AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 soomee ★ the golden age is over

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▼ Messages : 493
▼ Points : 0
▼ Date d'inscription : 01/03/2015
avatar
MessageSujet: soomee ★ the golden age is over   Lun 30 Mar - 2:15

THE GOLDEN AGE IS OVER ★ FEAT. SOO MEE

Ils devaient parler, avaient-ils conclu. Ils ne pouvaient pas se séparer comme ça en attendant leur prochaine rencontre. Tous deux avaient parfaitement conscience qu’ils ne pouvaient pas reprendre leur histoire là où elle s’était arrêté et faire comme si de rien n’était. De son côté, Ga Ram avait déjà une petite idée de ce qu’il allait faire. Les propos de Soo Mee avaient fait ressortir un sentiment de vengeance à l’égard de Noah. Et bien qu’il ne fonctionne que rarement à l’impulsion ou à la rancune, Ga Ram savait qu’il ne laisserait pas passer ces choses sans rien dire… Quitte à ce que ça le mette dans une situation délicate.

La brigadière avait suggéré qu’ils se rendent chez elle pour discuter tranquillement à l’abri des regards indiscrets. Ga Ram avait accepté. Un taxi hué, ils s’étaient installé en silence à l’arrière du véhicule. Soo Mee avait indiqué l’adresse de son domicile au chauffeur, qui ne tarda pas à démarrer. Le temps du trajet, le nord-Coréen n’avait dit mot. Une main s’était immiscée sur la cuisse de la brigadière, tandis que son regard restait posé sur les rues défilantes à travers la vitre.

Quand la voiture fut arrêtée après une petite vingtaine de minutes de trajet, Soo Mee l’informa qu’ils étaient arrivés. Sortant un billet de son portefeuille, Ga Ram régla la commission sans récupérer la monnaie due avant de sortir du véhicule. La brigadière avait déjà rejoint une large grille, badge en main. Le regard du terroriste se posa sur l’immeuble. C’était un bâtiment haut et pas très vieux, assez différent de celui qu’ils occupaient quelques mois auparavant. La suivant en silence jusqu’au hall d’entrée, Ga Ram remarqua que l’endroit disposait également d’une sécurité accrue.

Une fois le corridor atteint, Soo Mee s’en alla toucher deux mots au gardien de l’immeuble, le jeune homme restant patiemment devant l’ascenseur, le temps que la cabine ne descende au rez-de-chaussée. La brigadière revenue, il lui offrit un petit sourire avant de s’engouffrer dans la cage, où elle tapa un code pour atteindre l’étage qu’elle occupait.

Elle ne vivait pas ici depuis longtemps, en jugea Ga Ram quand il vit que l’endroit était encore encombré de cartons. C’était un appartement assez grand, pas encore très chaleureux. Pas très à l’aise dans cet environnement, il se laissa guider jusqu’à la pièce qui semblait être destinée à devenir le salon. Un canapé familier était installé au milieu de la salle, face à une table basse encombrée de quelques affaires. Après avoir encore un peu observé l’endroit, il constata : « Tu es bien installée. Enfin, tu le seras, une fois que tout sera arrangé. » Tournant les talons pour faire face à la brigadière, il s’avança vers elle. Les entailles encore visibles sur son visage le firent doucement froncer les sourcils. Il n’y avait pas trop porté attention tout à l’heure, il devait bien l’admettre. Son regard tomba sur son poignet gauche, maintenu dans un bandage épais et rigide. Le jeune homme saisit l’autre main de la brigadière, faisant remonter la manche le long de l’avant-bras. Des cicatrices, encore. Remontant les yeux vers elle, il demanda, l’air grave : « Tu en as d’autres ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 142
▼ Points : 2
▼ Age : 77
▼ Date d'inscription : 01/03/2015
avatar
Baek Soo Mee
COMMANDANT
MessageSujet: Re: soomee ★ the golden age is over   Sam 4 Avr - 4:57

THE GOLDEN AGE IS OVER  ★ FEAT. GA RAM

Elle n'avait pas pu le quitter comme ça, juste après ces baisers échangés. Cet accord muet de chercher à recommencer ce qu'il avait vécu tous les deux. Le passé était impossible à effacer, ni même à oublier, revenir là où ils en étaient est impossible, mais il y avait toujours un moyen d'avancer quand on cherchait. Néanmoins, l'heure était plutôt à savoir comment ils allaient s'y prendre avec Noah. Soomee n'avait que des désirs de vengeance le concernant, elle allait l'attraper et l'installer derrière des barreaux jusqu'à la fin de sa vie. Le couloir de la mort serait presque un plus. Mais depuis quand commençait-elle à penser de cette façon ? Dire qu'un seul petit événement avait été le déclencheur, elle se voyait changer au fil du temps sans pouvoir l'arrêter, ni le contrer. Mais c'était simplement qu'elle s’endurcissait, n'est-ce pas ? C'était une bonne chose, non ?

Il fallait qu'ils se rendent dans un endroit plus adéquate pour discuter. La brigadière hésita quelques instants, mais finalement son appartement était sans doute la seule solution pour ne pas être vus ensemble. Ne sait-on jamais qui pourrait les voir. Hélant un taxi, elle indiqua l'adresse une fois à l'intérieur et s'adossa contre le siège. Récupérant son téléphone de sa main libre, elle envoya juste un message à un de ses collègues, lui indiquant que le médecin lui avait conseillé de prendre une journée de repos. Ça suffisait amplement, elle savait que si ça ne tenait qu'à son chef, elle serait encore en arrêt. Glissant son regard sur la main de Garam sur sa cuisse, elle rangea son téléphone pour poser la sienne sur sa main. Le trajet fut silencieux et ils arrivèrent rapidement au domicile de la jeune femme. Songeant quelques instants au fait que désormais, il savait où elle habitait, elle se rassura en se souvenant que le jeune homme avait des intentions plus honnêtes que la dernière fois. Et puis vu le système de sécurité du bâtiment, il y avait du travail pour qu'un autre terroriste y rentre. Utilisant un badge pour la grille extérieure, elle l'attendit avant d'utiliser de nouveau son badge pour la porte d'entrée. Hall atteint, elle laissa le jeune homme à l’ascenseur avant d'aller voir le gardien de l'immeuble. Trois personnes se relayaient jour et nuit, tout le monde qui voulait entrer devaient obligatoirement passer par eux. Elle mentionna simplement le nom et prénom du nord-coréen, indiquant qu'elle lui accordait l'autorisation de rentrer dans l'immeuble sans être accompagné. Les saluant, elle rejoint Garam dans l'ascenseur et tapa un code avant que les portes ne se referment. « J'ai donné ton nom, si … tu veux revenir, je n'aurais pas besoin de venir te chercher, tu es noté dans les fichiers d'autorisation, mais la prochaine fois je pense que le gardien te fera signer un document. » souffla-t-elle avant de sortir de la cabine une fois l'étage atteint.

Une fois dans l'appartement, la jeune femme s'étira doucement, retirant son manteau. Les lieux n'étaient pas encore aménagés, elle n'avait pas eu le temps, mais elle avait réussi à tout ramener de son ancien appartement. Prenant la direction du salon, elle déposa son sac tout en le voyant observer l'intérieur. « Oui, je n'ai pas eu le temps de défaire les cartons, ni même de penser à comment je voulais l'aménager. Il est bien plus grand que l'ancien. » Elle pouvait se le permettre désormais. Le fixant alors qu'il avançait vers elle, elle le laissa faire alors qu'il observait les blessures qu'elle avait sur le visage, les sourcils froncés, il ne semblait pas content, il passa à son poignet blessé, puis à son autre bras dont il remonta doucement la manche. Noah était tellement fou qu'il avait lancé toutes ses armes d'un coup à la fin, la loupant, mais réussissant aussi son coup à la fois. Elle avait été touché un peu partout, sans qu'elle ne saigne pourtant abondement. Elle hocha la tête avant de récupérer son bras de libre. Relevant doucement son haut, elle lui montra les coupures au niveau des côtes et des hanches, certaines lames avaient réussi à passer à travers le vêtement. « J'en ai quelques unes aux jambes, mais c'est le haut du corps qui a pris le plus. » Levant les yeux vers lui, elle posa sa main contre sa joue. « Ne t'inquiète pas, je ne suis pas en sucre. » souffla-t-elle avant de redescendre son haut sur sa peau et d'aller s'asseoir sur le canapé. Soomee resta muette quelques secondes avant de finalement lancer, légèrement amusée : « On commence par quel sujet ? Noah ? Ou … nous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 493
▼ Points : 0
▼ Date d'inscription : 01/03/2015
avatar
MessageSujet: Re: soomee ★ the golden age is over   Lun 6 Avr - 1:49

THE GOLDEN AGE IS OVER ★ FEAT. SOO MEE

Ga Ram remercia Soo Mee d’un hochement de tête quand elle lui expliqua qu’elle avait donné son nom aux gardiens de l’immeuble. A dire vrai, il n’en attendait pas tant. Il pensait que la brigadière allait juste accepter de le recevoir chez elle pour cette fois-ci, sans pour autant lui donner l’occasion de revenir. Tout du moins, pas tout de suite. Ils s’étaient retrouvés, certes. Mais la confiance mettrait encore du temps à revenir. De fait, il avait été agréablement surpris d’entendre la jeune femme lui apprendre cette nouvelle, avant qu’ils ne se faufilent à l’extérieur de l’ascenseur pour rejoindre l’appartement occupé par la sud-Coréenne.

C’était un petit peu étrange de découvrir ce nouvel habitat. Pas tant pour la décoration encore tout en carton, mais bien plus parce qu’ici et là, Ga Ram reconnaissait quelques meubles et autres bibelots qui occupaient l’ancien logement. Prit à sa contemplation, il écoutait d’une oreille distraite, tout en suivant la jeune femme jusqu’au séjour. Là, après avoir observé la pièce encore un peu vide, il avait reporté toute son attention sur la brigadière. Son regard était remonté le long d’un avant-bras meurtri, avant qu’il ne s’enquît de ses autres blessures. Soo Mee confirma en silence, avant de relever son haut pour dévoiler quelques coupures au niveau des hanches et des flancs. Fronçant un peu les sourcils, il était néanmoins resté silencieux tout en portant une oreille attentive aux mots de la brigadière. Heureusement, les blessures ne semblaient pas trop sévères. Ou tout du moins, elles avaient été traitées rapidement et avec soin. Quand une main vint se poser sur sa joue, il finit par relever les yeux. « Je sais bien. » répondit-il simplement. Elle était brigadière et avait droit en tant que telle à un certain entraînement physique. Mais elle ne pouvait pas empêcher Ga Ram de se faire un peu de soucis, même si la casse était limitée.

Il la suivit ensuite jusqu’au canapé, venant s’asseoir à ses côtés. Soo Mee avait rapidement rompu le silence. Par où commencer ? Vaste question. Ga Ram soupira, tout en réfléchissant. Pour l’heure, il ne pouvait rien avancer par rapport à Noah. Il avait juré vengeance et comptait bien s’y tenir. Mais pour que les choses puissent se dérouler convenablement, il avait intérêt à longuement réfléchir et établir un plan solide, sans faille. « Je sais pas. » répondit-il, avant de préciser : « Pour Noah. Je peux pas t’aider dans l’immédiat. Ça va paraître louche, il va falloir attendre un peu que de temps passe. » Il se laissa tomber en arrière, faisant basculer sa tête en arrière, au-dessus du dossier du canapé. Yeux clos, une main se hissa sur ses paupières. Il avait besoin de réfléchir à tête reposée. Si son collègue avait tenu de tels propos à Soo Mee, c’est qu’il se doutait qu’il y avait encore anguille sous roche. « Va falloir qu’on soit discrets. Noah doit se douter qu’il y a encore un truc entre nous, faut absolument qu’on fasse en sorte de casser ces soupçons. » Il se redressa, secoua la tête. Les choses s’annonçaient compliquées, dans tous les cas. Tentant de réfléchir encore un peu, il massa l’arrête de son nez, avant qu’il ne se retourne vers la brigadière. Il lui adressa un maigre sourire, avant de lui demander son avis : « T’en penses quoi ? Comment on pourrait faire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 142
▼ Points : 2
▼ Age : 77
▼ Date d'inscription : 01/03/2015
avatar
Baek Soo Mee
COMMANDANT
MessageSujet: Re: soomee ★ the golden age is over   Mer 8 Avr - 2:18

THE GOLDEN AGE IS OVER  ★ FEAT. GA RAM

Pourquoi avait-elle aussitôt donné l'autorisation d'entrée à Garam à son gardien dans son nouvel immeuble ? Elle qui s'était jurée de ne jamais refaire entrer un terroriste chez elle, mais comme on dit, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Rien qu'en acceptant qu'il vienne lui parler de nouveau, elle avait balayé leur passé commun. Autant faire table rase, même si cela ne pourrait jamais être oublié, elle pouvait commencer à pardonner un minimum pour ne pas gâcher ce qu'il y avait de réel entre eux. Néanmoins, il allait quand même falloir un peu de temps pour qu'elle retrouve pleinement confiance en lui. Et leurs activités communes et à l’opposée n'allaient sans doute pas aider.

Rentrer dans son nouvel appartement était encore un peu étrange, elle n'avait pas pris ses marques encore. Tout était disposé comme avant et beaucoup de choses étaient encore dans les cartons. Dès fois elle avait envie de tout jeter et tout recommencer. Après avoir tiré sur Garam il y a deux mois, elle avait envoyé à terre une bonne partie de son appartement, rongée par la colère, la tristesse et la déception. Donc elle avait nettement moins d'affaire qu'avant, mais bon, il fallait juste qu'elle trouve le temps de tout racheter. Emmenant le jeune homme jusqu'au salon, elle le laissa la parcourir des yeux, scrutant la moindre de ses blessures. Soo Mee souleva légèrement son t-shirt pour lui montrer le reste de ses blessures qui restaient quand même assez superficielles avant de poser une main sur sa joue pour qu'il la regarde, tentant de le rassurer. Il savait comment elle était, il connaissait son métier aussi, après tout, elle luttait contre ce qu'il représentait. Le terrorisme. Soupirant doucement, elle alla s'asseoir sur le canapé, rapidement rejointe. « Tu veux que je te dise un secret ? Quoi que tu as bien du le remarquer après tout ce temps, mais … je ne suis pas vraiment faite pour le combat au corps à corps. Si Noah avait voulu me tuer, il n'aurait eu aucun mal à le faire. Ça doit bien faire … depuis mon entrée à la brigade que je n'ai pas assisté à un seul entraînement. » dit-elle en souriant légèrement avant de lancer les deux sujets un peu fâcheux, Noah et leur couple.

C'est Noah qui fut mis sur le tapis en premier et en effet c'était un sujet à régler, dangereux. L'écoutant, elle hocha la tête, il avait raison. Il ne fallait pas qu'ils se mettent en périls tous les deux. « Tu as raison, j'ai un peu cerné son caractère et je pense qu'il n'hésiterait pas un instant à te faire tomber, même sans preuves véritables hein ? Juste pour le plaisir de voir souffrir autour de lui... » Il était complètement fou, ça l'avait vraiment effrayé de voir une personne aussi dérangée que lui dans la nature. Elle se sentait idiote de lui avoir dit que Garam l'aimait et que c'était pour cette raison qu'il avait loupé sa mission. Elle avait dit ça juste pour l'énerver, parce qu'il n'avait pas l'air de comprendre ce qu'était l'amour. Alors maintenant comment faire en sorte qu'il puisse penser qu'il n'y a plus rien entre eux ? La brigadière observa le terroriste qui s'était tourné vers elle, avide d'une idée qu'elle aurait pu avoir. « J'ai peut-être quelque chose. Mais ça risque d'être assez dur … il va vraiment falloir qu'on arrive à faire la part des choses. Entre ce qui se passe ici et à l'extérieur. On a qu'à lui montrer qu'on se déteste, tout simplement. Qu'on veut voir l'autre tomber. Après tout ça paraît presque évident avec ce qu'il s'est passé … Je devrais avoir envie de te mettre derrière les barreaux et toi de me voir tomber après que ta mission ait échoué, ça paraît logique. Si on s'y prend bien, il devrait tomber dans le panneau. » souffla-t-elle. Mais psychologiquement ça allait être dur. Devoir faire semblant de haïr la personne que l'on aimait, que l'on veut embrasser chaque soir avant de dormir entre ses bras pour se sentir en sécurité. Soupirant, elle s'adossa au canapé, regardant droit devant elle. « Tu te sens capable d'être horrible avec moi en public ? Du moins, devant les autres terroristes, car si on suit la logique, il vaut mieux éviter que tu te retrouve en face de moi. » rajouta-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 493
▼ Points : 0
▼ Date d'inscription : 01/03/2015
avatar
MessageSujet: Re: soomee ★ the golden age is over   Jeu 9 Avr - 1:14

THE GOLDEN AGE IS OVER ★ FEAT. SOO MEE

Tous deux installés sur le canapé, Soo Mee vient faire une confidence. Elle avait beau être brigadière et être en tant que telle supposée suivre un entraînement draconien, elle en avait toujours fait fi. Cette annonce fit pincer les lèvres à Ga Ram. Il la connaissait, et son corps n’avait à priori pas de grand secret pour lui… Mais il était tout de même étonné de découvrir que la jeune femme ait pu se montrer aussi laxiste en la matière. Elle n’avait pas grande force et s’il l’avait souhaité, Noah aurait facilement pu en finir avec elle. Le terroriste en avait certainement décidé autrement, jugeant la situation plus intéressante en tant que telle. Quoi qu’il en soit, cette situation ne pouvait que mettre la puce à l’oreille du nord-Coréen, même s’il n’était lui-même pas en bonne place pour juger un quelconque manque d’activité physique autre que celle entre des draps. « Va falloir arranger ça. » souffla-t-il en guide de sermon, tout en venant ébouriffer doucement les cheveux de sa voisine.

La conversation vogua à d’autres considérations plus importantes à l’heure actuelle, et ce fut le sujet fâcheux de son collègue qui fut le premier à être mit sur le tapis. Ga Ram lui expliqua que pour l’heure, il ne pouvait pas grand-chose pour aider la brigadière à passer ce terroriste derrière les barreaux. Soo Mee l’avait bien compris. Il acquiesça. « Exactement. Je ne sais pas trop pourquoi… Mais quoi qu’il en soit, il va d’abord falloir que j’attendre qu’il s’incrimine de lui-même pour pouvoir t’aider. » Son regard se détacha de la jeune femme, pour se poser devant lui, sur le mur d’en face. Noah n’était pas stupide. Il était prudent et savait faire jouer les choses en sa faveur, surtout quand il était question d’atteindre les autres. « Quitte à ce que je doive l’y aider. » ajouta-t-il dans un souffle, plus pour lui-même qu’autre chose. A ces mots, une extrémité de ses lèvres pincées s’était élevée. Pas tant par sadisme – Ga Ram ne donnait pas dans ces délires-là, mais par une soudaine envie de vengeance. Il ne savait pas encore ce qu’il allait faire pour ce faire, mais il savait qu’il finirait par trouver, quitte à attendre encore un bon moment.

Ga Ram laissa entendre qu’ils allaient devoir être discrets, sans plus en dire. Il avait beau s’enquérir de l’avis de Soo Mee, il ne pouvait s’empêcher d’appréhender sa réponse. Et si elle suggérait qu’ils s’arrêtent là, que cette histoire ne pourrait que mal se finir ? Le temps qu’elle ne réponde, les pires éventualités eurent le temps de lui traverser l’esprit, avant qu’il ne revienne à la réalité, quand la voix de la brigadière résonna à nouveau dans la pièce. Faire la part des choses, faire semblant. Regard délaissé de sa compagne le temps qu’elle ne lui explique tout ceci, Ga Ram finit par relever les yeux vers elle. Il opina en silence, restant muet quelques secondes. Il semblait qu’ils n’avaient pas d’autres choix que celui-ci, s’ils tenaient à rester tous deux dans une situation à peu près viable, professionnellement parlant. « Je vois. » dit-il avant de déglutir. « Que tu veuilles me voir derrière les barreaux est le plus plausible, oui. De mon côté… Je sais pas. » La situation était un peu plus compliquée. Certes, il avait toutes les raisons du monde de vouloir se venger de son échec suite à sa mission, officiellement. Officieusement, les choses étaient plus complexes, dans le sens où Noah devait se douter qu’il entretenait encore des sentiments pour la brigadière. « Je crois qu’il va surtout falloir que je joue la carte du « j’ai choisi Kérés plutôt qu’elle ». » ajouta-t-il. Ça, c’était nettement plus facile à défendre, selon lui.

La jeune femme vient à son tour basculer contre le dosseret, regard droit devant elle. Ga Ram garda le sien posé sur son visage, attendant qu’elle n’annonce la suite. Quand le verdict tomba, il soupira et déglutit à nouveau, portant à son tour son regard devant lui. « Je crois que j’ai pas le choix. » En somme, oui, il y serait prêt, même si ça allait être difficile. « Et toi ? » s’enquît-il, l’observant du coin de l’œil. Elle aussi allait devoir y être préparée. Mais étrangement… Toute confiance ait il put avoir en elle et la connaissant telle qu’il la savait, douce et peu violente, il n’en doutait pas un instant. Puisque quelque part, il restait convaincu qu’elle avait peut-être encore quelques comptes à lui rendre, en tant qu’ennemi officiel. Se retournant complétement vers elle, il en vint à aborder l’autre grand sujet : « Et nous, du coup ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 142
▼ Points : 2
▼ Age : 77
▼ Date d'inscription : 01/03/2015
avatar
Baek Soo Mee
COMMANDANT
MessageSujet: Re: soomee ★ the golden age is over   Dim 12 Avr - 3:27

THE GOLDEN AGE IS OVER  ★ FEAT. GA RAM

C'était sans doute un des secrets les mieux gardés, elle n'en avait jamais parlé à personne. Si jamais elle l'avait confié à son collègue, Sang Hyeon, pour sûr qu'il l'aurait traîné par la peau des fesses jusque dans la salle d'entraînement et ce jusqu'à ce qu'elle ait atteint un niveau acceptable pour sa condition. Elle l'avait toujours su, voilà pourquoi elle évitait les confrontations au corps à corps, voilà pourquoi sa spécialisation ne nécessite par essentiellement d'aller sur le terrain. Elle s'était entraîné au tir et elle ne jurait que par son arme désormais. Mais sa récente entrevue non-désirée avec Noah avait fini par lui faire entendre raison, il allait falloir qu'elle arrange ça. Le terroriste n'était pas bien musclé, mais elle avait eu beaucoup de mal à le maîtriser, la rage et un moment d'inattention de la part du garçon lui avaient donné assez de force pour le maintenir quelques minutes, mais il avait repris rapidement l'avantage. Elle savait très bien que face à un autre terroriste, elle n'aurait eu aucune chance, surtout s'il avait décidé de l'abattre. Soupirant elle hocha la tête avant de sourire légèrement. « Tu peux parler, je t'ai déjà vu sans t-shirt. » souffla-t-elle, moue aux lèvres, tentant de se recoiffer de quelques gestes de la main.

Mais trêves de plaisanteries, c'est de Noah qu'ils devaient parler principalement. Il fallait qu'ils trouvent un moyen que le terroriste arrête de s'intéresser à eux, qu'il pense que tout était vraiment fini entre eux, même si elle lui avait affirmé le contraire juste pour l'agacer. Ce garçon était complètement dérangé, cela n'allait pas être une partie de plaisir, mais sa place était derrière les barreaux et la brigadière ferait tout pour qu'il y soit rapidement. En tout cas Garam semblait prêt à se salir les mains pour qu'une erreur fasse déchoir Noah. « Fais attention à ce que tu vas faire, il n'a pas l'air d'avoir peur de tomber s'il réussit à faire tomber ses victimes par la même occasion. Je ne pourrais pas couvrir tout et n'importe quoi. » Tous les deux avaient l'air de ne désirer qu'une chose en tout cas, quelque chose qui grondait de plus en plus fort, du moins chez elle, elle la sentait grandissante : la vengeance. Et à vrai dire ça l'effrayait, mais elle préféra ne pas en parler au jeune homme. Elle restait déterminée.

Repenser aux derniers mois ne la rendaient plus aussi triste, peut-être encore un peu de colère, mais elle avait encore besoin de temps, sans aucun doute. Néanmoins, elle ne voulait pas abandonner complètement sa relation avec Garam et lui non plus apparemment. Tâcher d'être discret était primordiale, mais comment ? De quelle façon effacer l'idée chez les terroristes qu'ils puissent encore ressentir quoi que ce soit pour l'autre ? Elle n'avait pas d'appréhension du côté de la brigade, personne ne savait à propos du rôle que le terroriste avait joué dans un attentat dans un centre commercial et son implication générale dans Kérés. Soo Mee eut une idée, faire semblant, jouer un rôle devant les autres. Elle n'allait devoir exprimer que des sentiments négatifs pour lui si jamais il réapparaissait devant elle, de la haine et une envie féroce de le voir sous les barreaux. De son côté à lui, il semblait plutôt réticent à jouer de la même façon. La jeune femme le laissa réfléchir à une idée, non sans répondre. « Plausible en effet. » souffla-t-elle, ne sachant même pas si elle y pensait réellement encore. Non, ça lui ferait trop mal de faire ça. Finalement il partagea la technique dont il allait user, ce qui lui semblait plus crédible en effet. Hochant la tête,  elle rajouta. « Ça sera sans doute plus facile pour toi en effet. Au fait, à part Noah, tu pense qu'il y a d'autres personnes dans tes rangs qui pourraient se douter de quelque chose ? »

S'installant un peu mieux contre le dosseret du canapé, la jeune femme posa son regard sur le mur en face. Jouer la comédie allait être compliqué, étaient-ils seulement prêt ? Mais en effet, Garam avait raison, ils n'avaient pas le choix s'ils voulaient être ensemble. « Évite au maximum de te retrouver devant moi, je n'aurais sans doute pas de mal à exprimer ma colère ou du dégoût, mais j'aurais peur de trop en dire en fait. Je ne veux pas te blesser au passage. » murmura-t-elle en tournant la tête pour le regarder. Même si elle en avait bien le droit vu ce qu'il lui avait fait. Mais elle ne voulait pas revenir dessus. Du moins pas pour l'instant. Pour l'instant, ils avaient un « nous » à reconstruire tout doucement. « Je pense qu'avant tout, qu'avant de penser en tant que nous … qu'il faudrait mettre les choses à plat. Pour éviter de blesser l'autre quand on sera à l'extérieur. Que ça n'explose pas une fois qu'on ne sera que tous les deux. » Elle hésita quelques secondes avant de reprendre. « Je pense qu'il faut qu'on parle de la dernière fois, qu'il faut qu'on se dise ce que l'on ressent actuellement. Qu'on soit honnêtes. Une relation ne peut pas marcher dans le mensonge Garam. » lui dit-elle en le regardant droit dans les yeux. Inspirant un coup, elle se lança. « Je t'aime, je t'aime sincèrement. Je n'ai jamais pu effacer ça. Mais tu te doute qu'il n'y a pas que ça. Et j'imagine que pour toi non plus. » Après tout, elle avait tout brisé de son côté à lui aussi. Et elle lui avait tiré dessus. Son regard se posa sur sa main qu'elle avait blessé.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 493
▼ Points : 0
▼ Date d'inscription : 01/03/2015
avatar
MessageSujet: Re: soomee ★ the golden age is over   Lun 13 Avr - 2:46

THE GOLDEN AGE IS OVER ★ FEAT. SOO MEE

Ga Ram n’était effectivement pas des mieux placés pour juger d’un quelconque manque de force physique. Une petite grimace fut faite quand Soo Mee y fit référence. Il avait toujours une fierté masculine à défendre… Et même s’il ne dirait pas ces choses à haute voix pour ne pas froisser la jeune femme, il songea qu’il pouvait toujours se vanter d’avoir davantage de force qu’elle ! Le sujet étant rapidement conclu, ils allèrent tous deux se poser sur le canapé.

La conversation se fit rapidement sérieuse. Echangeant quelques mots au sujet du collègue du terroriste, ils en vinrent à souligner que la chute de Noah devrait encore attendre quelques temps. S’atteler dès maintenant à la tâche serait plus périlleux qu’autre chose. Or, le nord-Coréen était pour l’instant plus d’avis à se faire discret pour à nouveau entrer dans les grâces de ses semblables. L’échec de sa mission avait eu davantage de répercutions qu’il ne l’aurait imaginé, au même titre que les bruits courant sur les lèvres des terroristes. Mais viendrait un moment donné où l’opportunité de se venger de l’indésirable se présenterait, il en était certain. Soo Mee le mit néanmoins en garde, ajoutant qu’elle ne pourrait pas couvrir n’importe quel acte. Le regard toujours suspendu devant lui, Ga Ram acquiesça : « T’en fais pas. Je ne me laisserai pas avoir une seconde fois. »

Le sujet fut élargi à la conduite qu’ils devraient adopter en public. Il était évident qu’ils ne pourraient pas faire comme naguère. Et si Ga Ram tentait de convaincre Tao qu’il s’était de lui-même relancé dans une mission d’infiltration… Non, ce n’était pas plausible. Le plus simple restait donc d’opter pour un rôle d’ennemi public, ni plus, ni moins. Les choses seraient compliquées, à n’en point douter… Et certainement davantage pour la brigadière, qui avait des revendications bien plus fortes et solides que le terroriste. Pas qu’il ne croyait pas en la cause qu’il desservait… Mais Soo Mee semblait bien plus impliquée dans ce combat, entretenant une haine farouche envers les membres de Kérés. Quoi qu’il en soit, Ga Ram annonça ses attentions. Clamer haut et fort qu’il avait choisi de rester fidèle à la cause des terroristes, tout bonnement. Ce qui n’était pas faux… A dire vrai, il commençait à réaliser que se plier aux ordres était probablement la chose la plus sage à faire. Certes par conviction, d’une part, mais aussi et surtout parce qu’il réalisait que s’il venait à déserter, ses jours seraient rapidement comptés. Sortant quelques instants de ces pensées, Ga Ram répondit à la nouvelle question posée par la brigadière : « Tous sont au courant de mon échec. » remarqua-t-il, malgré tout un peu amer. « Et si certains peuvent savoir que j’en suis sorti heurté, personne n’en sait autant que Noah. Au pire, je pourrai toujours prétendre autre chose devant eux. » Il mentait à moitié. Min Guk aussi était dans la confidence. Mais ça, il ne le dirait pas.

A la question posée, Soo Mee répondit qu’il valait mieux éviter qu’il se retrouve face à elle à l’extérieur. Le nord-Coréen acquiesça, mais… Quelque chose lui mit la puce à l’oreille. Elle avait peur de trop en dire, de trop en faire sous le coup de la colère. « T’en fais pas pour ça. Ça serait… Normal que tu t’énerves. » C’était un peu maladroit, mais elle verrait certainement où il voulait en venir. Il l’observa en silence. : « Tu as conscience qu’on risque d’avoir de gros conflits d’intérêts ? » demanda-t-il, cherchant à intercepter une quelconque réaction. Il savait que Soo Mee n’était pas idiote, et qu’elle avait proposé ce plan en pleine connaissance de cause. Mais Ga Ram cherchait juste à être certain.

Amorçant la question du « nous », Ga Ram laissa la parole à la jeune femme, ne sachant pas trop lui-même par quel côté aborder le sujet. Regard toujours rivé sur elle, il écouta, silencieux. Ils devaient faire table rase et parler de cette dernière fois. Il opina, non sans lâcher un soupir. « Je sais. » souffla-t-il à cette histoire de mensonge. Il pivota quelques peu, repliant une jambe sur le canapé, pour faire face à la brigadière. « Il y aura plus de mensonge sur nous, ni de cachoterie. » assura-t-il. Sur le reste, il ne pouvait évidemment pas se prononcer. La laissant poursuivre, il acquiesça à sa déclaration : « Moi aussi. » Pour le reste… Il resta silencieux un instant, haussa les épaules. « Qu’est-ce que tu veux que je te dise… » Bien sûr, il parlait pour son cas à lui. Il n’allait pas s’avancer sur son ressenti à elle alors qu’il avait déjà tant de mal à dépeindre ce qu’il avait ressenti au moment de cette rupture. Il tenta néanmoins de faire un effort. « Je sais pas ce qui aurait été le mieux. Que les choses se soient passées comme elles se sont déroulées, ou que je sois arrivé à me faire la malle. J’imagine qu’il fallait que ça arrive, à un moment ou à un autre. » Ils n’auraient pas pu passer au travers. « Mais dans les deux cas, j’aurais eu du mal à renoncer à tout ça. » admit-il. La preuve en était cet instant même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 142
▼ Points : 2
▼ Age : 77
▼ Date d'inscription : 01/03/2015
avatar
Baek Soo Mee
COMMANDANT
MessageSujet: Re: soomee ★ the golden age is over   Mar 14 Avr - 0:27

THE GOLDEN AGE IS OVER  ★ FEAT. GA RAM

Est-ce que tous les moyens étaient bons pour arriver à mettre Noah hors d'état de nuire ? Elle le pensait largement et il semblerait que Garam était du même avis qu'elle, sauf qu'il n'était pas du genre à foncer dans le tas, préférant que les choses se tassent avant pour éviter toutes suspicions. Elle était d'accord, mais si elle avait l'occasion de le chopper avant que le jeune homme ne se venge, elle le ferait. En tout cas, elle ne savait pas comment il allait procéder une fois qu'il aurait la possibilité de faire tomber son collègue, mais même avec son grade – et surtout à cause de ça – elle ne pourrait pas tout couvrir. La brigadière lui avait déjà fait clairement comprendre que sa carrière était ce qu'il y avait de plus important pour elle, depuis le début. Elle l'avait déjà compromise une fois pour sauver sa peau au passage, mais elle ne se risquerait pas à le faire une seconde fois.

Mais le plus dur restait à venir, comment se comporter face à face quand ils seront à la vue de tous. De son côté, elle n'avait pas trop de soucis, personne ne connaissait Garam et n'avait su le lien qui les unissait pendant plusieurs mois. Du sien par contre, cela s'annonçait plus complexe vu qu'il semblerait que tous les terroristes avaient l'air plus ou moins au courant de chaque mission et de sa tournure finale. Après tout, malgré tout ça, elle ne connaissait rien de l'organisation de Kérés et elle était certaine que le jeune homme ne répondrait pas si elle lui posait la question, donc elle ne prit pas la peine de le faire, elle ne voulait pas créer de nouvelles tensions. Se retrouver à aimer quelqu'un du camp adversaire, triste ironie du sort pour elle qui a toujours lutté de toutes ces forces contre les terroristes. Garam savait à quel point elle était impliqué, il serait simple pour elle de rester dans une attitude haineuse envers tous et principalement envers lui. Du côté du garçon, renforcer son allégeance envers l'organisation terroriste semblait le plus plausible et le plus simple. Et pour assurer encore plus leurs arrières, elle lui demanda si d'autres terroristes pourraient être au courant de toute cette histoire. Tous. Bien. Bon au moins Noah semblait être le seul à en savoir autant. « Le plus coriace j'ai l'impression. J'aurais préféré en faire tomber une dizaine moins fous et imprévisibles que lui. »

S'il y avait bien quelque chose qui l'angoissait un peu, c'était qu'elle en dise trop. Face à face, il faudra jouer le jeu, d'ennemis jurés. Et dans un sens, elle avait tellement de haine à cracher, peut-être trop car elle n'était pas encore totalement remise de ce qu'il avait fait, mais elle ne voulait pas tout gâcher. Vraiment pas. C'était normal qu'elle s'énerve, un léger sourire étira ses lèvres en l'entendant dire ça. Au moins il en avait conscience. Pivotant vers lui, la jeune femme s'assit en tailleur sur le canapé. En effet, les conflits d'intérêts semblaient inévitables. Comment les éviter alors qu'ils sont dans des camps radicalement opposés ? « Bien sûr que je le sais. C'est pour ça que j'ai quelque chose à te proposer pour que cela ne nuise pas … ou du moins que cela interfère au minimum dans notre relation. Quand on sera que tous les deux, quoi qu'il se passe à l'extérieur, un... attentat par exemple, on ne se dit rien. Le boulot reste au boulot et je pense que ça sera mieux ainsi. Je n'apporterais plus rien du travail, je ne te demanderais jamais rien sur ce que tu fais pour Kérés, je ne mentionnerais plus aucune enquête devant toi et on ne se pose pas de questions à propos de nos activités respectives. Tu en dis quoi ? » Elle savait qu'elle aurait du mal, surtout en cas d'attentat, mais c'était sans doute la meilleure chose à faire pour que leur relation reste plus ou moins équilibrée.

Finalement Soo Mee se lança la première au sujet de leur relation, d'eux. Et elle était claire et nette sur une chose, plus de mensonges. Cela ne marchera pas si la base de leur histoire est devenue soutenue par un mensonge. Plus jamais. Il sembla d'accord sur ce point. Un sourire aux lèvres, elle lui prit doucement la main, celle qu'elle avait blessé et la serra doucement entre les siennes. La jeune femme ne lui cacha pas les sentiments sincères qu'elle avait encore pour lui et lui non plus d'ailleurs. Maintenant le plus difficile allait devoir être abordé. Il n'y avait pas que de l'amour. Surtout pas vu leur passé commun. Pendant quelques secondes, elle crut qu'il allait se défiler de nouveau, refusant d'en parler, mais il se reprit. Elle le laissa parler avant de reprendre doucement à sa suite. « Je ne sais pas non plus, mais ce qui est fait est fait. J'étais sincère la dernière fois, j'ai préféré que tout soit découvert maintenant que plus tard, si on avait déjà commencé à former une vie de famille. Je l'aurais beaucoup moins supporté je pense, que le mensonge soit allé aussi loin. » souffla-t-elle. Elle inspira de nouveau un bon coup avant de reprendre. « Je te mentirais si je te disais que je ne t'en veux plus, que j'ai tout oublié. J'ai même songé à prendre les devants et à me venger, même si cela m'aurait fait tomber par la même occasion, mais j'ai réfléchis … Et je me suis demandée si je me sentirais mieux après t'avoir fait tomber … et cela n'aurait pas été le cas. Car j'aurais été sans doute désespérée de t'avoir perdu réellement. » Levant les yeux vers lui, elle plongea son regard dans le sien. « Je te fais suffisamment confiance pour te montrer où j'habite et t'autoriser à venir, mais pas encore assez pour te confier ma vie s'il le fallait. » C'était peut-être triste, mais la confiance se méritait et il l'avait clairement trahis une première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 493
▼ Points : 0
▼ Date d'inscription : 01/03/2015
avatar
MessageSujet: Re: soomee ★ the golden age is over   Mer 15 Avr - 0:14

THE GOLDEN AGE IS OVER ★ FEAT. SOO MEE

Soo Mee n’avait pas entièrement tord quand elle assurait que son collègue était le plus coriace. Ou tout du moins, Ga Ram n’aurait su la contredire. Il connaissait de vue la plupart des terroristes occupant les rangs de Kérés… Mais n’était proche que de peu d’entre eux. Et il se doutait que d’autres terroristes allumés n’avaient probablement rien à envier à la folie de Noah. En revanche, pour avoir été confronté à lui comme il l’avait été – et comme il le serait encore, le nord-Coréen admettait pleinement que son collègue n’était sûrement pas le plus mal loti en matière de démence.

Quelques instants plus tard, Ga Ram vint assurer qu’il serait légitime que Soo Mee s’énerve. Il ne lui demandait pas de se retenir. Et à la réflexion, il se doutait qu’à un moment donné, elle n’en serait plus capable. Il vint rapidement s’enquérir de la conscience de la jeune femme, quand elle proposa de scinder en deux leur vie personnelle et professionnelle. Viendrait forcément un moment où ils seraient confrontés sur le terrain, étant tout deux obligés de s’y rendre à un moment où à un autre. Evidemment, elle en avait conscience. Aussi vint-elle lui proposer de ne plus se toucher aucun mot au sujet de leurs vies extérieures. Ce qui se passait à la brigade ou à Kérés d’un côté, leur vie commune de l’autre. Les choses étaient claires, et ça semblait sûrement encore la meilleure chose à faire pour que les choses aient une chance de fonctionner. Le jeune homme acquiesça. « Entendu. » Il n’était pas certain que les choses puissent rester aussi calmes au long terme, mais soit. Ils n’avaient guère d’autres choix, et le jeu en valait la chandelle

Soo Mee vint saisir une de ses mains quand Ga Ram assura qu’il était prêt à ne plus dire de mensonges. Il poursuivit sur sa lancée, avant que la brigadière ne reprenne à son tour la parole. Elle lui rappela les mots qu’elle lui avait dit lors de cette confrontation ; mieux valait qu’elle découvre le pot aux roses à cet instant-là, plutôt que des années plus tard. Sûrement avait-elle raison. Enfin… Il n’avait pas tellement à porter de jugement sur l’avis qu’elle défendait : car de eux deux, c’était indubitablement elle qui avait le plus souffert de cette découverte. Elle continua en disant qu’elle lui en voulait toujours. Ga Ram serra les lèvres. Il s’en doutait. C’était sûrement le genre de trahison qui ne s’effaçait pas d’un simple revers de main, et ce même si Soo Mee semblait prompte à continuer un moment à ses côtés. Elle avait aussi songé à se venger, avant de se résigner. Une vengeance ne l’aurait menée à rien, sinon plus bas. Le nord-Coréen avait détourné les yeux à ces mots, un peu perdu dans ses pensées. Quand elle leva les yeux à lui, son regard revint pourtant se porter sur elle. Elle lui accordait une nouvelle chance. La table n’était pas complétement rase, mais… Il n’allait pas manquer de saisir cette opportunité. Il opina. « Je comprends. » Et même si c’était probablement un peu idiot ou à côté de la plaque, il ajouta, avec un sourire maigre : « Merci. » Ses doigts se resserrèrent sur la main de la brigadière, avant qu’il ne l’attire à lui. Un bras passé autour de ses épaules, il la serra contre lui, déposant au passage un baiser sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: soomee ★ the golden age is over   

Revenir en haut Aller en bas
 

soomee ★ the golden age is over

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Golden Demon: Games Day
» Projet Golden Demon Allemand
» Cinquième édition du Golden Month of Hobby
» Trash To Cash II : A Golden Night
» BlackBeard - The Golden Age of Piracy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  ::  :: En ville ~ En guerre :: Hongdae :: Résidences :: Appartement spacieux de Baek Soo Mee-