AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 We don't have the same values x Kaena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▼ Messages : 142
▼ Points : 2
▼ Age : 77
▼ Date d'inscription : 01/03/2015
avatar
Baek Soo Mee
COMMANDANT
MessageSujet: We don't have the same values x Kaena    Lun 16 Mar - 1:35

WE DON'T HAVE THE SAME VALUES ★ FEAT. KAENA

Si Soo Mee avait su, elle serait restée chez elle ce jour-là. Elle était arrivée très tôt à la brigade et avait du y repartir rapidement à cause d'une alerte à la bombe dans une gare. Les transports en communs regorgeaient de paranoïaques extrêmes et la jeune femme y était restée toute la matinée. Déjà qu'elle avait du presque justifier son poste devant le chef des agents de sécurité, celui-ci avait du mal à croire qu'elle puisse être aussi haut gradée en étant une femme. Si elle n'avait pas été brigadière et donc, avec une image publique à respecter elle l'aurait giflé. Les agents qui l'accompagnaient et l'équipe de déminage avec qui elle travaillait depuis quelques années étaient restés muets en remarquant la contrariété fulminante de la jeune femme, de peur de se faire reprendre si jamais ils intervenaient. En bref sa matinée avait ressemblé à tant d'autres. Évacuer le gare, donner des consignes de sécurité et permettre à l'équipe de fonctionner et d'intervenir. Si le premier sac ne contenait rien, ils avaient du intervenir sur une autre partie de la gare où un autre sac avait été trouvé. À l'intérieur, il y avait bien une bombe, mais qui semblait désactivée. Néanmoins les procédures exigeaient le dysfonctionnement total avec déplacement. La matinée avait été longue et la jeune femme avait maudit une fois de plus les terroristes qui ne faisaient que jouer avec leurs nerfs.

Si seulement cette alerte avait pu être la seule source de contrariété de la journée, elle s'y serait fait. Mais en rentrant au QG, elle fit face à une manifestation qui semblait clamer leur opposition face à la brigade, à la politique en cours, à la guerre. Soo Mee les avait regardé un moment, en gros ils clamaient ouvertement être pour le terrorisme ? Elle ne comprenait pas. Déjà assez agacée, la jeune femme tenta de rechercher les dirigeants de la manifestation et en repéra trois, dont une femme. Se sachant peu utile pour ce genre d'intervention, la commandante ordonna aux brigadiers qui étaient avec elle, vu qu'ils n'avaient toujours pas pu rentrés à l'intérieur, et leur montra les trois personnes à maîtriser. Les regardant faire, la manifestation, sans ses leaders, se calma aussitôt, ils ne s'attendaient certainement pas à se faire arrêter. Pouvant enfin passer entre la foule qui s'était dispersée, elle s'arrêta devant les trois personnes qui venaient se faire menottés. « Vous n'avez vraiment pas choisis le bon jour pour votre manifestation. Allez emmenez les. » Rentrant dans la brigade, elle donna l'ordre aux agents d'emmener les deux garçons dans le bureau d'un de ses collègues et d'emmener la jeune femme en salle d'interrogatoire. Elle avait bien remarqué qu'elle semblait être à la tête de l'organisation de cette manifestation et puis elle était intriguée par ce qu'elle défendait. La suivant en salle, elle laissa l'agent lui enlever les menottes avant qu'il ne sorte de la salle. S'asseyant, Soo Mee la regarda et soupira. « Alors dis-moi, c'est dans tes habitudes de défendre la cause terroriste ? Tu sais que pour faire l'apologie du terrorisme, tu peux effectuer une peine de prison et payer une grosse amende ? » Certains l'ignoraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 180
▼ Points : 0
▼ Date d'inscription : 09/03/2015
avatar
MessageSujet: Re: We don't have the same values x Kaena    Mar 17 Mar - 19:57

WE DON'T HAVE THE SAME VALUES ★ FEAT. SOO MEE

Les slogans appris par cœur, les pancartes fabriquées et les flyers du mouvement dans la poche, tout est prêt. Je suis prête, on est tous prêts à scander haut et forts nos idées. Aujourd'hui on manifeste devant la brigade. On y va en bus, on colle des flyers autocollants à certains arrêts et on tague nos devises à d'autres. Chacun arrive par un côté de la ville, en décalé pour ne pas attirer l'attention avant le moment venu. Aujourd'hui pas de marche pour revendiquer nos idées. Rester devant le QG de la brigade aussi longtemps qu'on le pourra. Empêcher de rentrer à qui le tentera. Nos militants arrive doucement mais sûrement. Le QG de la brigade est bien protégé, des brigadiers pour surveiller les entrées. Je regarde mon meilleur ami et lui dit que je les plains. Passer leur journée à surveiller les aller et venues pour qu'aucun de leurs chef ne soit blessé. Je soupire, je les plains vraiment. Mais peu importe combien ils sont postés à l'entrée, ils pourraient bien être une armée on ne reculera pas. On ne cherche pas à rentrer juste à se faire entendre. Et on est suffisamment assez pour faire écho de l'autre côté. D'un geste sûr je lève mon poing en l'air et je rompt le silence. Et dans un mouvement de foule les pancartes se lèvent tandis que ma voix se fait attendre. D'abord pour dénoncer ouvertement le gouvernement, la guerre et ses raisons. Les raisons que le gouvernement ne nous ont jamais donné, une guerre économique. Des vies contre le monopole de l'économie. Il paraîtrait qu'on parle aussi de traitement médical capable de sauver de nombreuses vies condamnées. Des vies contre la survie de l'économie. Les ravages du capitalisme nous révoltent et nous le crions à vive voix. Dans un deuxième temps nous nous révoltons contre la brigade. Brigade qui fait régner l'ordre et l'injustice.

Il semblerait que dénoncer la brigade attire plus leur attention que le pourquoi de la guerre. Certains policiers tentent de nous faire taire mais nous parlons plus fort qu'eux. On leur coupe la parole pour leur ouvrir les yeux. Soudainement d'autres brigadiers s'approchent de nous pour nous maîtriser. Tous les trois on tente de se débattre revendiquant notre droit à la parole. Le problème dans cette situation c'est qu'on perd souvent le contrôle. On clamera qu'il y a violence policière parce qu'ils n'ont pas de raison de nous menotter et eux parleront de menace contre force de l'ordre. Plus vite j'arrête de me débattre plus vite je serai sortie. Une femme, certainement haut placée, s'avance vers nous. J'essaye de résister au policier qui tente de m'emmener pour répondre sur la défensive. « Parce qu'il y a un bon jour pour écouter les citoyens dans votre calendrier ?! » Le bon jour, c'est une plaisanterie ? « S'il y avait un bon jour pour s'exprimer les manifestations n'existeraient pas ! » Ne pouvant pas faire de résistance plus longtemps je me laisse entraîner vers l'intérieur. Nos activistes savent quoi faire dans ce cas là, la foule se dissipe mais ce n'est que partie remise. Emmenée dans une salle, je me laisse enlever les menottes. Je lui souffle que c'est un abus de l'autorité. Je regarde autour de moi, une salle d'interrogatoire c'est vraiment nécessaire aussi ? La jeune femme se met à parler, je l'écoute attentivement. Plus elle parle et plus ses mots m’offense. Je suis scandalisée et mon visage montre clairement mon état. Défendre les terroristes, apologie du terrorisme ? Deuxième plaisanterie de la journée ? « Vous n'avez rien compris. » Je lui dis simplement sans rien rajouter presque sûre qu'elle va me demander de m'expliquer.


ROMPONS LES RANGS
« soldat de Corée, jeunesse pleine d'ignorance ne gâche pas ta vie pour leur idée de patrie. Jeune déserteur sans reproche et sans peur leur armée te dégoûte, tu choisis ta propre route. Soldat au service de l'état t'es qu'un pion en attente, marionnette sanglante. Soldat t'es rempli d'illusion. Lève toi et chante cet hymne à l'insoumission. Rompons les rangs. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 142
▼ Points : 2
▼ Age : 77
▼ Date d'inscription : 01/03/2015
avatar
Baek Soo Mee
COMMANDANT
MessageSujet: Re: We don't have the same values x Kaena    Sam 21 Mar - 22:43

WE DON'T HAVE THE SAME VALUES ★ FEAT. KAENA

Ce n'était vraiment pas le bon jour. Elle pouvait comprendre ce genre de manifestation, mais franchement manifester contre la brigade ? Est-ce qu'ils se rendaient juste compte du travail qu'il faisait ? De la quantité énorme de boulot fournis malgré tout. Ils travaillaient du mieux qu'ils le pouvaient pour protéger la population et voilà comment on les remerciait. D'accord les terroristes se sont montrés très présents en ce moment, mais comme chaque humain, les brigadiers n'étaient pas parfaits. Qu'ils essayent juste un peu de passer une seule journée type dans leur quartier générale à aller à droite et à gauche pour tenter de démêler le vrai du faux lors d'une présomption d'attentat, d'une alerte à la bombe. Et rien que toutes les enquêtes qui s'empilaient au fur et à mesure sur son bureau, les résultats des bureaux d'analyses techniques. Tout ce travail qui l'épuisait chaque jour. Alors ouais, ils pensaient défendre des causes justes, mais là, présentement, ça l'énervait. Il voulait quoi ? Un monde sans brigade ? Sans justice, sans politique ? On courrait tout simplement à la catastrophe, l'anarchie, la loi du plus fort, ce n'était pas un monde où on pouvait vivre tranquillement, où les enfants pourraient aller dans la rue sans crainte. Fatiguée d'attendre dehors, la jeune femme envoya des brigadiers attraper les trois têtes de file qu'elle avait repéré avant de pouvoir enfin se faufiler parmi la foule qui se dispersait assez rapidement désormais.

Soo Mee adressa un regard à la seule jeune femme qui semblait bien être à la tête de tout ça. Quel caractère. « Écouter les citoyens ? Ce n'est pas notre rôle, tu as les représentants de la ville pour ça. Tu crois vraiment que l'on a que ça à faire en ce moment ? Ce n'est pas en nous forçant la main et en nous empêchant de travailler que la situation va s'arranger. » Après tout, même si elle les écoutait, elle ne pouvait rien faire. Même son chef n'était pas apte à leur offrir ce qu'il demandait, si on oubliait le fait que leurs demandes étaient invraisemblables. La brigade suivait les ordres des politiques, de leurs supérieurs. Ordonnant aux brigadiers d'emmener les deux garçons dans le bureau d'un de ses collègues, elle fit emmener la jeune femme en salle d'interrogatoire. Pourquoi ? Pour lui faire comprendre que tout avait des conséquences dans la vie. Elle ignora sans remords ce que venait de lui dire la jeune femme à propos de l'abus de l'autorité. Toujours. De toute façon dès que quelque chose n'allait pas, c'était eux qui prenaient, ils ne pouvaient pas agir sans se prendre des remarques, des critiques. Mais qu'ils fassent donc leur boulot, qu'est-ce qu'ils attendaient ? La brigadière avait hâte de voir ça. S'asseyant face à elle, Soo Mee lui rappela les conséquences de l'apologie du terrorisme. Elle semblait surprise de ses conclusions et ne manqua pas de répliquer. Soupirant de nouveau, elle se cala contre le dossier de sa chaise, croisant les bras. « Eh bien, explique moi alors. Je suis terriblement impatiente d'entendre ce pour quoi tu te bats. » Et juste parce qu'elle avait l'air de ne pas prendre cet interrogatoire au sérieux. « Sache que pour ce genre de manifestation, tu pourrais presque comparaître pour incitation à la discrimination, à la haine et à la violence à l'encontre de la brigade. Un an d'emprisonnement et une belle amende également. » Une chance qu'elle ait été studieuse à l'école.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 180
▼ Points : 0
▼ Date d'inscription : 09/03/2015
avatar
MessageSujet: Re: We don't have the same values x Kaena    Lun 20 Avr - 22:53

WE DON'T HAVE THE SAME VALUES ★ FEAT. SOO MEE

Aujourd'hui est pire qu'hier mais meilleur que demain. C'est cliché, peu optimiste mais plus je regarde la situation est plus cette phrase tourne en boucle dans ma tête. Comme un CD qui serait bloqué dans un lecteur et qu'on ne pourrait pas arrêter. Voilà, cette phrase est bloquée dans mes pensées. Et à coup de manifestations et de revendications je veux rayer le disque. Aujourd'hui est meilleur qu'hier mais moins bien que demain. Tout le monde ici n'est pas du même avis. Des brigadiers viennent nous arrêter en pleine manifestation. S'il fallait encore une preuve que la justice n'est pas prête à travailler pour un monde plus juste, en voilà une. Une preuve de plus. J'entends même que ce n'est pas le bon jour ce à quoi je réponds immédiatement. La réponse ne se fait pas attendre. Et me révolte même plus que la remarque précédente. Les mots de la jeune femme ont le mérite de me rappeler pourquoi je suis venue revendiquer. Bien que je n'ai rien oublié. « Les représentants de la ville ... » Je commence, pleine de cynisme. Sans avoir le temps de finir, je me fais emmener aussitôt, à croire qu'on ne veut pas me laisser le temps de répondre. Répondre, je me résigne à le faire mais n'en pense pas moins. Pas leur rôle c'est vrai, chacun à sa place à crouler sous le travail pour ne pas réfléchir à autre chose. Que chacun reste gentiment à sa place à faire ce qu'on lui à demandé. Les autres s'occuperont du reste.

En attendant on emmène ceux qui réfléchissent, ouvrent les yeux, en salle d'interrogatoire. J'écoute ce qu'elle me dit. Trois mots résonnent, apologie du terrorisme. Enfermer au lieu d'écouter, on ne change pas les bonnes habitudes de la police. Je lui dis qu'elle n'a rien compris. Mes paroles donnent l'impression que je la prend de haut, c'est faux. Mais si elle avait écouté un seul mot de notre discours elle aurait compris. Elle aurait comprit qu'on incite pas à la discrimination, à la haine et encore moins à la violence contre eux. « Il y a une peine pour incitation à la dissolution de ce qu'est devenu la justice ? » Voilà comment je résumerai nos actions. « Je me bats contre la guerre comme vous. » Et tellement plus encore. Je passe une main dans mes cheveux, dégageant une mèche qui me gênait. « Je ne veux pas de terroristes et je veux encore moins que mon mouvement soit associé à eux. Je suis contre toute personne qui impose ses idées par la violence et la peur, alors trouvez une autre raison pour me faire taire. » Mon ton est tout aussi dur que mes propos. « Je suis aussi contre toute forme de militarisme et d'autorité et de hiérarchie. La guerre que vous essayez de combattre est née de là. Avant de combattre les terroristes il faudrait peut être mettre de l'ordre, non ? » Question rhétorique, la réponse je la connais.


ROMPONS LES RANGS
« soldat de Corée, jeunesse pleine d'ignorance ne gâche pas ta vie pour leur idée de patrie. Jeune déserteur sans reproche et sans peur leur armée te dégoûte, tu choisis ta propre route. Soldat au service de l'état t'es qu'un pion en attente, marionnette sanglante. Soldat t'es rempli d'illusion. Lève toi et chante cet hymne à l'insoumission. Rompons les rangs. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▼ Messages : 142
▼ Points : 2
▼ Age : 77
▼ Date d'inscription : 01/03/2015
avatar
Baek Soo Mee
COMMANDANT
MessageSujet: Re: We don't have the same values x Kaena    Sam 2 Mai - 22:30

WE DON'T HAVE THE SAME VALUES ★ FEAT. KAENA

Les manifestations étaient définitivement quelque chose qui ne les aidaient pas, que voulaient-ils régler en agissant de la sorte ? Ils iraient bien plus vite en s'adressant directement aux bonnes personnes et c'est à ça que servent les représentants de la ville. Il en va de même pour les manifestations qui réclamaient la fin de la guerre et tout ce qui se rapprochaient à la lutte contre le terrorisme. Venir voir directement la brigade ne changerait rien du tout, ils ne faisaient que suivre des ordres et peu d'entre eux avaient leur mot à dire. Seul le chef de la brigade pouvait s'adresser directement aux représentants, aux politiciens. Alors même si cette jeune femme avait un sacré caractère et une voix qui portait plutôt bien et sans doute des idées derrière la tête, elle n'agissait pas de la bonne façon pour se faire entendre et la brigadière le lui fit comprendre avant de l'embarquer elle et deux autres personnes dans leurs locaux. Elle allait prendre à part la demoiselle, tenter de la raisonner si elle en avait la force, mais elle se doutait bien qu'elle allait devoir l'écouter. Et au vu de ce qu'elle avait entendu, elle n'était pas sûre de partager ces idées, cela ressemblait vraiment à de l'apologie du terrorisme.

D'ailleurs elle ne se gêna pas pour lui rappeler comment était puni cet acte, une fois dans la salle d'interrogatoire. L'entendre dire qu'elle n'avait pas compris, elle aurait du s'y attendre. Après tout, elle ne comprenait déjà pas la vision de Tao sur ses agissements qui étaient selon lui tout à fait légitime. Il faudrait lui expliquer en quoi est-ce légitime de tuer des centaines de personne dans un attentat pour faire valoir ses idées. Cette fille était peut-être pareille, elle n'en savait encore trop rien. Ah la justice. S'il y a bien une chose que Soo Mee a toujours voulu défendre c'est bien ça. Mais depuis quelques temps, à force de voir les terroristes sortirent de cellule faute de preuves, cette justice existante commençait cruellement à baisser dans son estime. Néanmoins elle continuait d'espérer. Ne la coupant pas, elle la laissa continuer jusqu'à ce qu'elle ait finit et un seul mot lui vient à l'esprit pour la définir : anarchiste. Ne vouloir d'aucune forme d'autorité, aucune hiérarchie, c'était clairement ça.  « Et comment veux-tu mettre de l'ordre alors que les terroristes ne font que semer le trouble et détruire dans tout ce que nous essayons de construire ? C'est beau de critiquer notre façon de faire, notre justice, mais si derrière il n'y a rien, alors il vaut mieux se taire. » Soufflant, elle la regarda quelques secondes avant de reprendre.  « Tu as l'air d'avoir des idées, une tête bien remplie et une mentalité de fer, mais dommage pour toi, personne n'écoute les anarchistes. À quoi bon manifester devant la brigade alors que nous ne faisons que suivre des ordres. Comme je te l'ai dit, adresse toi à ceux qui peuvent changer ça. Manifester n'aide en rien à faire avancer les choses, à part à nous occuper alors qu'on a autre chose à faire de bien plus important. » Comme tenter de mettre sous les verrous ceux qui terrorisent la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: We don't have the same values x Kaena    

Revenir en haut Aller en bas
 

We don't have the same values x Kaena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kaena [orine]
» Attention ça glisse... - Rob&Kaena
» Lim Kaena ▲ « Ni dieu ni maître »
» Kaena, du génie triganamétrique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S O W  ::  :: En ville ~ En guerre :: Hongdae :: QG de la brigade-