Tes bras étaient toujours fins mais cachaient bien les muscles que tu avais fait travailler pendant ces quatre longues années. Tes jambes ne se composaient uniquement de veines ressorties due à ta musculature amplifiée, tu courrais beaucoup plus vite que lorsque tu étais enfant. Tu ressemblais pratiquement à un homme alors que tu avais encore quelques années à connaître pour devenir un jeune adulte. Tu changeas beaucoup trop vite aux yeux des personnes que tu connaissais avant ton départ, certains ne te reconnurent même pas. Par contre, ton père arbora un sourire des plus joyeux lorsque tu apparus devant lui. Il te serra dans ses bras, montrant alors pour la première fois de ta vie une once d'amour. Seulement tu avais longuement réfléchis pendant ces milliers de jours, si bien que tu ne répondis pas à son étreinte. Ta mère cachait sa peine de te revoir à la maison. Non pas qu'elle ne t'aimait pas, mais elle savait parfaitement qu'une fois rentrés tu subirais encore les maltraitances multiples de ton père. Ce qu'elle ne savait pas c'est que ton esprit était devenu étrange, tes réactions n'allaient plus être les mêmes qu'auparavant. Plus jamais tu ne te laisseras faire, ce n'est pas ce que tu t'es promis à tes quatorze ans ? Une année et demie avant de retourner en Corée du Sud auprès des tiens ? Si, bien sûr. Toi aussi tu saurais comment faire peur à ton père, comment nuire à sa réputation de Shaolin exemplaire, à sa réputation de bon mari et de bon père. Il verra tous ses espoirs fondés sur toi tomber et là, il comprendra que sa manière de faire avec toi n'aurait jamais dû ressembler à cette torture acharnée qu'il t'a fait connaître.

Le début des ennuis pour la famille Wang

Les nombreux délits se posèrent au stylo dans un casier judiciaire. Jusqu'à ce que ton père eut la possibilité de payer pour les méfaits que tu engendrais à la société, tout allait bien pour son honneur. Seulement, les délits devenaient de plus en plus graves et il ne put acheter le silence des autorités bien longtemps. Si bien que les heures de travaux d'intérêts généraux te permirent de te montrer dans des coloris fluo aux yeux de tout ceux qui connaissaient parfaitement tes parents comme des anges tombés du ciel. Puis vint les rencontres avec des mecs totalement fous. Des voleurs, des dealeurs, des criminels de l'ombre … Tu fus fier lorsque les policiers de la patrouille anti-crimes vinrent te chercher chez toi en pleine matinée. Tu osas même regarder ton père avec un large sourire. Tu fus, pour une fois, heureux. Heureux grâce à des conneries, mais heureux malgré tout. Tu écopas alors de plus de cinq ans de prison. Seulement. L'avocat que ton père avait choisi était malheureusement bien fort … Posant alors le fait que tu étais jeune, trop jeune pour comprendre ce que tu faisais. Posant le fait que tu étais très influençable par ces gamins qui, eux, n'avaient rien d'autre à faire que de se retrouver en prison pour vivre bien mieux que dans la rue, poussés hors de leur maison par leurs propres parents. Ce n'était malheureusement pas mon cas.

La libération, le calme plat jusqu'à la guerre

A un peu plus de tes vingt-trois ans, tu as pu revoir le jour. En cinq années passées derrière les barreaux, tu t'amusais à croire au changement de ton paternel. A une prise de conscience de son côté. Seulement, il n'y eut que ta mère qui vint te chercher à la prison lors de ta sortie. Tu ne compris pas tout de suite, jusqu'à ce qu'elle te passe un pli que ton père avait écrit. C'était bien son écriture. Il est … était du genre à faire passer ses émotions par les coups qu'il te donnait enfant, aujourd'hui il avait compris, bien trop tard, que toute cette violence il aurait voulu se l’infliger à lui, et lui seul. Tu compris en lisant ces mots écrits sur ce papier à lettre qu'il s'était suicidé, regrettant alors d'avoir fait de toi un fils haineux. Tu relevas les yeux vers ta mère qui essayait tant bien que mal de sourire et tu compris ton erreur. Ta vengeance avait été trop froide. Vous n'aviez pas réussi à parler, vous n'aviez pas réussi à communiquer votre amour comme un père et un fils le devraient. C'est peiné que tu repris le chemin de la maison, que tu revécus alors ces moments privilégiés avec ton père en répétant les psaumes bouddhistes en sanscrit et que tu te remis à la méditation, à l'entraînement. Du moins, jusqu'à ce que l'alarme de la guerre s'enclencha.

Et la guerre fût

Tu vis en cette guerre l'échappatoir tant espérer de cette maison familiale qui ne t'avait jamais apporté que du malheur. Les hurlements des sirènes dans toute la ville, dans tout le pays, te firent prendre conscience qu'il était temps pour toi de te racheter des horribles choses que tu avais faites par le passé. Après tout, tu aurais dû te venger contre ton père et non contre la société toute entière. Tu voyais tes amis partir un à un des rues et tu ne comprenais pas encore pourquoi, jusqu'à ce qu'un adulte pleura sous les lumières des lampadaires, une nuit, la perte de son enfant chéri, maintenant parti dans une académie pour militaires. Elle avait découvert la lettre que son fils avait reçu et tu la lus, intéressé. C'est alors que tu ne compris pas pourquoi tu n'avais rien reçu. C'est alors directement aux concernés que tu allas demander des explications. Ton casier judiciaire coinçait. Voilà que le bonheur que tu avais ressenti à voir ton père sombrer dans le plus bas des abîmes ruinait ta vie. Tu mis du temps à leur expliquer le pourquoi de tes actions, tu insistas même sur le fait que ton père t'avait écrit une lettre et que tu serais prêt à la ramener aux yeux de tous, ici même, afin qu'ils te croient et qu'ils t'acceptent dans leur rang. Tu étais Shaolin, tu pouvais le faire, tu devais le faire pour ta patrie. Ils te renvoyaient malgré tout chez toi et tu fus simplement dégoûté. Restant longuement dans ta chambre, énervé contre toi-même. Quelques jours plus tard, une lettre t'étant adressée fût apportée par ta mère, les yeux larmoyants. Cela voulait tout dire. Tu ne pris que peu de temps pour la rassurer, elle avait simplement l'obligation de prendre soin d'elle lui répétais-tu, de faire attention. Et puis, lorsque la guerre sera finie, tu prendras soin d'elle et remonteras le fameux commerce de ton père qui avait longtemps fonctionné avant sa mort. De toute façon, tu n'avais pas de plans futurs, tu n'avais aucune idée de ce que tu pourrais faire de ta vie. Cette académie était l'opportunité parfaite pour prouver aux gens qui ont douté de toi que tu n'étais pas aussi débile et chenapan que tu avais osé le montrer, malgré ton fort caractère de meneur.


caractère
Tu es pourtant le plus gentil et amical garçon que l'on eût le plaisir d'avoir comme fils des voisins. Tu rendais toujours services aux pauvres personnes du troisième âge qui portaient, non pas sans mal, leurs paniers en osier remplis de courses. Tu es loin d'être un imbécile, ton père seulement t'a enlevé des écoles générales pour te faire suivre un entraînement acharné, mais tu as étudié. Malgré ce que l'on peut croire de toi en te voyant, tu aimes lire et raconter des histoires aux plus jeunes. Quand tu avais passé l'âge de tes treize ans et que la nouvelle recrue des Shaolin arrivait, même peu, tu enfreignais les règles pour aller leur lire des livres, ce que toi tu aurais aimé qu'on fasse pour toi. Tu es joueur et taquin. Mais jamais tu n'as fait de mal aux autres en le souhaitant vraiment. Après tout, depuis la mort de ton père, tu es redevenu Shaolin, mais un vrai Shaolin, pas un dictateur. Tu prends des risques, il est vrai, mais qui n'en prend pas en tant de guerre ? Tu aimes les défis et tu les acceptes tous. Ceci vient de tes années dans la forêt aux côtés des moines, ceux qui t'ont demandé, une fois prêt, d'aller méditer dans la forêt entre les animaux sauvages. Tu peux être aussi bien solitaire qu'en manque de compagnie. Il y a des personnes que tu détestes pour tu ne sais quelle raison, puis des personnes que tu apprécies sans savoir le pourquoi non plus. Les ordres ? Ils te donnent un mauvais souvenir de ton père. Certains te donnent l'envie d'arracher les yeux à tes supérieurs, mais tu sais te contrôler. Alors il t'arrive de fuguer de tes quartiers pour rejoindre des amis, pour faire la fête, uniquement pour les faire chier lorsque ceux-ci ont réussi à dépasser une certaine limite avec toi. Ils connaissent ton dossier, ils ont inscrit tes explications concernant tout ce que tu avais fait auparavant, ils comprennent pour certains qu'il faut du temps pour se remettre psychologiquement d'une blessure mentale de maltraitance, d'autres s'en foutent et ne laissent rien passer. En tout cas, ils ne t'attaqueront pas en corps à corps. Tu es devenu beaucoup trop imposant. Tes défauts, tu en as sûrement une bonne tonne à ton actif. Mais ce ne sont pas les plus cruels. Tu es peut-être trop impliqué dans ce que tu fais, tu discutes certains ordres, t'es arrogant et narcissique la plupart du temps. Finalement les personnes perdent souvent patience avec toi quand ils ne te connaissent pas et toi, t'es impatient également. Revenons plutôt à des choses plus gaies que tes défauts … Trop en dire ne ferait que te rabaisser, et tu n'aimes pas vraiment ça …  Cette musculature que t'as données toutes ses activités à Henan, tu t'en souviens ?  Elle ne s'est en aucun cas enfouie. Content, n'est-ce pas ? D'ailleurs, tu t'es sur-fais pendant un an. Tes muscles sont encore plus solides que la pierre et que la ferraille mêlées. Cependant, une chose est à savoir. Ayant été en prison entre ses dix-sept ans et demi et ses vingt-trois ans, toi, du haut de ses vingt-quatre ans tu es toujours puceau. -Oui, ça existe-.  De tes vingt-trois ans à tes vingt-quatre ans tu ne pus t'adonner à la belle vie comme les autres puisque tu as décidé d'aider ta mère avec le commerce familial que ton père a laissé après sa mort. C'est pourquoi tu ne peux t'empêcher de draguer, de titiller un peu la gente féminine … Pas vrai ? Ô, rien de méchant. Tu tentes tes chances, c'est tout.


secret
La liste des délits pour lesquels il a écopé des travaux d'intérêts généraux et d'un aller direct en prison de dix-sept ans et demi à vingt-trois ans :
- (16 ans) participation au deal de came (cocaïne, extasie, héroïne, LSD, ...),
- (17 ans) présence lors d'un crime, tout ça pour de l'argent non refourgué,
- (17 ans et demi ) dégradation de biens privés,
- (17 ans et demi ) vol avec préméditation, planification.


Pour tout vous dire, la vérité c'est que je suis une fille prénommée Emily et j'ai 24 ans. J'ai connu la guerre en cherchant bien dans les RPG encore actifs, dommage, je vais devoir manger des sacs de riz ... et je me battrai 5jours/7 si ce n'est plus pour ma patrie. Pour combattre je me cache derrière Hwang Joshua (souvent appelé Chuo) aka Bi shuJin qui est un inventé complet. Et j'ai un compte unique ici. Si on m'autorise à dire ce que je pense chef, je dirai que j'adore la guerre plus que vous ne le pensez, parce que ça correspond parfaitement à mon caractère. Oui, vous allez en baver si vous êtes mes supérieurs, j'aime avoir le dessus, d'ailleurs, je vous envie un peu trop d'être hauts gradés. Un jour, c'est moi qui vous ferai faire des pompes la culotte sur la tête. Si, si !.

Revenir en haut Aller en bas
▼ Messages : 180
▼ Points : 0
▼ Date d'inscription : 09/03/2015
avatar
MessageSujet: Re: " Que la force ShaoLin soit avec toi, mon fils " Papa Hwang   Mar 21 Avr - 14:49

T'es laaaaaaaaaaaaaaaaaaaa. Contente de pouvoir te compter parmi nos membres !

En plus un Ares, c'est un très bon choix ! j'espère que les petits messages des membres t'on aidééeeee ! Si t'as d'autres questions hésite pas ! Fighting pour cette fiche (qui s'annonce fort intéressante )







ROMPONS LES RANGS
« soldat de Corée, jeunesse pleine d'ignorance ne gâche pas ta vie pour leur idée de patrie. Jeune déserteur sans reproche et sans peur leur armée te dégoûte, tu choisis ta propre route. Soldat au service de l'état t'es qu'un pion en attente, marionnette sanglante. Soldat t'es rempli d'illusion. Lève toi et chante cet hymne à l'insoumission. Rompons les rangs. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: " Que la force ShaoLin soit avec toi, mon fils " Papa Hwang   Mar 21 Avr - 16:14

Te voilà finalement Je t'aime déjà comme on a le même nom de famille voyons J'espère que tu arriveras à bien t'amuser ici, parce que les déceptions rpg c'est jamais cool Voilà, plein de love sur toi <33
Revenir en haut Aller en bas
▼ Messages : 121
▼ Points : 3
▼ Date d'inscription : 02/03/2015
avatar
MessageSujet: Re: " Que la force ShaoLin soit avec toi, mon fils " Papa Hwang   Mar 21 Avr - 17:43

    Coucouuuuuu. En plus un Ares. C'est bon pour nous, les Athena.
    J'espère que tu passeras un bon moment sur le forum, donc bienvenue.



I wrap my HANDS around your neck so tight with LOVE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: " Que la force ShaoLin soit avec toi, mon fils " Papa Hwang   Mar 21 Avr - 19:25

Vous en faîtes pas, vous m'avez totalement convaincu et j'attends qu'une fois validé, vous me courriez après pour des liens, parce que Josh' aura forcément des liens vu son histoire, positif ou négatif.
Revenir en haut Aller en bas
▼ Messages : 180
▼ Points : 0
▼ Date d'inscription : 09/03/2015
avatar
MessageSujet: Re: " Que la force ShaoLin soit avec toi, mon fils " Papa Hwang   Mar 21 Avr - 19:41

Et n'hésite pas à "courir après" les gens pour des liens aussi ! Que tout le monde se courre après. Parce que t'inquiète pas on a beaucouuuuuuuuuup (même toutes ) d'histoires vraiment sympas et inspirantes par ici ! Et autant de personne qui veulent des liens, tout le monde aime les liens.


ROMPONS LES RANGS
« soldat de Corée, jeunesse pleine d'ignorance ne gâche pas ta vie pour leur idée de patrie. Jeune déserteur sans reproche et sans peur leur armée te dégoûte, tu choisis ta propre route. Soldat au service de l'état t'es qu'un pion en attente, marionnette sanglante. Soldat t'es rempli d'illusion. Lève toi et chante cet hymne à l'insoumission. Rompons les rangs. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 421
▼ Points : 3
▼ Age : 33
▼ Date d'inscription : 22/02/2015
avatar
Xiong Tao
METATRON
MessageSujet: Re: " Que la force ShaoLin soit avec toi, mon fils " Papa Hwang   Mar 21 Avr - 20:05

Te voilà donc Bienvenue officiellement sur le forum, j'espère que tu t'amuseras! Si jamais t'as des questions comme dit plus haut, n'hésite pas :3 et enfin, bon courage pour ta fiche



I rule my own world
And I shape it the way I want. All of you are fated to be my toys. My laws.
(c)LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: " Que la force ShaoLin soit avec toi, mon fils " Papa Hwang   Mar 21 Avr - 22:16

Allez, je vais y arriver à la finir cette fiche qui me cause autant de soucis pour convenir à un Arès et non à un terroriste pur x'D
Courage à moi !
Revenir en haut Aller en bas
▼ Messages : 394
▼ Points : 0
▼ Date d'inscription : 22/02/2015
avatar
Oh Shen
Admin
MessageSujet: Re: " Que la force ShaoLin soit avec toi, mon fils " Papa Hwang   Mer 22 Avr - 12:07

Eh bah tu l'as très bien finie ta fiche ! J'sais pas comment dire mais dans mon esprit ton personnage n'a plus du tout la même image qu'avant (t'sais le côté terro' toussa toussa dont je t'avais parlé dans le MP ) Je me permet de te valider parce que j'pense que Tao sera du même avis.
Tu es digne d'un Ares !


Tu es officiellement un Ares



Félicitation ! Tout est en ordre tu fais désormais parti de nos rangs ! C'est ici que commence le véritable combat.

Avant toute chose sache que tu as droit à un parrain si tu te sens un peu perdu dans ce contexte. Mais si t'es un warrior et que t'en a pas besoin. Bah ... commence par te trouver des alliés puis lance toi dans la bataille en oubliant pas de répertorier toutes tes aventures, si t'es du genre organisé. Enfin, si tu es un fin stratège, rends-toi dans ce flood pour compléter avec tes camarades!

Mais n'oublie surtout pas de passer par le bureau des demandes pour que ta vie sur le territoire ait tout son sens. Puis, tu n'as pas envie de perdre ta sociabilité? Passer un coup de fil n'est pas interdit. Enfin, si soudainement tu te rends compte que tu perds un peu la mémoire, rends-toi ici pour ne pas te perdre en cours de route.

Se battre est fatiguant non ? Oh oui, alors viens te détendre dans flood & games.

Le staff te souhaite un bon jeu et te remercie encore pour ton inscription !



Sous un ciel écarlate
Comme la pluie qui s'abat tout au fond de mon être. La furie de ce monde me paraît éternelle. Je sens la violence et je vois le chaos. Je ressens la douleur comme je vois la torture. Sous un ciel écarlate, je veux que ma colère éclate. Qu'elle balaye tout sur son passage, tout c'qui alimente les feux de ma rage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: " Que la force ShaoLin soit avec toi, mon fils " Papa Hwang   Mer 22 Avr - 12:24

Bah en fait, j'ai gardé la même idée dans mon esprit ... Tu vois qu'il fallait finalement être patient(e) et voir la suite de son histoire qui s'allongeait petit à petit (en même temps, j'avais du mal à m'expliquer tellement son histoire est compliquée ...)

Edit : au fait, merci pour la validation :D
Revenir en haut Aller en bas
▼ Messages : 142
▼ Points : 2
▼ Age : 77
▼ Date d'inscription : 01/03/2015
avatar
Baek Soo Mee
COMMANDANT
MessageSujet: Re: " Que la force ShaoLin soit avec toi, mon fils " Papa Hwang   Mer 22 Avr - 16:41

Même pas eu le temps de te dire officiellement bienvenue
Ton perso promet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 131
▼ Points : 0
▼ Age : 24
▼ Date d'inscription : 22/02/2015
avatar
MessageSujet: Re: " Que la force ShaoLin soit avec toi, mon fils " Papa Hwang   Mer 22 Avr - 17:12

Yash j'en ai marre d'arriver toujours à la bourre Bienvenue mon mignon! Je connais pas ton vava mais j'approuve **
J'espère que tu t'amuseras bien parmi nous :yaah:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 421
▼ Points : 3
▼ Age : 33
▼ Date d'inscription : 22/02/2015
avatar
Xiong Tao
METATRON
MessageSujet: Re: " Que la force ShaoLin soit avec toi, mon fils " Papa Hwang   Mer 22 Avr - 19:50

Hwang Joshua a écrit:
Bah en fait, j'ai gardé la même idée dans mon esprit ... Tu vois qu'il fallait finalement être patient(e) et voir la suite de son histoire qui s'allongeait petit à petit (en même temps, j'avais du mal à m'expliquer tellement son histoire est compliquée ...)

Edit : au fait, merci pour la validation :D

Il est pas question de patience vu que tu nous a demandé notre avis en mp et qu'on te l'a donc donné ! :3 Félicitations pour ta validation



I rule my own world
And I shape it the way I want. All of you are fated to be my toys. My laws.
(c)LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: " Que la force ShaoLin soit avec toi, mon fils " Papa Hwang   

Revenir en haut Aller en bas
 

" Que la force ShaoLin soit avec toi, mon fils " Papa Hwang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» " Que la force ShaoLin soit avec toi, mon fils " Papa Hwang
» A force de jouer avec le feu, on finit par se brûler.
» Citations de vos films préférés.
» Les souvenirs sont tes faiblesses. Que la force soit avec toi, jeune Padawan |Feat Padawan Québécoise|
» [BIZUTAGE] QUE LA FORCE SOIT AVEC TOI !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  ::  :: Corbeille :: Les fiches-