AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez
 

 Anger , rage, violence ★ Dong Wook

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▼ Messages : 37
▼ Points : 1
▼ Date d'inscription : 25/03/2015
Byeol Cho Hee
MessageSujet: Anger , rage, violence ★ Dong Wook   Anger , rage, violence ★ Dong Wook EmptyVen 27 Mar - 23:50

ANGER, RAGE, VIOLENCE ★ FEAT. DONG WOOK

tenue + Cho Hee était calée depuis déjà une bonne heure et demi devant son film, Sin City. C'était intéressant en soit, d'ailleurs ça lui avait donné une idée pour un thème quand elle danserait ce soir. Le look cow-boy était assez sympa. Rejetant ses cheveux en arrière, elle jeta un coup d'oeil à son portable. Son patron l'avait interpellé hier soir, elle avait cru qu'il allait encore lui demander d'être plus souriante, mais non, il semblerait qu'un de ses clients importants venaient ce soir et elle devait donc faire un effort. Les sourires il s'en fichait présentement, il la voulait plus sensuelle, plus chaude en somme, elle devait se montrer encore plus désireuse du regard des hommes. Un peu de jeu de séduction et ça allait passer tout seul qu'il lui avait dit. Elle avait l'impression qu'il l'aimait bien. Cela faisait un an et demi qu'elle bossait dans ce club et malgré le sale caractère qu'elle montrait, il ne l'avait jamais puni d'une quelconque façon. Chanceuse. Sauf que Cho Hee avait bien remarqué ses regards sur elle, elle ne connaissait pas sa position dans la mafia, s'il gérait le club c'est qu'il devait être haut placé, mais elle s'en fichait bien de lui plaisir. Peut-être que cela lui apporterait des ennuis ? Et alors, peut-être que cela lui permettra de parvenir à ses fins.

Néanmoins elle se décida à bouger de chez elle, elle ne craignait pas la punition. Mais être virée serait dérangeant par contre. Se préparant rapidement, elle sortie de chez elle et attrapa sa boite de cigarette dans sa poche arrière, récupérant un cylindre et son briquet avant de l'allumer. Soufflant la fumée, elle se mit à marcher en direction du club. Elle ne pensait même pas aux conséquences sur sa santé. Arrivant aux abords des quartiers assez mal-famés, elle ne ralentit pourtant pas le pas, avançant tranquillement, ignorant les sifflements ou les remarques. Il faisait déjà nuit, les rues n'étaient encombrées que par des personnes qu'il fallait mieux éviter. Elle n'était plus très loin du club. Ralentissant le pas, elle songea à un bon moyen pour satisfaire les désirs de son patron à son propos. La drogue. Elle ne voyait que ça pour être plus émotive, plus séductrice sur scène. Elle n'avait jamais ressenti le besoin de plaire, ressentir était bon pour les autres, pas pour elle. Bon, de la drogue dans un quartier pareil, ça n'allait pas être difficile à trouver. Elle n'avait pas de dealer attitré, généralement au bout d'un moment il commençait à lui demander de se faire payer en nature. Sa réponse était toujours la même, un bon coup de poing dans la figure, sans colère aucune, juste parce qu'elle en avait envie et qu'elle l'avait déjà vu faire dans plusieurs films.

Passant par une ruelle, juste avant le club, elle observa les personnes s'y trouvant. Se décidant à demander à la première personne si elle connaissait quelqu'un pouvant lui demander ce qu'elle cherchait, il lui indiqua un jeune homme au bout de la ruelle. Alors qu'elle partait, celui-ci ne semblait pas vouloir la lâcher, sauf qu'il s'adressait à un mur vivant. Sentant sa main se renfermer sur son épaule alors qu'elle avançait, elle se retourna vivement et lui donna un coup de coude dans les côtes avant de le pousser contre une benne. « Touche moi encore une fois et je te tue, connard. C'est clair ? » lança-t-elle de la façon la plus froide possible. C'est qu'elle s'était bien amélioré quand il s'agissait d'être violente, pleine de rage. Détournant le regard sans aucune compassion, elle s'avança vers le jeune homme qu'il lui avait indiqué. S'arrêtant à un mètre de lui, elle le fixa.  « On m'a dit que tu pouvais me donner ce que je cherchais. Tu as quoi ? » demanda-t-elle, le visage neutre. Il lui semblait l'avoir déjà vu, mais ses souvenirs étaient vagues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 50
▼ Points : 0
▼ Date d'inscription : 25/03/2015
Kang Dong Wook
MessageSujet: Re: Anger , rage, violence ★ Dong Wook   Anger , rage, violence ★ Dong Wook EmptyDim 29 Mar - 1:57

ANGER, RAGE, VIOLENCE ★ FEAT. CHO HEE

Dong Wook traînait depuis une bonne demie heure dans cette ruelle coincée entre un club et une vieille bâtisse abandonnée. L’endroit était peu fréquenté. En général, quiconque s’immisçait dans cette ruelle le faisait dans un but bien précis, en connaissance de cause. Dong Wook n’avait que rarement vu des gens traîner dans le coin par curiosité, sous prétexte de vouloir découvrir davantage le quartier. En même temps, qui aurait l’idée d’aller faire une balade dans une ruelle déserte, tout juste occupée de quelques poubelles et fréquentée par des junkies et autres zonards ? Et quand bien même il avait vu certains curieux se ramener dans le coin, ils repartaient souvent embarrassés, probablement gênés d’avoir vu ce qu’ils avaient vu. Soit. C’était une question d’habitude, probablement. Dong Wook, quant à lui, n’était plus surpris de voir des mecs traîner dans le coin, aux aguets du moindre nouveau venu, l’air mauvais et méfiant. Il avait sa place ici. Les débuts n’avaient pas été évidents, mais il avait fini par rouler sa bosse. Il faisait partie du décor, maintenant.

Un type s’avance vers lui. Un client habituel, un peu nerveux, vêtu d’un habituel costume bon marché un peu usé. Dong Wook n’en savait pas beaucoup à son sujet. Mais il l’imaginait bien employé dans une grande firme, faisant des coudes pour s’en sortir, sans pour autant être gratifié. Il venait le voir une fois par semaine environ. Il achetait toujours la même chose, visiblement pas désireux de découvrir d’autres plaisir. Tandis qu’un billet lui est tendu, Dong Wook fouille dans sa poche pour en tirer un petit sachet contenant de l’herbe verdâtre un peu émiettée. Le type le remercie… Mais au lieu de partir fissa comme à son habitude, celui-ci bredouille quelques mots à l’adresse du dealer. Celui-ci marmonne quelques vagues réponses, pas désireux de faire la conversation. De toute façon, son attention est attirée ailleurs. Le bruit d’un corps qui percute et tombe, à quelques mètres de là. Une voix féminine rugit, des talons martèlent le bitume. Une jeune femme s’avance vers lui. « Allez, casse-toi. » marmonne-t-il à l’adresse de son autre client, le poussant pour le chasser. L’inconnue s’arrête devant lui. La maigre lumière offerte par le lampadaire au coin de la ruelle ne lui permettait pas de bien distinguer les traits. Dong Wook sourcille un peu, croyant néanmoins reconnaître une des danseuses du club voisin. Il lui était arrivé de fréquenter l’endroit, à une ou deux occasions. Il toise un peu quand elle s’adresse à lui. « J’savais pas qu’les danseuses avaient besoin d’un truc pour remuer leur cul. » remarque-t-il, puisqu’il était malgré tout étonné. Il ne l’avait jamais vue traîner dans le coin pour venir chercher de la marchandise. Et il n’avait pas de temps à perdre à expliquer à une greluche ce qu’il avait en poche, et encore moins pour lui expliquer les effets prodigués. « C’que tu cherches ? Tu peux pas être plus claire ? » répond-il, avançant de quelques pas pour mieux observer les environs et les potentiels autres clients. Il ignore la jeune femme pendant quelques instants, une inconnue s’avançant vers lui pour lui demander un sachet de cocaïne. Billet échangé, sachet faufilé, l’échange dure à peine quelques secondes avant que la cliente ne reparte. La danseuse, elle, n’a toujours pas bougé. « Me r’garde pas comme ça, j’ai pas d’temps à perdre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 37
▼ Points : 1
▼ Date d'inscription : 25/03/2015
Byeol Cho Hee
MessageSujet: Re: Anger , rage, violence ★ Dong Wook   Anger , rage, violence ★ Dong Wook EmptyDim 29 Mar - 3:41

ANGER, RAGE, VIOLENCE ★ FEAT. DONG WOOK

C'était très rare que des personnes se méfient d'elle. Après tout, elle avait un corps assez fin, peu musclé et ce n'était pas inscrit sur son front qu'elle se laissait volontiers aller à la violence car au final elle n'avait connu que ça. C'était plus par habitude qu'elle réagissait de cette façon. Son père avait tué sa mère et vivait tranquillement dans une jolie maison avec son ancienne maîtresse. Elle avait vécu de longues heures dans la rue à 12 ans quand elle avait fugué et avait pu entrapercevoir le monde dans la rue tant redouté par des personnes convenables. Un monde peu reluisant, qui faisait peur, que l'on voulait éviter comme la peste. Sauf que ce monde-là, il avait plu à Cho Hee. Enfin plaire est un grand mot pour elle, mais le jour où elle avait voulu tenter de ressentir de nouveau des émotions, elle savait que c'était dans ce monde qu'elle devait aller. Celui qui arriverait à lui faire ressentir peut-être de la crainte, de la peur, de l'envie qui sait. Elle ne savait finalement pas trop ce qu'elle cherchait en s'y rendant, juste cette détermination à ressentir comme tout le monde.

C'est dans la drogue qu'elle se réfugia en remarquant après une soirée avec d'autres danseuses qu'elle réagissait plus émotivement sous influence. Alors elle avait commencé à se droguer plus fréquemment, surtout avant son travail, quand elle y pensait, il lui arrivait d'y aller sans rien avoir pris et de se faire remonter un peu les bretelles par son patron à la fin d'une nuit de travail pour ne pas avoir assez sourit ou séduit. Cette fois-ci, elle s'était arrêtée dans une ruelle proche du club. La coréenne ne connaissait pas les dealer du coin, généralement elle passait par les autres danseuses. Demandant à un homme, ou plutôt à un déchet à ses yeux, s'il connaissait quelqu'un pour la fournir, elle ne s'attendait pas à ce qu'il la suive et s'accroche de cette façon. Cho Hee l'envoya rapidement valser contre une benne, lui ordonnant de ne plus la toucher. Il n'était pas dans le club, personne n'avait le droit de la toucher en dehors. Elle était vraiment bonne pour exprimer une telle violence, une telle force de caractère. S'approchant du jeune homme, elle s'arrêta à un mètre de lui. Sa réponse la heurta. Non, elle n'allait pas partir en pleurant, c'était mal la connaître. Elle resta muette, alors qu'il avait déjà pris une autre cliente, bien que l'échange dura quelques secondes. Le fixant, le visage impassible, elle eut une drôle d'impression. Elle ne savait pas trop comment prendre ça. Regardant la jeune femme partir, la coréenne s'avança et se planta juste sous son nez, collant ses deux mains contre le mur sur lequel il était adossé. Elle planta son regard droit dans le sien, tentant d'exprimer au mieux un léger agacement et un peu de colère. Elle avait du mal à doser même après toutes ces années, généralement elle n'arrivait à exprimer qu'une seule émotion à la fois. « Dit le dealer qui fréquente des clubs de strip parce que c'est le seul moyen pour lui de voir une femme à moitié nue. » Elle rapprocha son visage du sien. « Si t'as besoin d'un peu d'attention mon gars, on peut s'arranger. » Elle garda son regard ancré dans le sien quelques secondes avant de souffler. « Donne moi de l'ecstasy. » dit-elle froidement avant de se reculer, le toisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 50
▼ Points : 0
▼ Date d'inscription : 25/03/2015
Kang Dong Wook
MessageSujet: Re: Anger , rage, violence ★ Dong Wook   Anger , rage, violence ★ Dong Wook EmptyDim 29 Mar - 22:47

ANGER, RAGE, VIOLENCE ★ FEAT. CHO HEE

Des gens paumés, Dong Wook en avait déjà rencontré. Des types qui venaient ici, les pas guidés par une curiosité un peu malsaine ou par simple désespoir. Ils cherchaient quelque chose. Rien pour se rattraper. Au contraire. Ils étaient plutôt en quête d’une chute plus douce, d’une escapade loin de la routine et des ennuis. Une bulle à part. Le jeune homme ne portait pas de jugement là-dessus. Lui, il faisait son boulot, sans jamais avoir vraiment touché aux marchandises qu’il revendait. Il était déjà bien bas et ne tenait pas particulièrement à creuser davantage.

C’était la première fois qu’il voyait la danseuse dans le coin. Et malgré la remarque qu’il lui offre, il ne trouvait pas très étonnant que les filles du milieu consomment avant leur boulot. Il avait déjà eu une cliente comme elle, avant. Pendant environ six mois, elle venait chaque semaine pour lui acheter un sachet d’amphétamines. Et de semaine en semaine, il voyait ses traits se creuser. On lui avait dit qu’elle était morte, il y a quelques semaines. Bref. Ces souvenirs sont rapidement chassés quand la fille lui offre une répartie cinglante. Dong Wook hausse un sourcil, sourire moqueur aux lèvres. « Bah, j’ai pas b’soin d’ça pour m’sentir désirable, moi. » remarque-t-il.

Plantant ses mains en poche, il jette à nouveau un coup d’œil aux alentours. Personne. Juste un type assis au sol, le regard vide, l’air un peu perdu, les mains croisées devant lui. Dong Wook en revient à sa cliente quand celle-ci lui adresse à nouveau la parole, visage approché. Nouvelle surprise. « Moyennant quelques billets, j’imagine ? J’ai pas b’soin d’une tapineuse pour ça. » répond-il.

La jeune femme finit par s’écarter. Dong Wook croise les bras, la toisant. Avec tout ça, il ne savait toujours pas ce qu’elle était venue chercher ici. Il la dévisage, jusqu’à ce qu’elle finisse par lui demander de l’ecstasy. Le dealer ne bouge pas, restant adossé au mur, mains toujours plantés en poche. Il garde le regard braqué sur la jeune femme. « T’es nouvelle dans l’milieu toi, non ? » se moque-t-il. Il n’était pas toujours aussi corrosif avec ses clients. Généralement, il se contentait d’un échange minimal avec ses clients, même quand ceux-ci étaient nouveaux et ne connaissaient pas les codes de l’endroit. « Faut qu’tu sortes ton pognon avant. Quarante-cinq mille pour cinq cachets. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 37
▼ Points : 1
▼ Date d'inscription : 25/03/2015
Byeol Cho Hee
MessageSujet: Re: Anger , rage, violence ★ Dong Wook   Anger , rage, violence ★ Dong Wook EmptySam 4 Avr - 0:19

ANGER, RAGE, VIOLENCE ★ FEAT. DONG WOOK

La drogue n'était qu'un moyen de substitution, le seul qu'elle ait pu trouvé et qui soit efficace pour qu'elle arrive à ressentir ne serait-ce que quelques bribes d'émotions. Si au début ce n'avait été que pour faire comme les autres danseuses au club, elle s'était vite rendue compte que la drogue allait devenir indispensable pour qu'elle puisse paraître normale aux yeux des autres. Le malheur d'être une sociopathe parmi toute une promotion de futurs psychologues et de professeurs qui sont des psychologues renommés. Il fallait toujours faire attention pour ne pas devenir leur futur sujet de mémoire ou même d'une expérience. Elle ne savait pas si le psychologue qui s'était occupé d'elle à la clinique, un de ceux qui l'avait pris en charge à la clinique après le pot-de-vin et qui normalement n'avait rien à voir dans l'histoire de son connard de père, avait balancé l'information aux autres professeurs. Normalement non, secret professionnel. Mais elle les sentait ces regards sur elle pendant les cours. Il attendait qu'elle craque peut-être ? Elle avait toujours sa détermination.

Fixant le dealer dont la répartie lui avait fait une drôle d'impression, elle se rapprocha de lui, le bloquant en posant chacune de ses mains contre le mur derrière elle. Ne baissant pas les yeux – problématique pour le regarder dans les yeux vu sa taille – elle n'hésita pas à répondre. Encore une autre réponse de sa part qui la frappa. Bon sang, c'était qui ce type ? Voyant qu'il regardait aux alentours, elle en profita. « Je t'impressionne autant que ça pour voir si tu peux trouver de l'aide aux alentours ? On est dans le monde de la rue, personne va venir te sauver. » dit-elle, d'un ton amère, complètement voulu. Il n'avait pas du tout l'air effrayée, mais Cho Hee ne savait pas comment l'expliquer, elle ne voulait pas qu'il ait le dernier mot. Lui faisant une proposition peu innocente, la réponse du garçon provoqua un pic de colère si soudain, si inattendu, qu'elle du retenir un tressaillement. Heureusement que son visage n'exprimait plus aucune expression de lui-même. « De toute façon, j'suis trop chère pour toi gamin. » réussit-elle à répliquer avant de lui dire ce qu'elle voulait et de reculer.

Elle ne comprenait pas. Comment avait-il réussi à faire ça ? De la colère. C'était pourtant ce qui l'habitait si souvent auparavant. C'était ce qu'elle savait le mieux exprimer faussement. On pouvait lui faire n'importe quelle remarque, jamais elle ne partira dans une véritable colère folle. Elle ne faisait que la mimer. Mais lui. Elle connaissait cette sensation, si lointaine, presque impossible. Relevant les yeux sur lui, elle le fixa. Encore une fois, il la provoqua et bizarrement elle commençait à marcher dans son jeu. Plus il parlait, plus la colère se faisait sentir de nouveau. Elle n'était pas malade. Elle ressentait. Sans drogue. Juste à cause de ce garçon qu'elle ne connaissait ni d'Eve, ni d'Adam. « Je vais pas voir les gamins dans ton genre d'habitude. » siffla-t-elle avant de se rapprocher de lui, frôlant consciemment, mais légèrement son corps contre le sien. Récupérant dans des gestes lents l'argent dans sa poche, elle le fixa droit dans les yeux avant d'avancer sa main dans la poche avant du jean du dealer, glissant les billets à l'intérieur. « Heureux ? » souffla-t-elle alors qu'elle avait rapproché son visage du sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 50
▼ Points : 0
▼ Date d'inscription : 25/03/2015
Kang Dong Wook
MessageSujet: Re: Anger , rage, violence ★ Dong Wook   Anger , rage, violence ★ Dong Wook EmptySam 4 Avr - 1:15

ANGER, RAGE, VIOLENCE ★ FEAT. CHO HEE

Des billets qui glissent, un sachet faufilé, quelques mots grommelés et un hochement de tête. Généralement, les échanges qu’avait Dong Wook avec ses clients n’étaient que succincts. Ni lui, ni les gens à qui il avait affaire n’étaient là pour faire la causette. Généralement, c’était une clause respectée. De même, il n’avait que rarement des réclamations. Peu de clients mécontents revenaient pour en découdre. Pas envie de se frotter à un réseau important, ou ni même au dealer, probablement. Le jeune homme ne se plaignait pas de cet état des faits. Il était tranquille, au moins.

De fait, il n’était généralement pas du genre à lancer des piques à ses clients. Pourtant, il avait pris cette liberté en voyant la silhouette de la danseuse s’approcher. Une envie soudaine, purement gratuite. Et il ne s’attendait pas à ce que la jeune femme réponde avec autant de mordant. Les choses devenaient intéressantes. Elle s’avance, le bloquant contre un mur. Dong Wook vérifie rapidement que les alentours sont déserts, chose qu’elle ne manque pas de remarquer. Et s’il s’apprête à sourire quand elle s’imagine pouvoir l’impressionner, la suite le fait vite déchanter. Il la foudroie du regard, non sans arborer un sourire mesquin. « J’vérifie si y’a pas d’mouchard, connasse. Faut croire que tu l’connais pas si bien, l’monde de la rue. » siffle-t-il, malgré tout vexé par la précédente remarque.

La réponse offerte par la jeune femme lui fait hausser un sourcil. Et pourtant, il ne manque pas de surenchérir là-dessus : « T’as raison, ouais. J’ai même pas les 100 wons que tu vaux. » Il toise un instant, laissant un petit « tss » filtré ses lèvres toujours arqués par l’arrogance.

En tout cas, Dong Wook devait bien admettre que cette cliente ne payait pas de mine. Elle était assez semblable aux filles de son âge, à vue de nez. Et pourtant, au bout de quelques mots échangés, il reconnaissait qu’elle dégageait quelque chose de particulier. Son regard était placide, mais laissait entrevoir une sorte de colère maîtrisée et pourtant à la fois prête à exploser. Au moins offrait-elle une répartie mordante, ce qui ne manquait pas d’intéresser le garçon… Même si immanquablement, il se sentait à la fois un peu froissé par certaines de ses remarques !

Il se moque d’elle quant à son « manque de savoir vivre dans le milieu », la danseuse répond aussitôt qu’elle n’était pas habituée à venir voir des types comme lui. Ou plus précisément, des gamins dans son genre. Dong Wook pique d’un phare à ce qualificatif. Il avait un peu l’habitude, maintenant… Mais ça l’agaçait toujours qu’on lui sorte ça, comme ça. Gamin, quoi. « Hah ouais ? Tu fais quoi alors ? Tu rampes sur l’caniveau dans l’espoir d’trouver ta dose ? C’est bien, tu r’montes le niveau, là. » commente-t-il d’un ton amer.

Elle s’est approchée, effleurant son corps. Le coin des lèvres de Dong Wook s’élève imperceptiblement, tandis que des billets sont glissés dans sa poche. D’une main, il va piocher dans une des poches arrière de son jean pour en retirer un petit sachet contenant les cinq comprimés promis. Sa paume vient se plaquer sur l’os de la hanche de la cliente, pour faufiler le paquet du bout des doigts dans une des poches de pantalon. Ce faisant, son visage s’approche à son tour, avant qu’il ne vienne furtivement poser ses lèvres au coin de celles de la jeune femme. Reculé de quelques centimètres, il souffle : « Maintenant, ouais. » Ceci étant dit, il appuie davantage sur l’os sous sa paume, pour faire reculer la danseuse de quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 37
▼ Points : 1
▼ Date d'inscription : 25/03/2015
Byeol Cho Hee
MessageSujet: Re: Anger , rage, violence ★ Dong Wook   Anger , rage, violence ★ Dong Wook EmptySam 4 Avr - 2:43

ANGER, RAGE, VIOLENCE ★ FEAT. DONG WOOK

Cho Hee n'avait pas de dealer régulier, à vrai dire, c'était les autres danseuses qui servaient de passeuse, elle n'avait acheté qu'une ou deux fois en vrais et c'était à des types différents. Il faudrait qu'elle pense à s'en trouver fixe. Au moins il saurait d'avance ce qu'elle était venue chercher et aucunement besoin d'un échange verbal. Ce garçon, elle ne le connaissait même pas, ou alors vaguement, de vue car il s'était rendu quelques fois dans le club où elle bossait. Lui aussi ne la connaissait que de vu et normalement cela aurait du s'arrêter là. Mais il avait fallu qu'il agisse comme un petit con prétentieux, se faisant sarcastique et peu enclin à aider une nouvelle tête. Très bien. Ça lui passait au dessus, mais elle savait néanmoins se faire respecter. Lancer des piques étaient aussi dans ses cordes. Au vu de ce qu'il venait de répliquer, faut croire qu'elle ne l'avait pas vraiment si impressionné que ça en fait. Par contre il a l'air en colère. Bien énerve toi, c'est quelque chose qui ne lui arrivera jamais. Enfin c'est ce qu'elle pensait.

Elle s'était déjà faite insultée, alors son connasse ne la toucha même pas. Son regard restait froid et impassible. « Tu insulte souvent les femmes quand tu te sens impuissant ? Je connais bien mieux le monde de la rue que tu ne le pense. » Elle n'avait pas besoin de se justifier, n'en ressentant pas le besoin, mais le laisser avoir le dernier mot, jamais. Il y avait quelque chose chez ce mec qui la rendait étrange. Et quand elle ressenti une bribe de colère, elle fut troublée. Troublée que ce gamin puisse lui faire ressentir une émotion aussi forte rien que par des mots. Pourquoi ? Comment ? C'était quoi sa technique pour qu'elle commence à ressentir de la colère contre lui ? Un éclat de rire faux et sec franchit ses lèvres. « 100 wons ? T'es trop généreux tiens. Pour ça tu serais même pas autorisé à me regarder. » souffla-t-elle à son oreille avant qu'elle ne recule de quelques pas.

La coréenne connaissait bien la colère pour avoir vécu avec depuis la mort de sa mère. C'est la dernière émotion qui a fini par disparaître, qu'elle a finalement réussi à contenir et à garder en elle, oubliant totalement comment l'exprimer. Finalement elle avait juste cessé d'utiliser ses émotions et ce, pendant trop longtemps, elle ne savait plus rien exprimer et on la qualifiait désormais de sociopathe. C'était réducteur. Répliquant à une de ses remarques, elle ne se gêna pas pour le nommer de gamin, après tout il faisait bien jeune. Peut-être plus qu'elle ? Ou moins, elle n'en savait rien en fait et elle s'en fichait. Elle ne portait aucun intérêt à ce qui l'entourait. Il eut l'air assez agacée par ce qualificatif en tout cas. « Oh pauvre trésor, je t'ai vexé ? Tu es blessé ? Tu veux un câlin peut-être ? » demanda-t-elle, ironique en penchant légèrement la tête sur le côté, le fixant. « Les caniveaux c'est bon pour les gamins comme toi, moi c'est des vrais  mecs que j'allais voir. » dit-elle, omettant de mentionner les autres danseuses.

S'approchant de lui, elle effleura légèrement son corps du sien avant de glisser les billets demandés dans la poche avant de son jean, gardant son regard ancré dans le sien. Ayant rapproché son visage du sien, elle sentie juste un léger mouvement au niveau de ses mains, se doutant qu'il récupérait la marchandise dans sa poche. Elle ne tressaillit pas quand il vient poser sa main contre sa hanche avant de glisser ses doigts dans la poche de son jean pour y ranger le sachet contenant ses précieux cachets, elle le laissa faire. La colère redescendait doucement en elle. Cela n'avait pas duré bien longtemps. Et elle venait de parler trop vite. Ne réagissant pas en voyant son visage se rapprocher, elle eut un léger tressaillement quand il posa ses lèvres au coin des siennes, surprise. La colère remonta tel un geyser, elle grimaça inconsciemment quand il la repoussa et elle passa outre sa main qui la repoussait. Attrapant le cou du garçon d'une seule main, elle le plaqua encore plus contre le mur avec son corps, appuyant sur la peau fine. Son autre main était contre son torse, tentant de le maintenir au mieux. La colère bouillonnait en elle, c'était si fort qu'elle ne savait plus quoi faire, ni se contrôler. Son regard était noir, elle serra les dents, n'arrivant même plus à s'exprimer tant ce qui se passait en elle était violent. Qui était ce sale gosse bordel ? Pourquoi arrivait-il à la mettre dans un état pareil ? Sentant ses bras trembler sous la pression qu'elle mettait, elle finit par inspirer et expirer avant de réussir à parler. « Je ne sais même pas ce qui me retient de te frapper. Ça va ? Tu t'es fais plaisir ? Quoi que … c'était bien une réaction de gamin, on t'as jamais appris à embrasser une femme ? T'es puceau peut-être ? Ça expliquerait tout. » souffla-t-elle, acide, la colère n'étant pas encore retombée. Elle avait l'impression d'avoir pris les cinq comprimés d'ecstasy d'un coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 50
▼ Points : 0
▼ Date d'inscription : 25/03/2015
Kang Dong Wook
MessageSujet: Re: Anger , rage, violence ★ Dong Wook   Anger , rage, violence ★ Dong Wook EmptyLun 6 Avr - 1:07

ANGER, RAGE, VIOLENCE ★ FEAT. CHO HEE

Cette fille savait comment titiller une corde sensible, à n’en point douter. Il n’était pas difficile de vexer Dong Wook, le jeune homme démarrait souvent au quart de tour. Et le plus souvent, le simple fait qu’il ouvre la bouche pour jurer comme un charretier suffisait pour dissuader les gens de poursuivre la conversation. Pas envie de tenir une conversation de sourds avec un gars un peu trop arrogant. Et personne ne cherchait à savoir pourquoi il agissait ainsi. Pas même lui. C’était quelque chose d’inné, cette brutalité. A dire vrai, Dong Wook s’accommodait bien de ce désintérêt. Lui, il voulait qu’on fasse avec son caractère, pas qu’on cherche à le changer. Du coup, toute personne avançant l’éventualité qu’il pourrait se faire aider se voyait copieusement envoyer sur les roses.

Heureusement, la quasi-inconnue n’était pas de cet acabit. Non, elle semblait bien plus prompte à surenchérir sur les propos du jeune homme, sans jamais lui laisser l’impression qu’il puisse avoir le dernier mot. Ça avait quelque chose d’amusant, qui le changeait un peu de sa routine… Même si au bout d’un moment, il y avait fort à parier que ça le gonflerait sévèrement ! Mais pas pour l’instant. Parce que pour l’heure, il refusait de battre en retraite face à une fille qu’il avait provoqué. Question de fierté. A la réplique qu’elle lui offre, il répond tout en la dévisageant, sourire toujours pendu aux lèvres : « J’vois pas où est l’insulte dans c’que j’ai dit. Connasse. » Autant appeler un chat, un chat, songe-t-il avec un brin de mauvaise foi. Quant à cette histoire du monde de la rue, il ne dit mot, se contentant de hocher la tête avec un air de « cause toujours ». Il n’y croyait pas vraiment, même si cette fille travaillait dans le monde de la nuit et venait occasionnellement acheter quelques cachets au coin d’une rue. Et elle avait beau avoir une répartie, il avait du mal à l’imaginer faire la maligne sur les boulevards mal fréquentés.

La jeune femme éclate d’un rire faux quand son vis-à-vis en vient à spéculer sur ses honoraires. La réponse sèche de la danseuse fait à nouveau hausser un sourcil à Dong Wook. A peine prétentieuse celle-là, songe-t-il, même s’il avait conscience qu’il lui avait donné les clefs pour qu’elle se le permette. Légitime défense de l’ego, ou quelque chose dans le genre. Cent wons n’était pas cher payer pour profiter du spectacle, mais il ajoute, une fois la jeune femme reculée : « T’as raison, j’suis trop généreux. J’crois qu’il faudrait plutôt qu’tu m’payes pour que j’daigne te r’garder. »

Quoi qu’il en soit, oui, il était vexé. Difficile de ne pas le montrer. Il n’aimait pas être rappelé à l’image encore très juvénile et racaille de bas étage qu’il pouvait renvoyer. A la proposition de la jeune femme, un rictus ironique arque ses lèvres, tandis qu’il garde le silence. Pour la suite, elle lui touche quelques mots de ses autres fournisseurs, tout en restant un peu évasive. Des « vrais mecs ». Il hoche la tête. « Hah ouais… Ben retourne les voir alors. Ça m’évitera d’revoir ta gueule, c’pas un mal. » ajoute-t-il. Au pire, si ces cachets n’étaient pas pour elle, un autre client les lui aurait réclamés.

Etonnement, la transaction en elle-même se fait assez calmement… Jusqu’à ce que le jeune homme prenne quelques libertés. A peine a-t-il fait reculé la danseuse, il voit une lueur meurtrière passer dans les pupilles de la concerné. Et alors que ses lèvres esquissaient jusqu’à là un sourire mesquin, signe de son contentement, il est surpris de se voir soudainement plaqué au mur, poigne à sa pomme d’Adam, paume plaquée au torse. Plus de peur que de mal, finalement. Elle le maintenait fermement contre le mur, certes, mais la prise sur sa gorge n’était pas trop forte. « Dixit la meuf qu’est choquée par un smack ? » toise-t-il. « Fais pas ta vierge effarouchée alors que tu m’proposais tes services y’a pas deux minutes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 37
▼ Points : 1
▼ Date d'inscription : 25/03/2015
Byeol Cho Hee
MessageSujet: Re: Anger , rage, violence ★ Dong Wook   Anger , rage, violence ★ Dong Wook EmptyMar 7 Avr - 1:22

ANGER, RAGE, VIOLENCE ★ FEAT. DONG WOOK

Ne plus avoir d'émotions, ça lui évitait d'avoir à ressentir de la compassion, de l'empathie pour les autres. Par contre, elle avait eu du mal à comprendre les sentiments des autres, elle avait du s'entraîner à repérer les expressions du visage, le langage du corps pour comprendre ce que ressentait ses vis-à-vis. Ça lui avait permis de devenir très observatrice et surtout de repérer les failles. Une personne pouvait très bien dire quelque chose et ressentir l'inverse, tentant de le masquer, pour éviter de paraître faible. Elle avait de la chance, elle n'était pas faible, car elle ne ressentait rien et en plus de ça, elle réussissait désormais à repérer toutes ces marques de faiblesse chez les autres. Blesser les autres ? Elle s'en fichait bien, qu'est-ce que ça pouvait lui faire ? Son père pourrait très bien se faire tuer, elle n'en pleurerait pas. Pas une once de tristesse.

Le garçon en face d'elle, elle s'en fichait bien d'être cassante avec. Il se cachait derrière des insultes quand il ne savait plus quoi dire. Un voyou des bacs à sable en somme. Pas effrayant le moins du monde, mais qui commençait doucement à faire ressortir en elle quelque chose avec ses sarcasmes et ses insultes. « T'es un p'tit rigolo toi, hein ? Insulte moi autant de fois que tu veux de connasse, je vais pas aller pleurer dans les jupes de ma mère. » lâcha-t-elle, froidement. Il la sous-estimait, elle le voyait très bien. En même temps, quand on la regardait, qu'avait-elle d'effrayant hein ? Un bout de femme comme elle, danseuse dans un club de strip-tease, qui se droguait. Pas de quoi fouetter un chat. À vrai dire, à part dans le club, elle n'avait sans doute jamais été vraiment face à face avec des vrais criminels. Les petites brutes des rues, ça, elle en voyait souvent. Mais ceux qui tuaient, violaient, détruisaient, elle savait bien qu'ils y en avait qui venaient dans le club de son patron. Après tout, c'était la mafia et elle savait bien qu'elle n'avait jamais été touché par l'un d'entre eux, non pas parce qu'elle faisait partie de « la maison » mais juste parce que le chef du club l'appréciait plutôt bien. Pourtant elle n'avait jamais rien fait pour avoir des faveurs, elle était même plutôt froide, mais qu'importe, les sentiments humains, jamais elle ne les comprendrait sans doute.

« Dis c'que tu veux gamin, mais t'as déjà payé pour rentrer dans ce club. Moi par contre, j'ai pas envie de gaspiller mon argent pour un sale gosse comme toi. » D'apparence il faisait vraiment jeune, mais après tout, on lui disait aussi qu'elle avait un visage de poupée. Sauf quand elle bossait, elle savait exactement quel masque porter à ce moment-là. Être une femme fatale, sexy, séduisante et envieuse, c'était là tout ce que devait être une danseuse dans le club où elle bossait. Cho Hee rabaissa le garçon, mentionnant les dealers qu'elle était allée voir avant, oubliant de préciser qu'ils avaient été tous très désireux qu'elle les paye en nature. Sa réponse ne la surprit même pas. Elle commençait doucement à le cerner. « Et m'enlever le plaisir de venir te remettre à ta place ? Tu me connais mal. » souffla-t-elle. Il l'énervait. La colère était là, elle le sentait. Elle n'en revenait pas. Elle avait déjà fréquenté des dealers au comportement mal luné, aucun ne lui avait fait cet effet-là. Et lui, il arrivait sur ses grands sabots et rapidement, un sentiment renaissait en elle. La colère, la plus forte, la plus instinctive, qu'elle ne maîtrisait jamais auparavant.

Finalement et après un léger rapprochement corporel afin qu'il puisse obtenir ses précieux billets, elle obtient enfin ce pour quoi elle était venue. Sauf qu'il se montra un peu trop familier. En même temps elle l'avait cherché. Néanmoins, un brusque accès de rage et de violence l'a prit et elle le plaqua contre le mur, une main sur sa gorge et l'autre sur son torse. Sa répartie lui fait serrer la dent et la pression dans tout son corps monte d'un cran, la faisant trembler de rage. Cela faisait tellement longtemps que cette colère ne s'était pas exprimée naturellement qu'elle s'exagérait rapidement. « Ta gueule. » Sa mâchoire tremblait et ses yeux lançaient des éclairs. Remontant sa main à son menton, elle le lui saisit pour bloquer ses mouvements, le forçant à ne pas la quitter des yeux. « Joue pas avec moi. Moi j'essayais d'aider, tu vois ? Mais finalement j'ai réfléchis, vu ton gabarit, tu serais même pas capable de me satisfaire. » La colère commençait à faire place à l'envie de jouer, de heurter. Approchant son visage du sien, elle le détourna pour glisser ses lèvres dans son cou, effleurant la peau fine de la gorge qui s'offrait à elle. Descendant la main sur son torse, un peu plus bas, elle glissa doucement ses doigts sous l'étoffe. Mordillant doucement, elle se redressa légèrement, plantant son regard dans le sien, ses lèvres à quelques millimètres des siennes. « Rappelle moi quand tu sera un vrai mec, okay ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 50
▼ Points : 0
▼ Date d'inscription : 25/03/2015
Kang Dong Wook
MessageSujet: Re: Anger , rage, violence ★ Dong Wook   Anger , rage, violence ★ Dong Wook EmptyMer 8 Avr - 1:09

ANGER, RAGE, VIOLENCE ★ FEAT. CHO HEE

Elle ne se laissait pas marcher sur les pieds, celle-là. Comme la plupart des filles du milieu, tout compte fait. Il avait beau railler sur le fait qu’elle puisse connaître le monde de la rue, il se doutait pourtant qu’elle était parfois confrontée à des types peu recommandables… Et que dans ce genre de cas, être capable d’avoir de la répartie était toujours un bon point. Le jeune homme ne connaissait certes pas beaucoup de professionnelles du milieu – du moins, pas assez pour pouvoir se permettre de faire des généralités, mais il lui semblait que cette fille était un peu différente. Une impression sur laquelle il n’avait pas de mot à mettre. Elle avait un caractère bien trempé, de toute évidence… Mais il y avait un autre truc. Les expressions peignant le visage de la jeune femme offraient comme un léger décalage, une impression factice, sans que Dong Wook puisse être certain de ses hypothèses. De toute façon, ce n’était pas important. Cette fille n’était qu’une grognasse de plus.

Il pouvait lui attribuer un point sur quelque chose, en revanche : il avait effectivement déjà payé pour entrer dans le club dans lequel elle travaillait. Le démentir serait idiot, puisqu’il avait laissé entendre qu’il l’avait reconnue. Quoi qu’il en soit, Dong Wook ne ressentait aucune sorte de honte vis-à-vis de ça. Il vient néanmoins rapidement nuancer les propos de la danseuse : « Pas trop nombriliste, ça va ? Que j’sache, t’es pas la seule à bosser là-bas. » Quelques instants plus tard, quand elle tenta de le rabaisser à sa condition de « gamin », Dong Wook l’avait invitée à retourner voir les grosses pointures du milieu, qu’elle prétendait connaître. Il reste muet à la nouvelle réponse offerte, se contentant de lever les yeux au ciel. Elle commençait à être sérieusement agaçante.

Hors d’elle quand Dong Wook prend quelques droits, elle le plaque au mur, tentant une fois encore de le rabaisser. La réplique donnée par le dealer ne semble pas à son goût, alors qu’elle lui somme de se taire. Le sourire du garçon s’élargit. « Oh, je t’ai vexée ? Tu veux un câlin ? » propose-t-il, avant de se faire attentif à la suite. Une main remonte pour saisir sa mâchoire, l’empêchant ainsi de se défaire du regard noir de la jeune femme. Une fois encore, elle provoque. Le regard de Dong Wook se fait à la fois agacé, à la fois ennuyé. « Fais pas genre qu’t’es énervée. T’es pas crédible. » répond-il, ignorant les mots soufflés par la jeune femme.

Etonnement, elle ne s’en arrête pas là. La danseuse s’approche encore, laissant une main glisser jusqu’à la frontière de l’étoffe. Le ventre se soulève doucement sous le contact, tandis que le jeune homme laisse l’inconnue faufiler son visage dans son cou. Sentant ses lèvres contre son cou, il fronce doucement les sourcils. C’était… Complétement surréaliste, comme situation. Il savait qu’il avait lancé les hostilités. Et il se serait attendu à se manger une mandale, tout au plus. Mais pas à ça. Alors qu’elle revient à ses lèvres pour souffler de nouvelles provocations, il n’hésite pas. Une main se hisse dans la longue chevelure, qui est tirée en arrière. De son autre main, il vient récupérer un poignet, qui est tordu dans le dos de la jeune femme. Quand elle est brusquement basculée en avant : « Tu commences sérieusement à me faire chier. » gronde-t-il, avant de se pencher à son oreille. « T’es vraiment pathétique. Vas consulter. » Ceci étant dit, il amorce un geste de la main avec laquelle il maintenant toujours les cheveux de la jeune femme, pour l’envoyer à quelques mètres de lui. « Dégage ! » crache-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 37
▼ Points : 1
▼ Date d'inscription : 25/03/2015
Byeol Cho Hee
MessageSujet: Re: Anger , rage, violence ★ Dong Wook   Anger , rage, violence ★ Dong Wook EmptyMer 8 Avr - 3:17

ANGER, RAGE, VIOLENCE ★ FEAT. DONG WOOK

Est-ce qu'elle aurait vraiment pu imaginer qu'une transaction avec un dealer puisse se dérouler comme tel ? Toutes les autres avaient été d'une ressemblance presque parfaite à ce que l'on pouvait voir dans des films ou des séries télévisées. Et ce n'est pas en allant voir ce gamin qu'elle aurait pu penser que cela allait changer. Et pourtant, elle avait cette drôle d'impression le concernant. C'était comme s'il arrivait à atteindre une partie d'elle que personne n'avait jamais réussi à atteindre, à toucher cette partie qu'elle pensait enfouie à jamais en elle. C'était ne pas savoir comment il faisait pour y parvenir qui commençait sérieusement à l'énerver. Une vraie colère, réelle, non feinte. Ça paraissait tellement improbable qu'elle en était surprise, voir même choquée, choquée de voir qu'elle était capable de ressentir de nouveau. Au diable les psychologues, sa « famille », l'assistante sociale et tous les autres qui croyaient qu'elle était une cause perdue. Elle venait d'avoir la preuve que tout cela était faux et ça, grâce à lui. Bon ça lui coûtait de l'admettre par contre. Et elle ne pensait jamais ne l'admettre d'ailleurs. Mais ce qui était sûr c'est qu'elle n'allait pas le laisser filer comme ça.

Ces montées de colère, elle en avait besoin. Pour croire qu'elle pourrait un jour ressentir autre chose. Lui lançant un regard qui se voulait amusée, elle ne répondit pas. Combat de sourds. Et puis il y avait tant d'autres choses sur lesquels se rabaisser. Néanmoins ils semblaient semblables sur quelques points, vu qu'il laissa de simples gestes répondre à sa place pour la suite. Il fallait qu'elle se calme, même si ressentir quelque chose était tout ce qu'elle espérait depuis longtemps, il allait falloir qu'elle réapprenne à contrôler tout ça. Ce qui semblait bien mal parti, mais en même temps, il n'aidait vraiment pas.

L'accès de violence qui accompagne un colère intense et instinctive la surprit autant que lui. Cette réaction semblait si démesurée et pourtant elle agissait facticement de cette façon tous les jours. Sa répartie la faisait trembler de rage, ses dents grincèrent tant elle les serra entre elles. « Ta gueule, connard. » répliqua-t-elle d'une traite alors qu'il se moquait. Elle glissa une de ses mains jusqu'à sa mâchoire pour l'enserrer, l'obligeant à la regarder. Elle n'était pas crédible ? Cela la déstabilisa quelques courtes secondes durant lesquelles elle relâcha légèrement sa poigne sur lui, mais se reprit aussitôt. Elle ne pouvait pas se vanter de reproduire à la perfection les émotions de personnes normales, mais là, elle était réellement en colère, réellement agacée. C'était si peu réaliste ? Peut-être imaginait-elle tout ça finalement ? Mais non, cette colère, cette rage, cette puissance dangereuse, elle la sentait en elle, elle la reconnaissait pour l'avoir ressentie si souvent étant enfant et puis adolescente avant de tout refouler. Alors qu'il se la ferme.

Son absence d'empathie lui permettait très facilement de jouer avec les autres et leurs émotions et ce sans aucune compassion ou regret. Elle s'en fichait bien. Alors la jeune femme laissa sa main glisser doucement de son torse jusque sous le tissus, effleurant la peau de ses doigts fins tout en passant ses lèvres dans son cou. Retournant face aux lèvres du garçon, elle le provoque de nouveau. Jouer avec les nerfs d'un homme c'était bon pour se faire violenter ou même violer selon les cas. On entendait régulièrement des « après tout, elle l'avait bien cherché » quand on descendait dans les rues malfamées. Dans son cas, oui elle l'avait bien cherché, mais ce n'était pas une raison pour qu'elle se laisse faire. Surtout pas par un homme. La douleur physique, elle la ressentait encore. Cho Hee grimaça en sentant son poignet se tordre et ses cheveux tirer en arrière. Rencontrant son regard, elle ressentie une pointe d'émotion, différente cette fois-ci. Elle n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. De la peur ? Non ce n'était pas aussi fort. De la crainte alors ? Elle n'eut pas le temps de réfléchir qu'il l'envoyait balader un peu plus loin. La jeune femme se rattrapa à la benne la plus proche d'eux, la heurtant. Lui tournant le dos, la jeune femme sentait la colère remonter en elle, comme si elle explosait. Se retournant vers lui, elle fit les quelques pas qui les séparait avant de lui asséner une gifle sonore. Et quand il se redressa pour la regarder, elle lui en asséna une autre sur l'autre joue. Son regard froid et noir le fixa. « Être violent avec une femme, c'est moche trésor. » Ses jambes menacèrent de céder tant la colère était forte. Elle avait besoin de ressentir plus. Encore plus. Elle avait besoin de ce mec. Attrapant le sachet qu'il lui avait donné, elle en sortie un cachet qu'elle avala rapidement. Inspirant un grand coup, elle le fixa de nouveau avant qu'un sourire amusé orne ses lèvres. « Et fais pas genre que ça t'as pas excité. T'es pas crédible. » siffla-t-elle, le copiant comme lui l'avait fait quelques minutes plus tôt avant de tourner les talons. « Hésite pas à venir au club chéri, je serais ravie de t'y voir. » dit-elle, avec la plus belle ironie possible. Quoi que, il faut qu'elle le revoit. Ça n'allait pas la rendre heureuse. Il fallait que ça recommence. Tout ce qui venait de se passer. Même si c'était malsain. De toute façon, elle s'en fichait bien, tout ce qu'elle voulait c'était ressentir de nouveau et ce mec était la perle rare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 50
▼ Points : 0
▼ Date d'inscription : 25/03/2015
Kang Dong Wook
MessageSujet: Re: Anger , rage, violence ★ Dong Wook   Anger , rage, violence ★ Dong Wook EmptyMer 8 Avr - 21:59

ANGER, RAGE, VIOLENCE ★ FEAT. CHO HEE

Quand elle le somme de fermer sa bouche, Dong Wook laisse un large sourire arquer ses lèvres. Il avait réussi à la mettre à bout – ou tout du moins, ça n’en était pas loin. Au moins ne serait-il pas le seul à ressortir de cette rencontre avec les nerfs à fleur de peau. Elle aussi avait réussi à titiller son égo. Ce n’était pas vraiment un exploit en soit, puisqu’il était facilement irritable. Mais elle le faisait avec brio, le jeune homme devait bien l’admettre.

Quoi qu’il en soit, il est étonné de la voir troublée quelques courtes secondes quand il lui assène qu’elle n’était pas crédible en se voulant énervée. La plupart du temps, quand il avançait de telles choses, on lui répondait au centuple, qu’il réalise à quel point la colère émanant de ses antagonistes pouvait être palpable. Mais pas là. La jeune femme semble perplexe un court instant, la prise sur la mâchoire du dealer se relâchant quelques peu. Est-ce qu’il avait touché un point sensible ? Il n’a pas le temps d’envisager cette possibilité. La poigne de la danseuse se resserre sur son menton.

Des doigts curieux viennent frôler sa peau, des lèvres courent son cou, quelques courtes secondes. Pourquoi ? Dong Wook n’en sait rien. Il n’y avait probablement aucune sorte de logique à chercher chez cette fille. Mais quand des mots sont soufflés à ses lèvres, il élève aussitôt la main pour saisir les cheveux, faisant basculer la tête en avant, avant qu’il n’envoie valser l’inconnue à quelques mètres de là. La belle titube un peu mais se rattrape sur une benne, avant de faire volteface et lui coller deux mandales, une sur chaque joue. Dong Wook foudroie à nouveau du regard, mais n’élève plus la main. Pas de violence envers les femmes ? Que dalle ! Elle l’avait bien cherché, et ce n’était que justice à ses yeux.

Après avoir avalé un cachet d’ecstasy, elle prend une inspiration, puis la parole. Elle récupère des mots assénés par le jeune homme, un sourire mauvais aux lèvres. « Tss. » se contente-t-il de siffler. Il n’allait même pas lui donner la satisfaction de pouvoir confirmer ces hypothèses. La danseuse finit par tourner les talons, lui sommant avec ironie de revenir la voir sur son lieu de travail. Un accueil chaleureux lui serait réservé, à n’en point douter. Fixant la silhouette s’éloigner jusqu’à ce qu’elle disparaisse au coin de la ruelle, Dong Wook reste perplexe. Dire que cette rencontre était surprenante serait un doux euphémisme…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Anger , rage, violence ★ Dong Wook   Anger , rage, violence ★ Dong Wook Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Anger , rage, violence ★ Dong Wook

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kang Dong Wook ☆ « this ain't a scene, it's an arms race »
» Kang Dong Wook ∇▲ « thug life »
» La Rage Au Coeur [Erïka Davidoff & William Cage]
» JI CHANG WOOK - Cho Su Wun
» Mission de repérage pour le Gondor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  ::  :: Corbeille :: Sujets terminés-