AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 11:30 λ Li Hua

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: 11:30 λ Li Hua   11:30 λ Li Hua EmptyDim 12 Avr - 21:41

Un claquement de langue intempestif réveille Byung Hee de son sommeil. Ces derniers temps, il s'avérait être un grand dormeur, allez savoir pourquoi. Peut-être à cause des activités toutes récentes des terroristes en ville, du nombre de blessés qui continuaient d'affluer dans l'hôpital chaque jour. C'était littéralement impossible à croire sans le voir : les lits étaient tous remplis, ils étaient même obligés de placer certains de leurs patients dans la salle de garde ou ils dormaient habituellement. Du coup, l'équipe médicale dormait plus ou moins, sur ses gardes, en attente de la prochaine urgence. Le médecin frotte ses yeux et passe ses mains sur son visage, éreinté. La fatigue avait des effets secondaires sur chacun des internes de son équipe, et la plupart s'endormaient sur leurs dossiers, incapables de tenir une seconde de plus. Le claquement de langue de tout-à-l'heure venait d'un des médecins qui travaillait avec Byung Hee, qui lisait un dossier avec des sourcils froncés.

Byung Hee allait lui proposer son aide, lorsque les bippers accrochés à leurs ceintures sonnèrent tous en même temps, créant un raffut qui réveilla tous les endormis. Un coup d’œil à l'horloge dans la salle, 11:30. Pas de pause midi, songea amèrement Byung Hee, avant d'enfiler sa blouse blanche et de disparaître dans les couloirs, suivi des internes. « Qu'est-ce qu'on a ? » s'enquit-il auprès d'un interne parti en éclaireur, et qui revenait essoufflé de son voyage à travers tout l'hôpital. « Hémorragie interne, hémoptysie pour être plus exact. Le patient est un ouvrier dans le bâtiment, il détruisait la façade d'une maison lorsque le mur s'est effondré sur lui. La cage thoracique écrase les poumons, il n'arrive plus à respirer. » résuma rapidement l'interne sans même reprendre son souffle. Byung Hee était tout à fait calme en écoutant le récit, mais lorsqu'il arriva dans le bloc, il perdit tout son sang-froid en apercevant l'état du patient. Du sang s'écoulait de son nez et même de ses oreilles, et sa respiration était affreusement saccadée. Non seulement ça mais l'interne avait oublié de préciser la fracture ouverte au genou de l'homme, ou un os blanc brillait dans la lumière pâle du bloc.

Les mains de Byung Hee tremblaient désespérément à ses cotés, avant même qu'il n'attrape un scalpel pour commencer l'opération. Il essayait encore de combattre la panique, mais son corps était incapable de contenir le stress ressenti face à une telle situation. Sa gorge s'assécha comme le désert du Sahara, et ce fut lui qui se retrouva incapable de respirer, ses yeux grand écarquillés par la peur, ses pupilles dilatées comme s'il se trouvait actuellement dans le noir. Je ne pourrais pas le faire. Son esprit ressemblait à un disque rayé, répétant des mots qui le décourageait de plus en plus. Les internes commençaient déjà à chuchoter entre eux en voyant la sueur qui collait les cheveux noirs du médecin sur son front, alors qu'il n'avait même pas débuté l'opération.
Revenir en haut Aller en bas
▼ Messages : 44
▼ Points : 2
▼ Date d'inscription : 02/03/2015
Xu Li Hua
MessageSujet: Re: 11:30 λ Li Hua   11:30 λ Li Hua EmptyLun 13 Avr - 22:54

11:30 ★ FEAT. BYUNG HEE

Depuis l'attaque terroriste au sein même de l'hôpital, celui-ci était à la fois constamment en effervescence mais aussi vide. Des médecins avaient rendus leurs blouses, du personnel soignant également, ils avaient eu aussi quelques pertes, des blessés. Ils manquaient cruellement de personnel et ceux qui restaient étaient surchargés de travail. Fort heureusement, certaines vagues d'internes et d'externes étaient arrivés, mais leurs compétences restaient encore à prouver. Elle avait déjà vu des internes tourner de l’œil alors qu'une infirmière expérimentée était capable de supporter d'horribles visions. Il fallait avoir le cœur accroché pour certains cas.

Comme aujourd'hui par exemple. Lihua avait suivi le cas dès son arrivée aux urgences. Il avait été rapidement traité par l'un des seuls médecins urgentistes encore présent. L'assistant consciencieusement, ils arrivèrent rapidement à la conclusion que seul une opération allait peut-être pouvoir le sauver vu les dégâts sur sa cage thoracique et ses poumons. Même sa vilaine fracture ouverte à la jambe n'était pas aussi grave que ça en avait l'air. Les organes vitaux en priorité. Stabilisant le patient, le médecin envoya ce dernier au bloc opératoire, accompagnée par la chinoise qui fit biper Byug Hee. Tout se passerait bien, elle en était sûre. L'infirmière commençait à gérer de mieux en mieux les crises d'angoisse du médecin, les camouflant aux regards des autres, car il était évident qu'il valait mieux pour lui que cela reste secret.

Dans l’ascenseur, la jeune femme accompagné d'un interne s'assurèrent que le patient reste stable. Il ne manquerait plus qu'il fasse un arrêt. Poussant le chariot jusqu'au bloc une fois sorti, ils passèrent le relais à une équipe déjà sur place avant que la jeune femme ne passe par une petite salle sur le côté pour se laver les mains et enfiler une blouse spéciale et des gants. Le médecin-anesthésiste venait d'arriver et il commença à regarder le dosage des anesthésiants pour le patient. La porte du bloc s'ouvrit et la jeune femme se tourna pour apercevoir le docteur Kang et ses internes. Quelle arrivée en masse. Il lui fallut une seconde pour remarquer que l'attitude du médecin venait de changer et elle savait qu'elle ne serait pas la seule à le remarquer.

S'approchant, suivi de l'anesthésiste, elle résuma. « Docteur Kang ? Nous l'avons stabilisé aux urgences, il n'est pas encore sous anesthésie. » Entendant les chuchotements des internes, elle les fixa. « Le bloc opératoire n'a pas besoin d'autant monde, montez donc pour observer l'opération en hauteur. » dit-elle en indiquant d'un signe de tête une petite pièce en hauteur avec une vitre qui permettait d'avoir une vue d'ensemble sur le bloc opératoire. Son ton indiquait qu'il n'y avait pas le droit à de possibles contestations. D'un regard, elle les rendit muet avant qu'elle n'attrapa le bras du médecin. « Venez, il faut vous préparez le temps que le médecin-anesthésiste fasse son travail. » Elle tira Byung Hee jusqu'à la petite salle qui contenait des éviers, du savon anti-bactériologique, du matériel médicale et tout ce qu'il fallait pour opérer sans craindre une infection. « Reprend-toi, respire calmement. Inspire et expire doucement. Allez. » Elle fixa la porte qui menait au bloc. « Tes internes sont impitoyables, ils remarquent et commentent tout. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 11:30 λ Li Hua   11:30 λ Li Hua EmptyMar 14 Avr - 8:50

Heureusement pour Byung Hee, son ange gardien le surveillait de près, et dés que son attitude changea en arrivant face au patient, Li Hua le remarqua aussitôt.  Byung Hee ne l'avait ni vu ni entendu arriver, trop occupé à essayer de reprendre la respiration qu'il retenait actuellement au fond de sa gorge. Lorsque la voix de la jeune femme retentit dans le bloc silencieux, uniquement rythmé par les bruits de la machine qui maintenant le patient en vie et les chuchotements des internes, le médecin sursauta plutôt violemment, comme s'il sortait tout juste d'un rêve. Sa bouche s'ouvrit pour répondre, mais aucun son n'en sortit. Incapable de parler, Byung Hee resta planté là, à fixer le patient comme si ce dernier était actuellement le patient et lui le médecin. Derrière lui, l'infirmière prenait déjà les devants, en ordonnant aux internes de monter dans la pièce vitrée, placée en hauteur du bloc, ou ils pourraient voir l'opération, et surtout ou tous deux ne les entendraient pas murmurer dieu seul sait quels ragots à leurs propos.

Il se laissa entraîner par Li Hua jusqu'à la salle adjacente à celle du bloc, celle des éviers et du savon, ou les médecins s'assuraient de désinfecter leurs mains avant de passer à l'opération. Byung Hee s'accrocha à un évier comme à une bouée de secours, et enfin, son souffle lui revint. Son reflet dans le miroir était atrocement pâle, et on aurait presque dit qu'il était malade. « Mer-Merci. » articula-t-il difficilement, d'une voix plus nasale qu'autre chose. Sa respiration redevenait petit à petit normale. Il attrapa un chiffon pour essuyer son visage couvert d'un voile de sueur, étouffant un cri de frustration dedans. Il en avait vraiment plus qu'assez de ses stupides crises de paniques. Il était médecin bon sang, il devait surmonter ce traumatisme ou il allait reccommencer comme autrefois ! Un sourire étira ses lèvres lorsque Li Hua mentionna les internes. « Ils sont jeunes, et tu sais comment c'est, les jeunes. » C'était une excuse toute faite, mais il pardonnait ses internes pour leur comportement. Après tout, qui résistait à une rumeur lancée dans le vent ?

Le médecin ouvrit le robinet pour s'asperger de l'eau fraîche sur le visage, en espérant que ça le sorte de sa transe. Puis, il entama le travail précis et minutieux de nettoyer ses mains et ses ongles. Il était redevenu à peu près calme et stable, mais il était certain qu'une fois ressorti de cette pièce, revenu face au patient, il perdrait à nouveau son sang-froid. Son regard croisa celui de Li Hua dans le miroir, tandis qu'il attachait un masque sur le bas de son visage. « Tu crois que je peux le faire ? Je veux dire, peut-être qu'un autre médecin devrait prendre en charge cette urgence. » Byung Hee avait confiance en lui, d'ordinaire. Mais dans ces situations-là, il n'avait absolument aucune idée de ce dont il était capable.
Revenir en haut Aller en bas
▼ Messages : 44
▼ Points : 2
▼ Date d'inscription : 02/03/2015
Xu Li Hua
MessageSujet: Re: 11:30 λ Li Hua   11:30 λ Li Hua EmptyDim 19 Avr - 22:10

11:30 ★ FEAT. BYUNG HEE

Lihua savait que les réactions de Byung Hee pouvaient être dangereuses pour la vie d'un patient, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de le protéger. Ses crises d'angoisse, ce n'était pas sa faute et la chinoise était sûre qu'un jour il arriverait à passer au dessus de tout ça, à reprendre le contrôle et à ne plus se laisser emporter par ses peurs. Mais pour l'instant, elle dû le protéger rapidement des rumeurs que s'échangeaient déjà ses internes derrière lui. Ah il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre, après tout l'esprit de compétition était bel et bien présent et elle était sûre que s'ils avaient l'occasion de doubler leur mentor, ils le feraient. Prenant un peu l'autorité dans le bloc, elle leur ordonna d'aller observer l'opération en hauteur, il ne devait pas y avoir foule autour du patient, cela gênerait plus qu'autre chose. Et puis entendre leurs chuchotements auraient eu vite fait d'énerver l'infirmière.

Tirant Byung Hee dans une petite salle adjacente au bloc, elle le laissa reprendre contenance, le regarder respirer fortement. Il était vraiment pâle, ça l'inquiétait beaucoup de le voir dans un état pareil. Elle secoua doucement la tête quand il la remercia.  « C'est normal. Je m’inquiète pour toi, tu sais. » S'appuyant contre des étagères, elle le laissa se calmer encore un peu avant de mentionner le comportement de ces internes qui commençait sérieusement à l'agacer. Elle sourit et rit légèrement en l'entendant.  « Eh, on est pas si vieux que ça hein. » répondit-elle, amusée avant de rajouter.  « Je suis sûre que certains sont plus âgés que moi, ça doit les agacer de voir une infirmière donner des ordres. » Mais les infirmières étaient souvent les mieux placées, connaissant les lieux et les procédures comme leurs poches. Lihua travaillait ici depuis deux ans et avait réussi à y faire sa place, elle était connue principalement aux urgences, mais elle travaillait aussi aux blocs opératoires avec certains médecins, même si depuis peu, elle était un peu devenue l'infirmière attitrée de Byung Hee.

Le laissant se nettoyer les mains comme le voulait l'une des procédures les plus minutieuses, elle resta silencieuse avant de croiser son regard dans le miroir. Soupirant doucement, elle se redressa pour le rejoindre devant les lavabos.  « Aie confiance en toi d'accord ? Tu es un des meilleurs jeunes médecins de cet hôpital, à l'avenir très prometteur. Je suis sûre que tu peux y arriver et je serais là pour t'aider. » Réfléchissant quelques secondes, elle reprit.  « Si jamais tu sens le besoin de sortir de nouveau, on peut juste prétexter que tu es un peu malade. » Ça peut marcher une fois, mais à la prochaine opération, il faudrait trouver autre chose jusqu'à ce qu'il arrive à mieux contrôler ses crises.  « Il faudrait qu'on trouve quelque chose pour t'aider à gérer ces crises, quelque chose à quoi te rattacher pour t'éviter de perdre le contrôle. » souffla-t-elle. Elle croyait en lui, elle était sûre qu'il pouvait y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 11:30 λ Li Hua   11:30 λ Li Hua EmptyLun 20 Avr - 10:23

Plus il se regardait dans le miroir qui lui faisait face, et plus il avait pitié du reflet que ce dernier lui renvoyait. L'image d'un homme pathétique et malade, qui se cachait de ses propres responsabilités et qui menaçait délibérément la vie de ses patients. Et il osait encore s'appeler docteur ? Il aurait du abandonner le jour ou il s'est rendu compte de sa première crise de panique, et se lancer dans quelque chose de calme comme le jardinage par exemple. Mais non, monsieur avait voulu poursuivre son rêve en s'enlisant un peu plus dans son stress. A quand la prochaine fermeture de cet hôpital par ta faute, à quand la prochaine mort sur ta conscience ? Byung Hee souffla fortement dans la serviette douce dans laquelle il frottait son visage, trouvant là un moyen de se dissimuler de l'homme dans le miroir, et aussi de faire taire cette vilaine voix dans sa tête qui ne cherchait qu'à le démoraliser. Le fait que Li Hua s'inquiète pour lui réchauffa le cœur du médecin, qui la remercia d'un sourire faible mais sincère. La jeune infirmière ne l'abandonnerait pas comme la plupart des internes sous sa garde, qui désertaient régulièrement les rangs pour aller surveiller le travail des autres médecins.

Avoir une telle alliée de son coté était quelque chose d’extrêmement rassurant pour Byung Hee. Il n'était pas seul, il y avait quelqu'un derrière lui pour le pousser et quelqu'un devant lui pour le tirer si jamais il n'avait plus la force d'avancer. Le jeune homme était toujours obligé de prendre sur lui-même, parce qu'il restait l'aîné de la famille et qu'encore aujourd'hui, ses frères comptaient sur lui. Enfin, certains du moins, car depuis son départ il y a trois ans, la plupart de ses petits frères ne pouvaient même plus le voir en peinture et refusaient d'entrer en contact avec lui. Et ça avait de quoi décourager le médecin, qui avait l'impression de pédaler dans le vide. Après avoir essuyé son visage et ses doigts mouillés, il attrapa des gants pour commencer à les enfiler. « Mais on a tellement de responsabilités que des fois, ça nous donne de sacrées rides. » plaisanta Byung Hee à la  réponse de Li Hua par rapport à leur âge. Ils étaient déjà de jeunes adultes, ils ne pouvaient plus compter que sur eux-même désormais.

Il garda le silence lorsqu'elle évoqua le fait que les internes devaient être frustrés de se voir donner des ordres par une infirmière. En même temps, Li hua n'était pas n'importe quelle infirmière : elle possédait un mental trempé dans l'acier, et en plus de ça, comme cela faisait deux ans qu'elle travaillait à l'hôpital de la ville, elle connaissait les moindres coins et recoins du bâtiment. Dés qu'il y avait un souci quelque part, même si Li Hua n'était pas en charge de la zone, c'était toujours vers elle qu'on se tournait. Elle devait avoir autant si ce n'est plus de travail que les docteurs eux-même. Elle le rejoignit près des lavabos mais Byung Hee se retrouva incapable de soutenir son regard, préférant le porter sur ses mains désormais couvertes. Ses doigts tremblaient encore doucement, de temps à autre. Il ne serait jamais capable de saisir les outils pour l'opération si ses doigts le trahissaient à n'importe quel moment.

Les compliments de la jeune femme lui firent néanmoins regagner un peu en assurance, au point ou il laissa un rire s'échapper de sa bouche. Rire était une excellente thérapie d'ailleurs, ça détendait les muscles du corps entier et permettait à l'humeur de se stabiliser.  « Je ne suis pas aussi bon que tu le dis, mais si tu est avec moi, je pense que je peux arriver à faire des miracles. » lui confia-t-il en riant à nouveau. Ses doigts avaient arrêtés de trembler, et ses épaules étaient plus détendues. Revenir au bloc était désormais la seule option qu'il avait devant lui, et bien qu'il ait encore quelques doutes, les mots de Li hua résonnaient encore dans sa tête.  « Je vais essayer de faire ça bien. » Il se rapprocha de la porte, mais ne se décida pas tout de suite à poser la main sur la poignée pour pénétrer dans le bloc. S'il pouvait gagner encore quelques secondes de tranquillité, repousser l'échéance le plus possible, alors il le ferait avec plaisir. Il se retourna pour faire face à Li Hua, les sourcils froncés. « Mais quoi ? Dés que je vois une urgence de ce genre, je suis incapable de me contrôler. A part me mettre un bandeau sur les yeux, je ne vois pas ce qui peut marcher. Et opérer les yeux fermés n'est pas pratique. » Byung Hee semblait désespéré à ce point de leur discussion. Il avait déjà tout essayé, même ses thérapies avec un psychologue ne donnait aucun résultat convaincant.
Revenir en haut Aller en bas
▼ Messages : 44
▼ Points : 2
▼ Date d'inscription : 02/03/2015
Xu Li Hua
MessageSujet: Re: 11:30 λ Li Hua   11:30 λ Li Hua EmptyJeu 23 Avr - 1:44

11:30 ★ FEAT. BYUNG HEE

Lihua ne se voyait pas abandonner Byung Hee. Déjà parce qu'elle l'appréciait beaucoup et en plus parce qu'elle ne pouvait décemment pas laisser une personne comme lui aller aussi mal, tout seul. Elle se devait de l'aider, ou du moins de le soutenir du mieux qu'elle le pouvait. Il le méritait car il était un médecin de grand talent et voir sa carrière brisée à cause de ses crises d'angoisse l'attristerait. C'était bien l'une des peurs qui les habitaient quand il doit opérer, que les autres autour comprennent et le rapportent à la direction. Elle trouvait ça totalement injuste qu'on puisse lui retirer sa licence à cause de ça, même si la sécurité du patient était primordiale. Elle le savait capable, capable un jour de surmonter ses peurs pour clouer le bec à tous ces internes impatients de prendre sa place, car ils étaient généralement tous là pour ceux, observer les anciens et s'améliorer pour ensuite se faire leur propre place dans le système hospitalier.

La chinoise sourit légèrement en l'écoutant, hochant la tête. Ils étaient bien jeunes, mais les responsabilités étaient belles et bien présentes. Il faut dire que de nombreux médecins avaient été mutés ailleurs, certains avaient même changé de pays. Le personnel soignant était lui aussi de moins en moins nombreux et il n'était pas rare de les voir se balader entre les services pour assurer et assumer plusieurs rôles. Normalement la jeune femme aurait du rester cantonnée aux urgences, mais elle avait finalement du se rendre plusieurs fois aux blocs opératoires, en réanimation et désormais, elle était chargée généralement des cas du docteur qui se trouvait sous ses yeux. « Ne m'en parle pas, je cours partout depuis ce matin. Il faudrait que la direction se décide à embaucher, mais je crois qu'ils veulent faire des économies en limitant les postes. » souffla-t-elle, un peu agacée. La direction devait penser que ce n'était pas nécessaire vu qu'ils se débrouillaient bien pour l'instant, mais il y aura forcément un moment où la charge de travail trop importante risque d'étouffer quelques membres du personnel, provoquant une saturation. « Ça me fait penser, après l'opération, il faudrait que tu descendes aux urgences, on a qu'un seul médecin depuis ce matin et il traite les urgences graves. On a que des internes pour les autres cas. » Voilà pourquoi de simples infirmières se chargeaient parfois de tâches relatant au travail d'un médecin, même si ce n'était pas vraiment conventionnel. Elles étaient juste obligées pour ne pas renvoyer des patients chez eux sans traitement ou soin.

Elle le regarda nettoyer ses mains comme le voulait la procédure tout en le complimentant, il fallait qu'il reprenne confiance en lui. Riant doucement, elle garda un sourire aux lèvres avant de répondre. « Bien sur que si, aie confiance en toi je t'ai dit. Tu n'auras qu'à me regarder quand tu sentira la crise monter d'accord ? Quitte à prendre ton temps, à souffler entre chaque geste. Au pire des cas, tu obtiendra la réputation d'un petit vieux qui prend son temps, avec des opérations durant 8 heures, mais tant pis. » dit-elle avant de lui faire un clin d’œil. Néanmoins, il allait quand même falloir trouver quelque chose pour que les crises disparaissent. Le regardant rester devant la porte sans l'ouvrir, elle l'écouta avant de faire quelques pas pour le rejoindre. « Opérer les yeux fermés n'est en effet pas une bonne idée. Je ne sais pas Byung Hee, je ne sais pas encore. Mais je suis sûre qu'on peut trouver quelque chose. Essaye ce que je viens de te dire pour cette fois-ci, d'accord ? » Posant la main sur la poignée, elle rajouta. « Souffle un bon coup et on y va. Ne pose les yeux sur le patient que quand tu es prêt à empoigner tes outils et à commencer l'opération. Je serais juste en face de toi. » Actionnant la poignée, les revoilà dans l'ambiance du bloc opératoire. Attrapant un masque, elle alla se poster près du médecin anesthésiste. « Je lui ai administré les doses nécessaires, il est prêt pour l'opération. » La jeune femme balaya des yeux le bloc, il ne restait plus qu'un interne de Byung Hee, l'anesthésiste et un infirmier. « On peut commencer docteur Kang. » lui dit Lihua avant de se placer devant le patient, à la place qui serait celle juste en face du médecin, prête à lui donner chaque instrument médical dont il aurait besoin. L'interne se plaça à côté d'elle. Levant les yeux sur son ami, elle lui offrit un regard d'encouragement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 11:30 λ Li Hua   11:30 λ Li Hua Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

11:30 λ Li Hua

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  ::  :: Corbeille :: Autres-