AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 no rest for the wicked ✞ Cho Hee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: no rest for the wicked ✞ Cho Hee   Mer 15 Avr - 20:15

Ces chiens, sérieusement, songeait furieusement Noah en arpentant les rues de la ville d'un pas rapide, qui démontrait son irritation. Tao l'avait envoyé en mission. D'ordinaire, Noah aurait sauté de joie, parce que faire une victime de plus, c'était toujours un plaisir incommensurable pour lui. Mais cette mission-là n'avait rien d'amusant : il devait se contenter de trouver un type traînant avec une bande de mafieux, qui leur avait fait plusieurs emprunts non seulement d'argent mais aussi d'armes, et qui n'avait jamais rendu la monnaie. Sérieusement, Noah s'était retrouvé à deux doigts d'envoyer balader le grand chef des Kérés. Il croyait quoi, qu'il était son chien maintenant ? Le terroriste éprouvait du respect pour Tao, presque quelque chose d'amical envers lui. Mais ces derniers temps, Tao pensait pouvoir le contrôler, et ça rendait Noah absolument hors de lui. Il n'était pas une bête en cage, il était une bête sauvage, libre et dangereuse. Et si Tao ne prenait pas garde, il finirait par se retourner contre lui et le mordre.

Noah arriva en quelques minutes seulement au bâtiment dont l'adresse lui avait été communiqué par ses informateurs. La dernière fois que ce type avait été vu, c'était cet après-midi même, dans ce bâtiment. Et il n'en était pas ressorti, donc tout laissait à suggérer qu'il était encore à l'intérieur. Le terroriste souleva un pan de sa veste en cuir, pour jeter un coup d’œil aux lames qui reposaient au-dessous. Il n'était pas né de la dernière pluie, il savait ce qui l'attendait en pénétrant en terrain "ennemi". Non pas que les mafieux et les terroristes s'entendaient mal, mais il y avait tout de même une certaine concurrence entre les deux groupes dont l'influence était importante à l'échelle régionale. Et puis, le type qui leur devait de l'oseille s'était certainement assuré de protéger ses arrières. Après une dernière vérification de ses armes, Noah entra dans le bâtiment en question. Il n'y avait pas autant de monde qu'il ne le croyait, et à vue de nez, ce n'était que des habitués. Noah fit glisser entre ses doigts une de ses lames, et se dirigea directement vers la première personne devant lui : une jeune femme. Un sourire forcé, ses yeux disparaissaient dans ses joues. « Excusez-moi de vous importuner. Je cherche quelqu'un, qui à vrai dire, me doit de l'argent. » Elle devait savoir de qui il parlait, elle avait l'air de travailler ici.
Revenir en haut Aller en bas
▼ Messages : 37
▼ Points : 1
▼ Date d'inscription : 25/03/2015
avatar
MessageSujet: Re: no rest for the wicked ✞ Cho Hee   Dim 19 Avr - 23:49

NO REST FOR THE WICKED ★ FEAT. NOAH

Encore une nuit passée à danser, balancer ses hanches, son corps contre la barre, devant toutes ces paires d'yeux affamés, qui veulent en voir toujours plus. Se déhanchant, la jeune femme se débarrassa de sa chemise qui ne couvrait de toute façon pas grand chose avant de descendre lentement le long de ses cuisses, son minuscule short, les yeux plantés dans ceux de son patron. Elle savait très bien ce qu'il voulait et elle en jouait beaucoup, parce qu'elle n'avait que ça à faire. Ça ne l'excitait pas de voir tous ses hommes les regarder, elles les danseuses, comme des morceaux de viande, prête à les couvrir de billets si elles acceptaient leurs avances. Elle savait que son patron ne cracherait pas sur de l'argent supplémentaire et d'ailleurs elle s'était toujours demandé ce qu'il attendait pour demander à ses danseuses de couvrir également la prostitution. Après tout ce club était une couverture royale. Mais pour l'instant, elles étaient chanceuses. Cho Hee s'en fichait bien de vendre son corps, il n'y en avait qu'un seul qui arrivait à la faire se sentir vivante le temps de quelques moments. Elle espérait bien que d'autres émotions se dévoileraient peu à peu, qu'importe les moyens. Finissant son show, elle passa sa langue sur ses lèvres en fixant droit dans les yeux son chef avant de lui sourire et de quitter la scène sans plus le moindre regard. Souffler le chaud-froid.

Récupérant une chemise assez longue pour se couvrir vu qu'elle n'était qu'en sous-vêtements, elle ne dissimulait au moins une partie de ses fesses. Allant pour se diriger vers les vestiaires, les coulisses du club, elle fut abordée par un jeune garçon. Se tournant vers lui, le visage entièrement neutre, elle laissa son regard glisser sur lui. Quelqu'un qui lui devait l'argent. Et il venait tout seul ? Pauvre fou. Se rendait-il compte où est-ce qu'il mettait les pieds ? La coréenne songea qu'il devait forcément parler de son chef. Laissant son regard glisser jusqu'à ce dernier derrière son épaule, elle finit par plonger son regard dans le sien. Cho Hee lui saisit le poignet avant de l'entraîner avec elle. « Je t'emmène à lui. » souffla-t-elle, simplement. La jeune femme le fit déambuler dans les coulisses, passant devant les vestiaires peuplés par les autres filles, mais elle l'emmène plus loin, finissant dans un couloir peu fréquenté, avec une porte qui donnait lieu sur une ruelle à côté du club. Le lâchant, elle se tourna vers lui, croisant les bras, sourire moqueur aux lèvres. C'est qu'elle s'entraînait pas mal pour exprimer des émotions, elle commençait à devenir une pro. « Tu crois vraiment que tu peux débarquer comme ça et avoir ce que tu veux ? Tu es inconscient et suicidaire. Complètement stupide. Surtout vu ton gabarit. » Elle montra la porte d'un signe de tête avant de passer à côté de lui, s'arrêtant et lui soufflant à l'oreille. « Allez dégage. C'est une chance de repartir vivant que je te donne, la gâche pas.» Quelle générosité ce soir, il était plutôt mignon, dommage qu'il finisse comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: no rest for the wicked ✞ Cho Hee   Lun 20 Avr - 9:06

Un club de strip-tease particulier, et puis quoi encore ? Noah était vraiment à deux doigts de se saisir des verres sur le bar juste à coté de lui pour les lancer sur les femmes qui se trémoussaient en sous-vêtements contre les barres aménagées à cet effet sur une estrade. Tao n'avait rien d'autre à faire que de l'envoyer dans ce genre d'endroit malfamé, bien sûr, ce n'est pas comme si il y avait des dizaines d'autres terroristes disponibles pour ce genre de missions complètement moisies. Plusieurs inspirations et expirations bruyantes plus tard, le terroriste reprenait son sang-froid. Il allait sérieusement en avoir besoin pour faire face à la situation avec tact, et pour ne pas se laisser emporter par son instinct. Qui actuellement ne lui criait qu'une seule chose : de frapper la première personne devant lui. Qui s'avérait être la jeune femme qu'il avait abordé en mettant les pieds dans cet endroit. Ses yeux dérivèrent sur les personnes autour de lui tandis que la femme continuait de parler, et un homme en particulier attira son attention. Il était entouré de plusieurs des employées, à première vue de cet endroit, et il semblait le surveiller de manière pas du tout subtile. Noah ne se retint pas de soutenir son regard, nullement effrayé par le soudain froncement de sourcils de l'homme, qui ne semblait pas très heureux de cette initiative. Soudain, quelque chose de chaud se glissa sur son poignet, et le temps qu'il comprenne ce qui lui arrive, la femme avait arrêtée de parler et l'entraînait désormais avec elle. Soi-disant vers son chef, mais plus ils avançaient et plus Noah se rendait compte qu'ils s'éloignaient de la piste de danse.

En comprenant qu'elle ne cherchait qu'à mettre de la distance entre lui et son patron, le terroriste retira son poignet de sa poigne, une expression grave au visage. « Je peux savoir à quoi tu joue toi ? T'es qu'une subordonnée il me semble, qui t'as permis de faire ça ? » asséna-t-il plutôt durement en la poussant de l'épaule, son dos rencontrant brutalement le mur du couloir désert ou elle l'avait guidé. Noah était sur les nerfs, c'était le cas de le dire. Il détestait cet endroit, il détestait l'objectif de sa mission, et il détestait encore plus cette minette qui pensait pouvoir se jouer de lui sans en subir les conséquences. Mais elle allait rapidement changer d'avis. Les doigts de Noah glissèrent sous sa veste tandis qu'elle reprenait la parole, pour lui expliquer qu'il était stupide et qu'il ne pouvait pas juste se présenter comme ça et demander à voir le boss. Sans répondre, le terroriste bougea de sorte à ce que son bras se retrouve sur le cou de la jeune femme, y faisant pression sans l'étrangler non plus. « Oh, madame me fait une faveur ? Ouah, mais c'est trop généreux de ta part, ça. Tu crois vraiment qu'un type comme moi a besoin d'une faveur d'une femme comme toi ? Je t'en prie, ne renverse pas les rôles chérie, tu te trompe lourdement sur mon compte. » la menaça-t-il, sortant finalement une des lames sous sa veste, pour la brandir de son bras libre sous le nez de la jeune femme. Si elle ne lui crachait pas la planque de son patron maintenant, il allait s'arranger pour qu'elle ne puisse plus parler du tout, et ce pour le reste de ses jours. « Tu vas te décider à me donner ce que je veux maintenant, ou j'ai besoin de t'arracher ta jolie petite langue et aller chercher ailleurs ? » gronda-t-il sourdement, la lame penchant dangereusement vers le coin de la bouche de la femme. Il n'était pas tendre, il n'allait pas faire d'exception. Ni pour elle ni pour personne.
Revenir en haut Aller en bas
▼ Messages : 37
▼ Points : 1
▼ Date d'inscription : 25/03/2015
avatar
MessageSujet: Re: no rest for the wicked ✞ Cho Hee   Mar 21 Avr - 3:18

NO REST FOR THE WICKED ★ FEAT. NOAH

Les clients se ressemblaient généralement tous dans ce club. Seul quelque uns dénotaient une particularité qui ne plaisait pas souvent au patron, après tout cela pouvait être une taupe, un espion ou tout autre moucheron fortement agaçant pour la mafia. Cho Hee se demandait si ce garçon en faisait parti. Elle le vit soutenir le regard de son boss, mais elle le laissa pas faire plus longtemps, lui attrapant le poignet pour l'emmener voir la personne qu'il désirait rencontrer. Cette personne avec qui il venait justement d'avoir un duel de regards. Pourquoi lui donner une chance de fuir encore entier ? Après tout, elle n'avait aucune compassion pour autrui. Elle n'en savait trop rien, il semblait encore jeune, toute la vie devant lui, dommage de finir dans des sacs poubelles pour être jeté en pleine nuit dans la baie, n'est-ce pas ? Elle le détailla d'un regard, de haut en bas. Qu'avait-elle à craindre de lui ? De toute façon, elle ne craignait personne. La peur lui était inconnu, même Dong Wook n'avait pas réussi à éveiller ça chez elle. Alors ce garçon devant elle, c'était peine perdue.

Le laissant se dégager, elle le fixa, les bras croisés contre sa poitrine, le regard. Son coup d'épaule la cloua au mur et elle grimaça à cause du choc, mais son regard resta profondément neutre. Cela ne l'atteignait pas. « Je me suis donnée l'autorisation toute seule. » dit-elle avec un sourire faussement amusée, légèrement hypocrite. Le dosage était encore ce qu'elle avait de plus difficile à faire, mais c'était quand même satisfaisant. Il y avait un petit quelque chose chez ce garçon, cette façon qu'il avait eu de regarder cet homme pourtant si bien entouré, sans sourciller démontrait une grande force d'esprit. Ou alors il était simplement et inconscient, elle ne gêna d'ailleurs pas le moins du monde pour le souligner. La jeune femme se tient un peu plus droite, relevant la tête alors qu'il appuyait son bras contre son cou. Oh c'est qu'il la menaçait. Un sourire étira ses lèvres. « Un gamin comme toi tu veux dire ? Et pourquoi j'aurais besoin d'une faveur d'un gosse ? Les femmes comme moi ne sont pas aussi facilement impressionnables. » souffla-t-elle. Ses yeux suivirent la lame d'acier qu'il venait de sortir de sous sa veste. Lui arracher la langue ? La jeune femme éclata d'un rire complètement faux, rejetant la tête arrière. « Que t'es mignon. » La tête de nouveau droite, elle planta son regard froid dans le sien, nullement effrayée par ce qu'il venait de dire. « Tu crois que c'est avec ça que tu vas me faire parler ? Mais bébé, il y a tellement d'autres moyens pour faire parler une femme. » dit-elle en glissant ses mains sur ses hanches, le rapprochant un peu plus d'elle, son bassin s'entrechoquant au sien. Se mordant de façon suggestive la lèvre inférieure, elle esquissa un mouvement de tête afin que la lame touche sa peau, lui démontrant bien qu'elle n'avat pas peur de lui. Elle espérait le déstabiliser un peu. Elle allait bien jouer ce soir. Elle qui s'ennuyait justement. Comme si elle allait se laisser faire par un gosse dans son genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: no rest for the wicked ✞ Cho Hee   Mar 21 Avr - 9:11

Elle n'allait pas faire sa maligne longtemps, surtout avec la lame que Noah possédait désormais et faisait glisser entre chacun de ses doigts, prêt en un mouvement vif à lui trancher la gorge, ou à lui couper la langue. Elle mériterait bien après tout, de par sa tenue et son comportement osé, elle semblait être une des employée de ce club de strip-tease malfamé. Les prostituées n'évoquaient aucune sympathie chez le terroriste, qui ne trouvait ni leur travail repoussant ni respectable. A vrai dire, il ressemblait énormément à ces femmes qui vendaient leurs corps au meilleur prix. C'est ce qu'il faisait en couchant à droite à gauche pour récupérer des informations et s'en servir par la suite. Noah ne regrettait jamais de se réveiller dans le lit d'un inconnu, et de s'enfuir comme un voleur. Son corps ne lui était pas de grande valeur après tout. Qu'il soit blessé grièvement ou superficiellement, il se contenterait de bander la blessure, et d'attendre qu'un miracle se passe. Un corps meurtri n'attirait pas les autres, il en était conscient. Mais comme son organisme rejetait les composants des moindres médicaments qu'il prenait pour se soigner, et lui provoquait une sacrée allergie qui durait au moins plusieurs jours, il n'avait pas d'autre choix. Son attention se reporta rapidement sur la femme en face de lui, qui lui rétorqua qu'elle s'était elle-même donnée la liberté de l'emmener dans ce couloir vide. Pour Noah, cette femme parlait trop pour ne rien dire. « T'es quoi toi, au juste, la pute personnelle du patron ? » lâcha-t-il incrédule à sa réponse.

Qu'elle n'ait pas peur de ce qui pourrait advenir de sa vie avec une lame posée près de son cou, c'est qu'il y avait un souci quelque part. Cette femme n'était pas comme les autres, Noah le sentait. Mais il ne comprenait pas encore de quoi il en retournait exactement. Un sourire forcé apparut sur le visage de la femme, et Noah retira son bras ainsi que sa lame, décidément perplexe. Il ne semblait pas l'effrayer, et elle ne se considérait pas en situation de danger potentielle. Une proie qui ne se considérait pas comme actuellement en danger était une proie inutile à abattre, qui ne rapporterait aucune satisfaction au chasseur. Lorsque le mot "gamin" sortit des lèvres de la jeune femme, Noah sentit la fureur brûler derrière ses yeux et dans sa bouche. « Un gamin ? Tu te fous de ma gueule ou quoi, d'ou une traînée comme toi se permet d'insulter les gens comme ça ? » cracha-t-il furieusement, en frappant soudainement son poing juste à coté de la tête de la femme. Le mur trembla légèrement sous l'impact, mais c'est plus les jointures de ses doigts qui prirent le gros du choc. Le terroriste grimaça vilainement à la douleur qui traversait désormais ses doigts lorsqu'il les bougea pour tirer sur les cheveux de la femme, renversant sa tête en arrière contre le mur.

A se déhancher de la sorte contre lui, elle pensait certainement avoir une influence sur lui. Mais même si Noah appréciait les plaisirs de la chair, il ne se laissait pas si facilement acheter. Surtout après ce que cette femme avait dit, il lui était impossible de se refroidir désormais. Quitte à ce que sa fureur endommage un peu le corps de son interlocutrice, elle l'aurait bien cherchée. Et si jamais ça tournait mal parce que le patron cherchait à se venger, Noah se contenterait de s'enfuir en lui criant d'aller demander des comptes au chef suprême des Kérés, Tao. Il avait déjà tout prévu avant de mettre les pieds dans cet endroit, il n'était pas aussi inconscient que certains semblaient le croire. Les réactions de cette femme étaient incompréhensibles, et Noah aurait presque pu les associer aux siennes. Sauf qu'il y avait quelque chose de différent chez elle, ses émotions, elle semblait les afficher sans même les ressentir. « T'es quoi putain. » marmonna-t-il en la poussant à nouveau contre le mur, sa bouche survolant le cou de la femme pour soudainement mordre sa jugulaire, fort, bien trop fort pour que ce soit gentil ou sexy. C'était de la bestialité à l'état pur, cette femme avait réveillée la bête qui sommeillait à l'intérieur de Noah. Tout intérêt pour l'objectif principal de la mission avait désormais quitté le terroriste. Il ne voyait plus que la femme en face de lui.
Revenir en haut Aller en bas
▼ Messages : 37
▼ Points : 1
▼ Date d'inscription : 25/03/2015
avatar
MessageSujet: Re: no rest for the wicked ✞ Cho Hee   Jeu 23 Avr - 0:49

NO REST FOR THE WICKED ★ FEAT. NOAH

Franchement, une minable petite lame en acier, qui pensait-il effrayer avec ça ? S'il était tombé sur l'un des hommes de son patron avec ça, on lui aurait rit au nez sans aucun doute. Le jaugeant d'un regard, elle se demandait bien s'il était conscient de son geste, venir ici, tout seul, en terrain inconnu et ennemi, quelle stupidité. Sa question ne l'atteint même pas. Rien qu'au mot pute, elle ne connaissait plein qui aurait réagi violemment. Qui était-il pour juger une profession ? De toute façon ça ne la concernait pas, vu qu'elle n'était que danseuse et strip-teaseuse, et puis quand bien même, son absence d'émotion l'empêchait de vouloir lui refaire le portrait. Surtout qu'elle ne se forçait pas du tout pour montrer de quelconques émotions, sauf quand elle le désirait. Ah s'il savait qu'elle pourrait l'être, la pute personnelle du patron. Elle le voyait bien à son regard envieux, son regard insistant sur ses courbes lorsqu'elle dansait ou même quand elle devait venir le voir. Même s'il lui reprochait souvent de ne pas assez sourire ou séduire, elle savait qu'il n'irait jamais plus loin dans ses petits commentaires. Pourtant Cho Hee n'avait jamais fait en sorte de répondre à ses sous-entendus, ou alors quand elle était d'humeur, elle s'amusait à souffler chaud avant de repartir sur scène ou même chez elle, le laissant frustrée. Il n'avait jamais rien tenté contre son avis, ce qui était assez surprenant quand on connaissait la mafia. « Oh t'es jaloux peut-être ? Si tu veux je peux t'arranger quelque chose, mais je suis pas sûre qu'il apprécie les gringalets dans ton genre, il préfère les formes. Mais bon, je peux toujours te trouver quelqu'un d'autre. » souffla-t-elle, un sourire narquois aux lèvres.

Lui montrant clairement que faire joujou devant elle avec sa petite lame ne lui faisait pas peur, elle n'hésita pas à le provoquer et le rabaisser. C'était son jeu favori. Il avait abaissé sa lame et son bras, lui permettant de retrouver une respiration claire, mais sa répartie ne parut pas lui plaire. La fureur dans ses yeux ne l'effraya pas plus. Tout comme le poing qui venait de s'abattre juste à côté de son visage. Se rabattre sur la violence dans un moment pareil était prévisible. Elle posa sa main sur son cœur, faussement peinée pour lui. « Oh je t'ai blessé trésor ? Excuse-moi, vraiment, ce n'était pas du tout mon but. » Elle grimaça légèrement quand il lui attrapa les cheveux pour les tirer en arrière. Ce n'est pas parce qu'elle n'avait pas peur de lui que la douleur physique ne l'atteignait pas. Ah franchement qu'avaient-ils tous avec ses cheveux ? Facile à attraper sans doute, Dong Wook avait fait pareil, à plusieurs reprises, dès qu'il cherchait à avoir une prise sur elle. « Ah tu t'énerves vraiment pour rien, franchement … quelle maturité, mais venant d'un gamin tel que toi, ça ne m'étonne pas. » dit-elle, insistant particulièrement sur le gamin.

La tête en arrière, cela n'empêcha pas la coréenne d'attraper les hanches de son vis-à-vis pour le rapprocher de lui, tentant de le déstabiliser un peu avec ce contact. Néanmoins la colère semblait l'habiter peu à peu, ses réactions n'étaient pas celles escomptées. Peut-être n'avait-elle pas mis le niveau assez haut ? Le fixant d'un regard sans aucune émotion, elle remarqua son air un peu perdu et intrigué. Ah elle ne le ménageait pas. Quand elle ne faisait pas attention à ressentir comme tout être humain, son attitude pouvait désemparer tant elle semblait si fausse. Hypocrite dirait-on, mais Cho Hee n'agissait pas ainsi pour plaire aux autres. Seulement pour se fondre dans la foule, quand elle en avait l'envie bien entendu. Son dos heurta le mur quand il la poussa et elle sentie ses lèvres contre son cou. Sursautant, elle lâcha un gémissement de douleur quand il la mordit violemment. Serrant les dents, elle grimaça avant de rire de nouveau quelques secondes après. Difficile de la suivre, surtout quand on ne la connaissait pas. « Quelle rage. Alors c'est ça qui t'excite ? La douleur ? La violence ? » Elle attrapa son visage entre ses mains, le forçant à la regarder droit dans les yeux avant d'avancer son visage du sien et d'attraper sa lèvres inférieure avec ses dents pour la mordiller doucement avant de la mordre à son tour, à sang. Elle aussi, elle pouvait être bestiale, mais il fallait avouer que c'était la première fois. Elle le copiait. Elle n'avait vu ça que dans quelques films. Passant une jambes derrière les siennes, elle le colla encore plus contre elle, sa poitrine heurtant son torse à chaque inspiration. « Alors dis moi bébé, tu es venu là pour quoi au juste ? Amuser mon patron avec ta vaisselle ? C'est vraiment pathétique. » souffla-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: no rest for the wicked ✞ Cho Hee   Dim 26 Avr - 14:25

L'arme qui pointait dangereusement en direction de son cou ne semblait pas l'effrayer plus que ça, et c'est certainement ce qui déstabilisa le plus le terroriste, au point d'en baisser sa garde. Perplexe, il se contentait de la fixer, d'essayer de deviner dans ses yeux la comédie, le mensonge. Parce qu'il y avait forcément quelque chose de caché derrière l'acte qu'elle s'appliquait à mettre en place. C'était tout bonnement impossible pour un être humain normalement constitué de réagir de la sorte sous une menace de mort. Donc il arrivait à une seule et unique conclusion : cette femme n'était décidément pas normale. Comme lorsqu'il avait rencontré In Ho il y a plusieurs jours, pour découvrir sa véritable nature de psychopathe, sa curiosité fut piquée par le comportement de la jeune femme, qui continuait à se jouer et à se moquer de lui, sans être effrayée de la lame sur sa peau. Ses sourcils se froncèrent à nouveau à ses paroles provocantes, et il retira pour de bon la lame de son cou, pour la ranger sous sa veste. Les menaces ne serviraient visiblement à rien en ce qui la concernait. « J'accepterais volontiers ton offre mais je suis quelqu'un d'occupé, tu vois. Je vais pas perdre mon temps avec des sous-merde de ton genre, comme ton patron. » plaisanta-t-il en adoptant le même ton joueur que la jeune femme, un sourire aux lèvres.

L'intérêt qu'elle avait réveillée en lui était toujours présent, mais désormais, il avait plus envie de voir jusqu’où se trouvait ses limites. Et puis, si elle voulait s'amuser avec lui, ils pouvaient être deux à jouer à ce jeu-là, deux à être en terrain ennemi. Elle ne tressaillit même pas lorsque son poing s'abattit sur le mur à coté de son visage, et fit une scène en posant sa main sur son cœur, l'air faussement peinée. Noah ne put retenir le ricanement nerveux qui s'échappait déjà de sa bouche, une main sur sa bouche pour essayer d'étouffer ce rire. Cette femme était un sacré numéro. « Oui, tu m'as fait très mal au cœur chérie, tu devrais te racheter maintenant. » Tout en disant ses mots, ses mains attrapaient la taille de la jeune femme, ses doigts se crispant sur la peau qu'il pouvait presque sentir sous les vêtements qu'elle portait. Draguer aussi impunément qu'elle ne le faisait était aussi un des arts que le terroriste maîtrisait sans aucune honte. La remarque sur son âge le fit tiquer, et il pencha la tête sur le coté, intrigué. « T'as quel âge au juste ? Tu parle comme une vieille peau de trois-cent siècles. » Parce que selon lui, il n'y avait quasiment pas d'écart d'âge entre elle et lui, et s'il y en avait un, alors il devait être d'à peine quelques années, pas de quoi en faire tout un plat.

Toute la folie destructrice qui l'habitait habituellement avait disparue, et c'était une conversation presque normale qu'il entretenait désormais avec cette femme. Cela ne lui arrivait pas souvent, mais il ne pouvait s'empêcher de ressentir quelque chose ressemblant de loin à de la pitié pour des monstres comme elle ou lui. Le gémissement de douleur qu'il réussit à obtenir en la mordant au cou lui apporta un sourire satisfait aux lèvres, sourire qui se fit rapidement engloutir par la bouche de la jeune femme, qui s'amusa à tirer sa lèvre inférieure de ses dents. Un goût métallique envahit la gorge de Noah, et lorsqu'il repoussa la jeune femme pour porter ses doigts à ses lèvres, ce fut pour constater qu'il saignait. Cette excitée de service l'avait carrément mordue. Il n'eut rien le temps de rétorquer qu'elle passait déjà une jambe derrière les siennes, pour le coller à elle, ne lui laissant presque aucun espace personnel, aucun moyen de respirer. Si Noah appréciait les contacts physiques, il appréciait aussi sa petite bulle d'oxygène. « De la vaisselle ? Je te rassure, il sera très satisfait de cette vaisselle lorsque je planterais trois de ces lames dans sa poitrine. » assura-t-il, avant de se défaire de ses jambes, pour s'éloigner d'elle et s'adosser au mur en face d'elle. Il pouvait enfin respirer correctement. « A part te coller aux gens et les baiser, tu sais faire autre chose ? Comme par exemple me mener au gars que je cherche ? » Cette fois-ci, son ton était plus contrarié. Il perdait définitivement son temps et il détestait ça. Il jeta plusieurs coups d’œils autour d'eux, attentif. Et si elle ne faisait que gagner du temps en attendant de quelconques renforts ?
Revenir en haut Aller en bas
▼ Messages : 37
▼ Points : 1
▼ Date d'inscription : 25/03/2015
avatar
MessageSujet: Re: no rest for the wicked ✞ Cho Hee   Dim 3 Mai - 3:43

NO REST FOR THE WICKED ★ FEAT. NOAH

Ah elle commençait à s'amuser. Elle aurait pu amener ce garçon directement à son patron, mais elle avait vite eu l'idée de le garder pour elle un petit moment. Si elle allait l'emmener là où il désirait après ? Elle ne savait pas encore à vrai dire. S'il allait voir son patron après, elle n'était pas sûre de le revoir vivant, mais après tout, elle s'en fichait pas mal, elle ne le connaissait pas plus que ça. Et puis la mort des gens ne l'avaient jamais atteintes. Rien ne l'atteignait. Pas même la peur, surtout pas en face d'un gringalet armé d'argenterie. Et ce n'était pas son patron qui allait trembler face au garçon. La jeune femme ne réagit pas à l'insulte et elle n'allait pas défendre son patron, elle n'était fidèle à personne, elle ne voyait que le danger qui pourrait lui apporter peut-être des sensations. « Pauvre garçon. » souffla-t-elle. « De toute façon, je ne me fais pas d'illusion, tu n'aurais pas été à la hauteur et je n'aime pas perdre mon temps avec des mecs qui ne savent pas me satisfaire. » rajouta-t-elle en le regardant de haut en bas avec un sourire volontairement faux. Ah il semblait vraiment jeune, ils recrutaient au berceau pour tuer des mafieux désormais ? La jeune femme n'hésita pas à souligner son côté gamin, ce qui ne semblait pas plaire du tout au garçon vu qu'il venait de frapper le mur derrière elle à quelques centimètre de sa tête. Il en fallait bien plus pour l'impressionner.

Après avoir empoigné ses cheveux, c'est ses hanches sur lesquelles il affermit sa prise. La jeune femme colla son bassin au sien, gardant ses yeux ancrés dans les siens. Elle passa ses bras autour du cou du garçon, glissant ses doigts dans ses mèches de cheveux. « Me racheter ? C'est ce que je désire plus que tout.... » elle rapprocha son visage du sien, soufflant contre ses lèvres. « … Demande moi ce que tu veux chéri. » Il avait le sang chaud pour réagir aussi rapidement, sans doute guidé par les pulsions. Pas du tout comme elle en somme. Finissant par reculer son visage alors qu'il lui demanda son âge, elle lui fixa. « On ne t'a décemment pas appris les bonnes manières, on ne demande jamais son âge à une femme. Mais comme je suis de bonne humeur, je veux te confier ce secret. » La jeune femme lui souffla à l'oreille. « J'ai 20 ans bébé, donc majeure si c'est ça qui peut t'inquiéter, t'ira pas en prison si on fait quoi que ce soit. » Elle était l'une des plus jeunes du club, la majorité avait dépassé la vingtaine depuis un moment, mais ça ne voulait pas dire qu'elle ne leur arrivait pas à la cheville. Après tout, elle avait déjà réussi à se mettre leur patron dans sa poche.

Le laissant faire, elle ne put retenir un gémissement de douleur lorsqu'il la mordit violemment au cou. Après tout, elle restait humaine, elle ressentait encore de la douleur, mais ce n'était pas ça qui allait la faire taire ou lui faire peur. Elle renchérit immédiatement en attrapant la lèvre inférieure du garçon avec ses dents, la mordant à sang. Reculant son visage, un sourire satisfait aux lèvres, elle en profita pour le bloquer avec une de ses jambes, le collant contre elle. Il avait voulu jouer toute à l'heure, elle aussi elle pouvait et vu son métier, elle avait sans doute plus l'habitude que lui de jouer en utilisant son corps. Et même si cela ne l'intéressait pas plus que ça, elle finit par relancer le sujet de sa présence ici, n'hésitant pas à dénigrer. Peut-être qu'il s'énerverait et que cela allait l'affecter, pour une fois ? Elle pouvait toujours espérer. Ça avait bien marché avec Dong Wook. Un rire parfaitement contrôlé franchit ses lèvres en l'entendant alors qu'elle le regarda se défaire de son emprise. « Oh, c'est qu'il y croit encore. C'est adorable, tellement naïf. Tu crois vraiment que tu vas réussir à l'éliminer ? » Voilà qu'il insistait par rapport à son patron, non sans résumer ses agissements de façon à la rabaisser. Comme si cela la touchait. Moue aux lèvres, elle fit quelques pas pour le rejoindre, posant sa main à côté de son visage, de façon à se tenir près de lui tout en gardant une légère distance. « Tu t'éloignes de moi, trésor ? » demanda-t-elle, faussement touchée. « C'est bien ce que je disais, ça parle beaucoup, mais pour agir, y a plus personne. C'est bien, tu t'évite une humiliation. » dit-elle avec un clin d’œil, une expression moqueuse sur le visage avant de rapprocher ses lèvres des siennes. « Oh je crois que j'ai compris, t'es encore un petit garçon hein ? Je t'ai intimidé c'est ça ? Tu parle comme un adolescent en rut qui a trop peur de découvrir ce que c'est d'être un vrai mec. Ça te donne un sentiment de puissance de tuer les gens j'imagine mh ? » Détournant son regard pour lui montrer la porte derrière eux, elle rajouta. « Dernière chance. Dégage. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: no rest for the wicked ✞ Cho Hee   Jeu 7 Mai - 11:29

Et elle continuait de le traiter comme un gosse. Il n'y avait rien de mieux pour contrarier le terroriste que de souligner son jeune âge. Oui, parce qu'il en était conscient, avoir dans la vingtaine ne signifiait rien que ce soit dans les rangs des terroristes, des mafieux ou des vandales quelconques. La plupart de ces durs étaient relativement âgés, s'il prenait Tao par exemple, ce dernier avait déjà parcouru un sacré bon bout de chemin dans sa vie, 30 s'il se rappelait bien du dossier de son informateur. Oui, parce qu'il s'était tout de même renseigné sur l'homme censé les guider. Si Noah pouvait se plier gentiment pour laisser quelqu'un le diriger à sa guise, il ne se considérait pas non plus comme un vulgaire mouton trottant paisiblement à coté de son berger. Au contraire, il attendait avec impatience le jour ou leur chef ferait un faux pas, juste par curiosité. Pour voir comment il se sortirait de cette situation, comment il regagnerait la confiance de ses hommes. Parce que ces derniers ne rêvaient que de le voir tomber, à vrai dire. L'idée-même d'une hiérarchie au sein des Kérés travaillait énormément l'esprit de certains, et ça ne datait pas d'hier. « Oh chérie, c'est que tu n'as pas vu ce qu'il y a là-dessous. » déclara-t-il en pointant sans-gêne son entrejambe, un sourcil haussé. Allez, ce n'est pas comme si ses aventures ne se comptaient pas sur deux mains. Il avait un véritable tableau de chasse, des personnes qu'il utilisait encore aujourd'hui, lorsqu'il en avait besoin. « Et puis, tu sais ce qu'on dit, faut pas dire qu'on aime pas avant d'avoir goûté. » La répartie c'était son dada, et ça tombait bien parce que cette femme semblait avoir du répondant. Pour une fois, ça lui changerait des supplications ou des menaces désespérées de ses cibles.

Une fois éloigné d'elle, le terroriste ne se gêna pas pour la détailler du regard. Les formes féminines étaient toujours aussi agréables à regarder, tout comme celles des hommes. Bien qu'il ne ressente rien de particulier, comme de l'amour, l'attraction était indéniable. Un corps restait un corps : chaud et accueillant, c'était presque comme une deuxième maison pour le Hwang. Il songeait de plus en plus à profiter du moment qu'il avait avec cette femme, parce que même si elle devenait insupportable et chiante, elle pouvait tout de même être un bon coup au lit. Pour travailler dans ce genre d'endroits, cela ne faisait aucun doute qu'elle savait utiliser et bouger son corps. La révélation de son âge le fit brusquement rire. « Ouah, tu me traite de gamin alors que j'ai 2 ans de plus que toi. C'est vraiment con comme situation. » Une de ses mains se perdit dans ses cheveux noirs et lisses, qui obscurcissaient son champ de vision et l'empêchait de voir correctement. Ils étaient pourtant courts, mais il songeait à les couper à nouveau. Sa langue lécha inconsciemment la blessure à la lèvre qu'elle lui avait faite, le goût du sang emplissant à nouveau sa bouche et enivrant ses sens. Il n'y avait rien de plus bon que l'odeur métallique du sang. Cela excitait les neurones et les sens, c'était juste parfait pour avoir sa petite poussée d'adrénaline. « Non, je m'en prends pas aux gras du bide, surtout de ce genre-là. Je le laisse au prochain. » Il haussa les épaules pour souligner ses mots et l'indifférence qu'il portait au patron de la jeune femme. Le prochain, dans son esprit, c'était Tao sans aucun doute.

Alors qu'il s'était éloigné pour récupérer son espace personnel, elle mangea en quelques pas ce vide qui les séparaient, pour le rejoindre près du mur. Sérieusement, il allait vraiment finir par la pousser, l'éclater contre un mur ou quelque chose si elle continuait à faire ça. « Je m'éloigne de toi parce que tu respire la sueur, tu sais, à force de te déhancher là-haut. C'est répugnant. » Ce n'était pas faux, mais il exagérait la chose. Elle ne sentait pas mauvais à proprement parler, mais si on se penchait près d'elle pour respirer près de son cou, la fragrance naturelle était là. De nouveau, elle approchait ses lèvres des siennes, le tentant comme si elle pensait qu'il ne ferait rien. Alors, comme pour la décevoir, ou la satisfaire, à vrai dire il n'en avait plus aucune idée désormais, il s'empara de sa bouche brusquement, sa langue se battant avec la sienne pour contrôler le baiser. Lorsqu'il la repoussa, il était à bout de souffle. « Si je te laisse avoir ce que tu veux, j'aurais peut-être ce que je veux ? » l'interrogea-t-il en glissant ses doigts sur sa cuisse, frôlant la peau nue. Il avait besoin d'informations après tout, et s'il devait passer par cette case pour obtenir ce qu'il voulait, alors il le ferait. Ce ne serait ni la première ni la dernière fois. Les mots qu'elle cracha ensuite à son visage firent disparaître son sourire. Parce qu'elle était tellement loin du compte qu'il trouvait ça presque dommage, alors qu'il était sur le point de lâcher du lest. « T'es trop ennuyante, sérieusement. T'as une grande bouche, mais elle te sert qu'à une chose, hein ? Parce que niveau intellect', tu dis vraiment que des conneries. » Le moment ou elle détourna son regard de lui pour lui dire de partir, à nouveau, Noah saisit sa chance. Saisissant le bras de la jeune femme pour le plier dans son dos et ainsi l'empêcher de l'utiliser, il ressortit la lame qu'il avait gardé dans la manche de sa veste, et n'hésita pas, cette fois-ci, à l'appliquer fortement sur l'intérieur de son coude, précisément là ou les veines ressortaient le plus. Il n'allait pas couper profondément, juste assez pour qu'elle fasse une hémorragie, soit obligée de se rendre à l'hôpital et fasse de l'anémie plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
▼ Messages : 37
▼ Points : 1
▼ Date d'inscription : 25/03/2015
avatar
MessageSujet: Re: no rest for the wicked ✞ Cho Hee   Sam 23 Mai - 23:39

NO REST FOR THE WICKED ★ FEAT. NOAH

Cho Hee avait parfaitement cerné les garçons comme lui, être rabaissé en fonction de leur âge ne leur plaisaient pas du tout et elle avait déjà pu le constater grâce à son dealer. Ce garçon juste en face d'elle devait être de la même trempe. Elle en profita pour le rabaisser en tant qu'homme, se fichant bien que sa virilité puisse en prendre un coup. Il n'avait pas l'air si touché que ça vu sa remarque. Un sourire étira les lèvres de la jeune femme alors qu'elle le fixait, l'air faussement désabusé. « Oh mon garçon, si tu savais le nombre de personnes qui m'ont dit la même chose et qui au final, ce sont révélés être très décevante. » Quel beau parleur avec un soupçon de vantardise. Levant les yeux aux ciels, la demoiselle rajouta. « Si ça me donne autant de sensations que ta petite lame, je ne vois pas l'intérêt de m'attarder là-dessus. » Elle se demandait bien s'il en avait d'autre, caché sous sa veste, peut-être même qu'il se baladait avec un véritable arsenal. Ce n'était quand même pas ça qui allait l'inquiéter. Et puis après tout, s'il tuait vraiment son patron ce soir, qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire ? Elle ne serait pas compromise et de plus, elle ne tenait pas à cet homme. De toute façon c'était comme ça que marchait la mafia, quand un membre se faisait tuer, celui-ci se fait remplacer immédiatement.

Les hommes étaient tous pareils, toujours à détailler le corps des femmes sans gêne. Que pensait-il obtenir là tout de suite ? La danseuse ne voyait pas l'intérêt de mentir sur son âge, après tout, si jamais il faisait parti des autorité, ce qui l'étonnait fortement, mais ne sait-on jamais, elle avait tout à fait l'âge légal pour travailler dans un endroit pareil. Laissant ses yeux détailler le jeune homme, elle apprit qu'il avait deux ans de plus qu'elle. Eh bien. « Que veux-tu, certains font moins matures que d'autres. » souffla-t-elle. La coréenne regarda quelques gouttes de sang perler sur sa lèvre inférieure, elle l'avait bien mordu. À vouloir faire couler le sang des autres c'est souvent son propre sang que l'on verra couler en premier. S'il ne s'en prenait pas aux personnes comme son patron alors que venait-il faire là ? Ce garçon était vraiment étrange, très contradictoire. « Qu'est-ce que tu viens faire ici alors ? Tu ne devais pas le tuer ? Ou alors tu mens depuis le début et tu es juste un gamin en quête de sensations fortes qui tend à vouloir jouer dans la cours des grands. » siffla-t-elle avant de le regarder s'éloigner. Comme si elle allait le laisser faire. Cho Hee laissa quelques secondes défiler avant de le rejoindre, le collant de nouveau. Sa réponse ne la toucha même pas. Après tout, il y en avait qui travaillait au lieu de s'inventer une vie de tueur. Il ne lui semblait plus professionnel du tout, comme si tout ce qu'il avait dit ne semblait être que du vent. « Au moins, moi je bosse, au lieu de me tourner les pouces. » précisa-t-elle. Après tout, lui qui devait éliminer son patron, il n'avait toujours rien fait. S'il était vraiment déterminé, il l'aurait écarté depuis longtemps pour aller effectuer son méfait. Tss, pitoyable.

Ses lèvres effleurèrent les siennes, toujours dans la provocation. Et enfin le garçon agit, s'emparant de ses lèvres, se battant contre sa langue, tentant de la dominer en un baiser. La jeune femme embrassa avec hargne et insolence, ses doigts vinrent griffer légèrement son bras avant qu'ils ne se reculent, le souffle court. Gardant son regard ancré dans le sien, elle sentie ses doigts glisser le long de sa cuisse et laissa un frisson la parcourir. Plutôt habile le garçon. « Et selon toi qu'est-ce que je veux ? Tu crois vraiment que tu vas obtenir ce que tu veux ? Tu es trop crédule. » Elle ne se gêna pas pour continuer sur cette lancée, le rabaissant encore et encore. Sa réponse se fit immédiate, mais la danseuse l'ignora et lui offrit une dernière chance de partir d'ici vivant, lui indiquant la sortie de nouveau d'un signe de tête avec un air méprisant sur le visage. La coréenne sentie une pression sur son bras et grimaça légèrement quand il lui plia derrière son dos avant de suivre des yeux le parcours de la lame jusqu'à l'intérieur de son coude, regardant l'entaille se faire. Un gémissement sorti d'entre ses lèvres et pour se dégager la jeune femme remonta son genou rapidement pour lui donner un coup dans les parties intimes, ce qui le força à la relâcher. S'écartant, elle posa fermement sa main sur la plaie, les dents serrés. « Connard. » siffla-t-elle entre ses dents avant de relever la tête, d'un mouvement fier. Jetant un coup d’œil derrière elle, elle aperçut le bouton de l'alarme incendie juste à côté de la porte. S'y dirigeant précipitamment, elle releva le cache et appuya sur le bouton, son regard venant ensuite trouver la silhouette du garçon. L'alarme résonna dans toute la bâtisse et l'eau s'écoula des appareils cloués au plafond à distance égale. Secouant la tête pour enlever quelques mèches mouillés de son visage, elle plia son bras pour stopper au maximum le sang de s'écouler. « Dégage. » cracha-t-elle d'une voix sourde avant qu'un sourire ne vient étirer ses lèvres. Cho Hee ou l'art de montrer des émotions totalement opposés en quelques secondes seulement. « J'espère pour toi que ton patron ne tenait pas trop à ce que tu règles cette affaire ce soir. Quel dommage qu'il apprenne qu'une simple danseuse t’ai barré la route. » rajouta-t-elle avant d'entendre des bruits de pas rapides non loin qui venaient vers eux. Finalement il allait peut-être se faire chopper, ce qu'il mériterait amplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: no rest for the wicked ✞ Cho Hee   

Revenir en haut Aller en bas
 

no rest for the wicked ✞ Cho Hee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Oo-Supernatural-oO No Rest for the Wicked || Forum RPG
» [F] ▲ CHARLOTTE FREE - ain't no rest for the wicked
» Sloan H. Bernstein ▲ ain't no rest for the wicked
» Sloan H. Bernstein ▲ ain't no rest for the wicked
» (M) CHARLIE HUNNAM ○ no rest for the wicked.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  ::  :: Corbeille :: Sujets abandonnés-